En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

04.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

07.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 1 heure 6 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 2 heures 44 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 5 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 6 heures 32 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 7 heures 39 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 8 heures 44 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 9 heures 37 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 10 heures 1 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 10 heures 40 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 11 heures 4 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 1 heure 38 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 3 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 6 heures 11 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 7 heures 19 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 7 heures 55 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 9 heures 23 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 9 heures 50 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 10 heures 34 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 10 heures 58 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 11 heures 5 min
© DR / Mairie de Paris
mairie de Paris plaque Arnaud Beltrame
© DR / Mairie de Paris
mairie de Paris plaque Arnaud Beltrame
A côté de la plaque…

Ecrire que le colonel Beltrame est mort "lors d'un attentat terroriste" c'est à peu près aussi bas que d'écrire que les enfants juifs gazés à Auschwitz sont morts "lors de la Deuxième Guerre mondiale"

Publié le 14 octobre 2020
Les scribouillards de la mairie de Paris sont d'une absolue médiocrité. Toutefois ils savent quels mots il faut éviter.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les scribouillards de la mairie de Paris sont d'une absolue médiocrité. Toutefois ils savent quels mots il faut éviter.

A Paris, sur les murs de nombreuses écoles, il y a des plaques avec des noms d'enfants juifs. Ils sont assortis de la mention "assassinés par les nazis avec la complicité du pouvoir de Vichy". D'autres plaques figurent sur des immeubles parisiens avec les noms de résistants fusillés par l'occupant. Avec ces mentions, "tué par l'occupant nazi" ou "victime de la barbarie nazie".

Le colonel Beltrame était un résistant. Et il a payé de sa vie son acte de résistance. Une plaque lui est dédiée au square des Minimes à Paris dans le troisième arrondissement. Elle a été placée là-bas par Anne Hidalgo qui - soyons charitables - n'a peut-être pas eu le temps de lire les mots qui s'y trouvent et qui ont été rédigés par ses services.

On lit que le colonel Beltrame est mort "victime de son héroïsme". Une phrase qui soulève un concert d'indignations de toutes parts. "Victime de son héroïsme" cela voudrait dire, selon nombre de protestataires, que si ce courageux soldat avait été un peu plus réfléchi et timoré, rien ne lui serait arrivé. Il l'aurait en quelque sorte bien cherché.

Cette querelle est une mauvaise querelle. La phrase utilisée relève d'un banal poncif dont l'autre version encore plus connue est "victime de son courage". Les employés de Mme Hidalgo n'ont pas été choisis pour leur connaissance du français. Ils enfilent les poncifs comme d'autres enfilent les perles.

Le scandale - car scandale il y a - se trouve une ligne en dessous. Il y est dit que le colonel Beltrame est mort "lors d'un attentat terroriste". Une formule honteuse et lâche. Quel attentat terroriste ? Un attentat de terroristes basques, irlandais, d'extrême gauche, d'extrême droite ? Le terrorisme contre lequel Beltrame s'est dressé n'est pas nommé. La mairie de Paris a ses pudeurs.

Plusieurs autres rédactions auraient été possibles. "Le colonel Beltrame est mort en héros en affrontant un assassin islamiste", "le colonel Beltrame a été victime de la barbarie islamiste". Ces options n'ont pas été retenues et même pas envisagées. Car à la mairie de Paris on pense bien. Il se pourrait qu'Anne Hidalgo ait appliqué un principe de précaution : si le mot "islamiste" avait figuré sur la plaque peut-être que des voyous de banlieue seraient venus la vandaliser. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jaune78video
- 15/10/2020 - 19:03
On est aujourd'hui victime de se défendre !
C'est ce que disent ces salauds de gauche soutenus par les votes des islamistes incultes et qui ont bien compris l'intérêt de cette fange française fille bâtarde des collabos des "pires heures de l'Histoire". Le message est clair, il n'existe pas de problème islamiste, il n'existe que des dégénérés qui se réfèrent à un islam imaginaire violent, sexiste, crasseux, faits d’illettrés formés dans des écoles coraniques où on leur bourre le crâne avec les conneries du Coran...L'islam, c'est l'amour, la paix, l'acceptation de l'Autre...tout ce que les pays dirigés par ces tarés nous montrent. Le meilleur exemple c'est Herr Dogan, l'image type de l'islamisme le plus débile à nos portes !!! Et pour la gauche, il nous reste la vaseline !
Louna
- 15/10/2020 - 17:03
Plus qu'un héros
Tout est dit dans les commentaires.
Le Colonel Beltrame était déjà un "Héros" de par son parcours militaire, le sacrifice de sa vie par un salaud et lâche terroriste islamiste en fait un Saint.
Sangha26
- 15/10/2020 - 12:13
Honneur
Honneur au colonel Beltrame qui s'est conduit en vrai héro, digne de tous ceux qui sont tombés sous le feu de l'ennemi pendant la dernière guerre, et honte à tous ces faibles qui se cachent derrière des mots de faibles et sans courage ! Il y en a malheureusement toujours, et lorsqu'une étoile courageuse comme le colonel Beltrame se manifeste, et bien non ! Il faut la banaliser ! Mais où sont donc nos résistants d'il y a bien des années... Il y en eut au moins un, jusqu'à présent : le colonel BELTRAME ! Honneur à lui.