En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

03.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

04.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 9 min 47 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 19 min 33 sec
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 9 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 13 heures 52 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 14 heures 35 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 16 heures 7 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 19 heures 42 sec
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 20 heures 20 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 20 heures 44 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 21 heures 21 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 11 min 26 sec
décryptage > Politique
VGE

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 24 min 29 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 13 heures 33 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 14 heures 8 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 15 heures 4 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 17 heures 20 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 19 heures 35 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 20 heures 35 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 21 heures 7 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 21 heures 45 min
© STR / AFP
Chine carbone environnement
© STR / AFP
Chine carbone environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

Publié le 20 octobre 2020
La Chine souhaite développer un projet ambitieux sur les questions environnementales. Les autorités chinoises ont l'intention d'atteindre la neutralité carbone en 2060.
Philippe Charlez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Charlez est ingénieur des Mines de l'École Polytechnique de Mons (Belgique) et Docteur en Physique de l'Institut de Physique du Globe de Paris. Expert internationalement reconnu en énergie, Charlez est l'auteur de nombreuses publications et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Chine souhaite développer un projet ambitieux sur les questions environnementales. Les autorités chinoises ont l'intention d'atteindre la neutralité carbone en 2060.

Les promesses climatiques n’engagent que ceux qui les croient aurait pu réécrire l’inimitable Charles Pasqua ! Après l’Europe qui s’engage à réduire ses émissions de GES de 55% à l’horizon 2030 puis d’accéder à la neutralité carbone à l’horizon 2050, voilà que la Chine promet elle aussi « sa neutralité carbone »…en 2060. L’enjeu est tellement pharaonique qu’on peut difficilement y croire d’autant que cet engagement de la « bientôt première économie mondiale » est assorti d’un amendement surprenant : selon les dires de son président Xi Jinping, les émissions chinoises continueront de croitre pour atteindre un pic en 2030 puis commenceront à baisser pour atteindre la neutralité carbone en 2060. Un agenda de 30 ans décalé de dix ans par rapport à celui de l‘Union Européenne. Les réalisations passées et présentes étant souvent des gages d’avenir, regardons plus en détails comment la position énergétique de la Chine a évolué au cours des dernières années.

Si en 2019, la Chine à émis 9,8 milliards de tonnes de CO2 soit plus de 28% des émissions mondiales, la croissance de ses émissions se sont ralenties de façon spectaculaire depuis 2010. Après une stagnation entre 2013 et 2017, elles sont toutefois reparties à la hausse au cours des deux dernières années. Il faudra donc au cours des prochaines années en scruter l’évolution.

Les émissions de la Chine proviennent essentiellement de sa consommation « gargantuesque » de charbon (pour l’électricité mais aussi le chauffage domestique) et de pétrole (pour les transports). Le gaz qui est pourtant l’énergie fossile la moins polluante est assez peu présent dans le mix chinois. Les fossiles représentaient en 2019 85% du mix chinois contre seulement 15% pour l’ensemble des énergies décarbonées (nucléaire + hydroélectricité + renouvelables). Mais surtout, la vitesse de décarbonation est extrêmement lente.

En 20 ans, la Chine a réduit sa part de fossiles de 9% soit moins de 0,5% par an. En suivant le même rythme de décarbonation au cours des 40 prochaines années, le mix chinois contiendrait encore 65% d’énergie fossiles en 2060. En supposant une évolution similaire au cours des dix prochaines années (soit 80% en 2030), un objectif zéro fossiles 2060 demanderait à la Chine de réduire son mix fossile de 2,6% par an. Bien sûr neutralité carbone ne veut pas dire zéro fossile, une partie du CO2 résiduel pouvant être compensé grâce au Carbon Capture Storage. Mais, même en réinjectant quelques milliards de tonnes par an, un objectif de réduction d’au moins 2% par an après 2030 paraît incontournable. Objectif chimérique ou crédible ?

Si la Chine est le cancre de la classe climatique, elle en même temps l’incontesté patron de la transition énergétique. Depuis 10 ans, elle a installé 175 GW de photovoltaïque (36% de la capacité mondiale), 210 GW d’éolien terrestre (34% de la capacité mondiale), 20 GW d’hydroélectricité (barrage des Trois Gorges) et a démarré en 2018/2019 les deux premiers réacteurs EPR mondiaux. L’Empire du Milieu est aussi leader mondial des batteries, des piles à combustibles, de la voiture électrique et pionnier de l’hydrogène dans la ville laboratoire de Shenzhen. SI cette course aussi spectaculaire qu’effrénée a permis à l’Empire du Milieu de réduire de façon spectaculaire la croissance de ses émissions, que lui manque-t-il pour inverser la tendance et atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2060 ?

La Chine souffre certes d’une intensité carbone[1] encore trop élevée par rapport à ses pairs (251 gCO2/kWh contre 190 pour les US et 174 pour l’Europe) mais surtout d’une intensité énergétique[2] (2,74 kWh/$) plus du double de celle des américains et des européens (1,24 kWh/$). Cette intensité énergétique élevée est une caractéristique systémique des pays émergents dont les sociétés industrielles sont très demandeuses mais aussi peu économes en énergie : véhicules mal entretenus, habitat mal isolé, processus industriels souvent obsolètes. Car derrière la vitrine technologique des grandes métropoles se cache une Chine rurale peu développée et donc très peu efficace en termes énergétiques. Et c’est peut-être là le frein principal aux engagement climatiques chinois.

L’intensité énergétique élevée de la Chine conjuguée à sa forte croissance caracolant entre 5% et 10% depuis plus de 20 ans en un ogre énergétique. Sa consommation toutes énergies confondues a été multipliée par plus de trois en 20 ans. Difficile dans ces conditions malgré une course effrénée aux renouvelables et au nucléaire de compenser des besoins énergétiques toujours plus importants.

Les objectifs climatiques de l’empire du milieu reposent donc essentiellement sur une réduction drastique de son intensité énergétique. En couplant cet objectif à sa stratégie actuelle et en développant massivement le CCUS pour ses inévitables émissions résiduelles elle pourra peut-être une nouvelle fois nous surprendre et faire d’un objectif à priori inatteignable une réalité chinoise.


[1] Emission moyenne du MWh.

[2] Quantité d’élergie requise pour produire un dollar de PIB

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires