En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

03.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

04.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 5 min 59 sec
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 15 min 21 sec
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 35 min 39 sec
décryptage > Politique
VGE

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 48 min 42 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 13 heures 57 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 14 heures 32 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 15 heures 28 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 17 heures 44 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 20 heures 12 sec
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 20 heures 59 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 9 min 11 sec
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 34 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 43 min 46 sec
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 9 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 14 heures 16 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 14 heures 59 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 16 heures 31 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 19 heures 24 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 20 heures 45 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 21 heures 8 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
vote impact du terrorisme
© LUDOVIC MARIN / AFP
vote impact du terrorisme
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

Publié le 22 octobre 2020
L'attentat de Conflans-Sainte-Honorine ayant visé Samuel Paty, un enseignant, a profondément marqué les esprits. Cette attaque terroriste a-t-elle modifié le rapport des Français avec l'islamisme ? Quel peut être l’impact électoral de cet attentat et du terrorisme ?
François Kraus
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Kraus est Directeur des études politiques au département Opinion de l'Ifop.   
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'attentat de Conflans-Sainte-Honorine ayant visé Samuel Paty, un enseignant, a profondément marqué les esprits. Cette attaque terroriste a-t-elle modifié le rapport des Français avec l'islamisme ? Quel peut être l’impact électoral de cet attentat et du terrorisme ?

Atlantico.fr : L’attentat de Conflans-Sainte-Honorine a-t-il modifié le rapport des Français à la menace terroriste et à l’islamiste ?

François Kraus : Avec notre dernier sondage, nous observons un retour très sensible de la perception du risque terroriste. On a retrouvé un niveau du sentiment d'inquiétude en matière de terrorisme simiaire à celui que l'on avait en 2016, un an après les attentats de novembre 2015. Ce n’est pas le plus haut niveau observé mais il reste très élevé. 

On observe aussi une forte défiance des Français à l'égard du gouvernement et plus largement du personnel politique. A peine 40% des Français font confiance au gouvernement pour faire face au risque terroriste. Aucun acteur politique actuel ne suscite la confiance d'une majorité de Français sur ces sujets.

76 % des Français sont favorables à la dissolution du CCIF. Il y a un certain consensus dans l'opinion à l'égard de cette mesure, à gauche comme à droite d’ailleurs. Si on peut se demander si légalement la dissolution est possible, les freins ne viendront en tout cas pas de l'opinion.

Ceux qui pourraient s’y opposer sont certains jeunes pour qui les sujets de discrimination et de respect des minorités sont importants. Ils pourraient voir cette mesure comme une atteinte à la défense des droits des minorités.

L’attentat peut-il faire bouger les positions de certains partis politiques qui n’étaient pas connus pour leur fermeté à l’égard de l’islamisme ?

Il y a globalement un consensus pour considérer que la laïcité est menacée et que les islamistes ont déclaré une guerre à la France et à la République.

On a aussi le sentiment que dans la mesure où on a touché à un symbole sacré pour une certaine gauche, c'est à dire un enseignant, c'est peut-être l'occasion d'un changement de position, à gauche, vers plus de fermeté à l'égard de l'islamisme et du combat qu'ils mènent contre la France sur les réseaux sociaux, dans la sphère médiatique et intellectuelle depuis plusieurs années.

On observe par ailleurs chez les Français une défiance à l'égard de Jean-Luc Mélenchon qui a eu des propos surprenants pour un leader de la gauche radicale à l'égard de la communauté tchétchène. On voit bien que derrière il y avait des arrières pensées électoralistes. Il voulait sans doute prendre acte et afficher un positionnement ferme. Dans la mesure où les musulmans d'origine maghrébine constituent un électorat important dans les circonscriptions que détiennent les députés LFI, il y avait une volonté de s'en prendre à une ultra-minorité qui ne pèse pas aussi fort électoralement que les immigrés d'origine maghrébine. Mais les Français préfèrent l'original à la copie. C’est donc plutôt des figures de droite ou de droite radicale qui reçoivent le plus de confiance. Pour l’instant, Marine Le Pen est celle qui s'en sert le mieux en terme de crédibilité pour lutter contre le terrorisme et l'islamisme.

Quel peut être l’impact électoral de cet attentat, et plus largement du terrorisme, au regards des expériences passées ?

Il est peu probable que ça ait un énorme impact sur les prochaines élections régionales qui risquent d'ailleurs d'être reportées. Il faudra voir où en est l'état du débat avant les présidentielles. C'est dans un an et demi. Mais un an et demi avant les élections de 2017, il y avait eu les attentats de novembre 2015 et ce n’est pas pour ça que Marine Le Pen a fait un score exceptionnel. Il faut rester prudent sur l'impact à moyen-long terme. 

L'Ifop avait réalisé un sondage en vue des élections régionales de 2016, avant et après les attentats de novembre de 2015. Moins de 10 % des votants sondés déclaraient avoir changé d'avis après les attentats. Il faut comprendre que le positionnement des Français est assez ancré. Il y a peu de changements radicaux. Ceux qui changent de vote restent dans le même bloc politique. Si on est macroniste, on ne devient pas lepéniste du jour au lendemain.

En revanche, l’attentat pourrait, peut-être, infléchir une tendance de tolérance chez les jeunes et dans une certaine intelligentsia vis-à-vis des islamistes, qu'ils soient modérés ou radicaux. Avec peut-être une adhésion de principe aux mesures de lutte contre la pression exercée par l'islamisme dans l'administration et les services publics. De là à ce que ça change totalement la donne, il faut encore attendre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pjwunder
- 22/10/2020 - 14:18
Oui mais...en attendant...en même temps...
Je cite "l’attentat pourrait, peut-être, infléchir une tendance de tolérance chez les jeunes et dans une certaine intelligentsia vis-à-vis des islamistes, qu'ils soient modérés ou radicaux.".
Il est à noter qu'une frange de "intelligentsia" politique se nourrit chez les musulmans et font de leur fond de commerce une certaine intégration tout en intégrant certains islamistes. Je ne citerais aucun nom ou parti bien sûr.
Les lignes peuvent bouger chez les électeurs, mais malheureusement elles ne bougeront que peu au niveau politique.
pierre de robion
- 22/10/2020 - 13:36
S'il ne pleut pas il fera beau temps!
Ah qu'en termes mesurés enfonce-t-on ces portes ouvertes!
Ce qui m'inquiète c'est que 18% des électeurs suivent toujours "méluche" et ses ayatollahs insoumis! Un socle qu'il faudra prendre en compte en 2022!
Sauf, et ce n'est pas impossible, si les électeurs convoités par LFI préfèrent l'original à la copie ce qui ne serait pas davantage rassurant!
Plus que jamais Houellebecq est un visionnaire!
J'admire l'optimisme , forcé?, de JP Aubin, mais le nombre faisant la qualité, j'ai bien peur que les carottes soient cuites