En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

02.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

03.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

04.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans

01.

Delarue : la nouvelle femme de sa vie

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

04.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 8 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 12 heures 39 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 13 heures 22 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 14 heures 54 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 17 heures 47 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 19 heures 8 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 19 heures 31 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 20 heures 8 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 21 heures 1 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 21 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 12 heures 20 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 12 heures 55 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 13 heures 51 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 16 heures 7 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 18 heures 23 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 19 heures 22 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 19 heures 54 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 20 heures 32 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 21 heures 2 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 22 heures 10 min
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
Drame

Attentat islamiste de Conflans : 3 leçons politiques pour l’école a l’âge de la terreur

Publié le 18 octobre 2020
Dans le tragique déroulement de l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine, il est d'ores et déjà possible d'analyser trois messages politiques.
Cyrille Bret
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cyrille Bret, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, de Sciences-Po Paris et de l'ENA, et anciennement auditeur à l'institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) est haut fonctionnaire et universitaire. Après avoir enseigné...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans le tragique déroulement de l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine, il est d'ores et déjà possible d'analyser trois messages politiques.

Qui a pu douter du caractère terroriste de l’assassinat, vendredi, de Samuel Pauty? Tous les éléments de l’acte terroriste sont manifestement et intentionnellement réunis dans ce crime. Le choc d’un acte soudain; l’épouvante d’une décapitation; l’onde de choc médiatique de la diffusion des images du forfait sur les réseaux sociaux… et surtout les messages politiques délivrés par ce meurtre. Dans le tragique déroulement de l’assassinat, on voit déjà émerger trois messages politiques. S’il appartient aux enquêteurs et aux magistrats de déterminer les motivations individuelles, le profil précis et les circonstances exactes de cet attentat, il nous incombe déjà à nous de saisir l’ampleur du risque politique que nous courons collectivement.

Réduire au silence la communauté éducative

Le premier danger qui se manifeste aujourd’hui porte sur la communauté éducative. Il s’exprime dans le choix de la victime. Vendredi, à Conflans Sainte-Honorine, le terroriste a massacré un homme. Mais il a également attaqué un principe, celui de la liberté d’enseigner. Dans l’école de la République, la parole est libre. Encore plus libre que dans le reste de la société car la formation  des citoyens nécessite d’être exposé à tous les régimes de paroles. Ouvrir de jeunes esprits à des idées, des thèses, des hypothèses et des croyances qui ne sont pas celles de leurs familles, de leurs milieux sociaux d’origine et de leurs communautés spirituelles, voilà la première mission des enseignants aujourd’hui. La liberté de parole des enseignants aujourd’hui est la liberté de pensée, de croyance et d’expression des citoyens de demain. Voilà pourquoi attaquer un enseignant est si préoccupant : après avoir assassiné des passants, des policiers, des soldats et des journalistes, les terroristes veulent réduire au silence la parole des enseignants. Résister à la censure comme à l’auto-censure, tel sera le défi des professeurs au lendemain de ces attentats. Mais pour continuer à porter la liberté d’enseignement, ils devront être soutenus durablement par la communauté nationale.

Le fanatisme armé est parmi nous

Un autre risque politique s’exprime depuis vendredi; il tient au profil du criminel. Son parcours précis doit encore être établi par les services d’enquête. Mais ce que nous en savons déjà doit nous préoccuper car le danger terroriste est bien au coin de la rue. Jeune homme de 18 ans d’origine tchétchène sans passé délinquant notable, le terroriste est un quidam qui a fait surgir l’épouvante avec un objet du quotidien : un couteau de cuisine. Voilà l’effet de terreur le plus immédiatement universel qui puisse se propager : le danger est partout autour de nous. Ce que le criminel a attaqué, c’est donc non seulement une personne mais également notre confiance dans les pouvoirs publics : comme les fanatiques armés sont nos voisins et comme le meurtre peut surgir dans la vie ordinaire, pouvons-nous sans naïveté espérer la paix civile et l’ordre public? Contre ce doute, nous devons lutter en affirmant notre confiance dans les autorités et les services de polices. La République ne pourra jamais nous protéger contre tous les criminels. Mais elle est loin d’être impuissance contre cette violence extrême.

La domination par l’épouvante s’invite dans notre avenir

La menace la plus préoccupante tient sans doute à ce qu’on devine des motivations politiques du criminel. S’il s’agit bien d’une réaction obscurantiste à un exposé scolaire sur les caricatures du Prophète Mahomet, il sera établi que les terroristes n’attaquent pas seulement notre présent mais également notre future. Attaquer un journaliste ou un caricaturiste, c’est menacer la liberté d’expression au présent. Mais tenter de réduire au silence un enseignant, c’est prendre date pour l’avenir. L’école républicaine est la Fabrique des citoyens de demain. Si les principes fondamentaux de la laïcité y sont écornés par les menaces sécuritaires, alors nous nous préparons des lendemains de pusillanimité. Les élèves d’aujourd’hui ne doivent pas devenir les citoyens paniqués de demain. Dans les circonstances tragiques de vendredi, nous devons tous puiser le courage d’affirmer pour demain les principes de liberté d’enseignement, de croyance, de culte et d’expression.

Vendredi, à Conflans-Sainte-Honorine, l’école français est tragiquement entrée dans l’âge de la terreur. Il nous faut la soutenir contre la domination par l’épouvante.

Cyrille Bret, philosophe et géopoliticien, enseigne à Sciences Po et vient de publier Dix attentats qui ont changé le monde. Comprendre le terrorisme au 21ème siècle

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gré
- 19/10/2020 - 22:30
"Nous devons lutter en
"Nous devons lutter en affirmant notre confiance dans les autorités et les services de polices" Parce qu'en plus, il faudrait mentir ??
Gré
- 19/10/2020 - 22:30
"Nous devons lutter en
"Nous devons lutter en affirmant notre confiance dans les autorités et les services de polices" Parce qu'en plus, il faudrait mentir ??
Nicolas59
- 19/10/2020 - 08:30
Légal ou pas ?
Finalement les insultes et les diffusions calomnieuses des proches suffisent a provoquer un meurtre chez certains. Dans notre paradigme de la « liberté d’expression » mâtiné de sollicitude pour les « minorités » on ne considère pas illégal ce type d’action.
On peut comprendre la gêne des progressistes dans cette affaire, eux qui pratiquent le lynchage public sans modération contre tout ceux qui osent exprimer une opinion dissonante.
Si on cloue le bec des prêcheurs de haine musulmans quid de certains groupes gauchistes, féministes, LGBTQ+ , indigénistes et autres anti racistes de salon qui pratiquent la calomnie et l’intimidation ?
Notre oligarchie bobo fait face à un sacré dilemme . Elle ne peut pas s’opposer à la haine islamiste sans se couper elle même l’herbe sous le pied.
Son problème est que la propagande islamiste résout les problèmes radicalement par un meurtre physique. Nos progressistes sont civilisés ils ne tuent que socialement .