En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

03.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste

06.

Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens

07.

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 6 heures 29 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 8 heures 45 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 10 heures 19 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 12 heures 1 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 14 heures 23 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 14 heures 44 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 15 heures 7 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 15 heures 31 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 15 heures 47 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 16 heures 9 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 7 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 9 heures 45 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 11 heures 30 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 13 heures 4 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 14 heures 33 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 14 heures 48 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 15 heures 11 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 15 heures 33 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 16 heures 6 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 16 heures 29 min
© Flickr / dalbera
© Flickr / dalbera
Bonnes feuilles

La vie, un combat de tous les instants

Publié le 04 octobre 2020
Bertrand Vergely publie "La Vulnérabilité ou la force oubliée" chez Le Passeur éditeur. Il est nécessaire de sortir de l'opposition du couple fort-faible et de la violence qu'il engendre. Cela est rendu possible grâce à la vulnérabilité, la plus grande force qui soit. Extrait 2/2.
Bertrand Vergely
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Vergely est philosophe et théologien.Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Vergely publie "La Vulnérabilité ou la force oubliée" chez Le Passeur éditeur. Il est nécessaire de sortir de l'opposition du couple fort-faible et de la violence qu'il engendre. Cela est rendu possible grâce à la vulnérabilité, la plus grande force qui soit. Extrait 2/2.

La vie est un combat. Cette phrase aujourd’hui nous choque. Le conflit est à nos yeux synonyme de mort, alors que l’amour est synonyme de vie. Aussi pense-t-on juste et plein d’amour le fait de bannir le combat. En quoi, on a tort, l’amour n’étant pas possible sans combat. « Si nous avons un prince, c’est afin qu’il nous préserve d’avoir un maître. » Cette parole de Pline adressée à Trajan s’applique à la vie. Celle-ci se donne le combat pour ne pas subir la violence. « Penser, c’est dire non », écrit Alain, avant de rajouter : non à soi, non à son inertie et à sa paresse, non à ce qui dit trop vite oui en se résignant. Cette pensée s’applique là encore à la vie. Si elle est un combat, c’est pour dire non à son inertie et à sa paresse.

Tout commence dans le fond des choses que l’on appelle l’être. Par ce terme, il faut entendre cette puissance mystérieuse faisant que ce qui est non seulement existe, mais existe fermement en étant ce qu’il est. Comme le dit Parménide à l’aube de la philosophie : « Il est, et il est impossible qu’il ne soit pas. » Pour que l’être soit en tant qu’être, il faut une force infinie afin de maintenir sa cohésion et son unité. C’est ainsi que le néant et la mort n’ont pas leur place en lui. Ils ont tellement peu leur place que, quoi qu’il arrive, ils n’en ont jamais une. Comme le dit encore Parménide : « Non, jamais sous le joug de ce qui n’est pas ne se soumettra l’être. »

Dieu est d’une puissance infinie. Hans Jonas regrette que l’on parle de puissance de Dieu. Qui dit puissance de Dieu dit culte de la puissance. Qui dit culte de la puissance dit nazisme. Si l’on veut lutter contre le nazisme, il faut cesser le culte de la puissance et, pour lutter contre un tel culte, il faut en finir avec un Dieu tout-puissant afin de lui préférer l’idée d’un Dieu faible qui s’efface et qui s’anéantit.

Hans Jonas pense que la puissance est synonyme de violence. La puissance est tout l’inverse. Celle-ci ne tolérant ni le néant ni la mort, elle ne peut être violente. Elle est plutôt l’autre face de la douceur, sa face indispensable. Pour aimer, il faut de la puissance.

Il faut de la force, l’amour étant un vrai amour parce qu’il est un amour puissant et fort. Qui n’aime pas fortement n’aime pas. Dans l’arbre des Sefirot, qui exprime la vision des attributs de Dieu selon la Kabbale hébraïque, la miséricorde divine n’est pas séparable de sa rigueur. Dieu est plein d’amour miséricordieux parce qu’il est, non pas faiblement, mais fortement et fermement miséricordieux. Le vrai amour est un amour total et constant et non un amour à éclipses.

Le combat est inscrit dans l’être, qui est un grand combat parce qu’il est un grand amour. On s’en rend compte quand il y a violence. C’est le combat qui ramène la paix et l’amour. À la violence qui ne veut pas combattre parce qu’elle n’aime pas, l’être oppose le combat de l’amour prêt à combattre parce qu’il aime. Ce qui est vrai pour l’être l’est pour la nature qui en est l’expression matérielle et sensible.

La nature qui nous aime nous veut forts. C’est la raison pour laquelle la vie est un combat. « La vie est l’ensemble des fonctions qui résistent à la mort », écrit Bichat. « Si tu m’aimes, viens me chercher », dit la vraie amoureuse à celui qui l’aime. « Si tu m’aimes, viens me chercher », nous dit la nature. Celle-ci ne se donne pas facilement. Elle aime se cacher, dit Héraclite. Elle se dérobe sans cesse à nos prises. C’est qu’elle nous veut vivants, aimants et amoureux. D’où le combat qu’il nous faut mener pour survivre chaque jour. Quand nous le remportons, nous nous sentons pleins de vie. Nous ne trouvons pas la force honteuse. Au contraire. Physiquement, la force étant synonyme de vitalité et de santé, il y a un plaisir à se sentir fort. On s’éprouve alors comme pleinement vivant. À l’inverse, c’est une épreuve que de se sentir faible. N’étant pas capable d’avoir la force de faire ce que l’on désire faire, on se voit repoussé à la lisière de la vie.

Moralement, la force étant synonyme de volonté, il est admirable d’être fort. Qui est fort a de la volonté. Qui a de la volonté sait résister à la peur ou bien encore aux tentations. Qui sait ainsi résister est libre et révèle l’homme comme capacité d’être libre, ce qui n’est pas sans lui conférer une certaine grandeur. À l’inverse, il est dramatique de ne pas avoir de volonté. Incapable de résister à la peur ou aux tentations, on devient le jouet des émotions extérieures. Parfois, dépendant de ces dernières au point de ne plus pouvoir s’en passer, il arrive que l’on perde toute dignité.

Enfin, spirituellement, la force étant la capacité de tenir les grandes pensées et de se tenir en elles, être un être spirituel et être fort sont inséparables. On est un être spirituel parce que l’on a la force de se tenir dans l’esprit. On est alors lumineux, rayonnant, porteur d’un souffle propulsant l’existence. À l’inverse, quand on n’a pas de force spirituelle, on n’arrive pas à tenir une pensée et à se tenir en elle. Angoissé dès qu’il est question de vie allant dans la profondeur de l’être qui fait vivre, on fuit dans le divertissement. Vivant dans la fuite à la surface des choses, on plonge l’existence dans le tragique.

A lire aussi : La vulnérabilité, cette force oubliée

Extrait du livre de Bertrand Vergely, "La Vulnérabilité ou la force oubliée", publié chez Le Passeur éditeur. 

Lien vers la boutique : cliquez ICI et ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires