En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

03.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste

06.

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

07.

Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 5 heures 25 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 7 heures 41 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 9 heures 14 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 10 heures 56 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 13 heures 18 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 13 heures 39 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 14 heures 3 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 14 heures 26 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 14 heures 43 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 15 heures 4 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 6 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 8 heures 40 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 10 heures 26 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 11 heures 59 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 13 heures 29 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 13 heures 44 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 14 heures 7 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 14 heures 28 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 15 heures 1 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 15 heures 25 min
© DR
© DR
Bonnes feuilles

La vulnérabilité, cette force oubliée

Publié le 03 octobre 2020
Bertrand Vergely publie "La Vulnérabilité ou la force oubliée" chez Le Passeur éditeur. Il est nécessaire de sortir de l'opposition du couple fort-faible et de la violence qu'il engendre. Cela est rendu possible grâce à la vulnérabilité, la plus grande force qui soit. Extrait 1/2.
Bertrand Vergely
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Vergely est philosophe et théologien.Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Vergely publie "La Vulnérabilité ou la force oubliée" chez Le Passeur éditeur. Il est nécessaire de sortir de l'opposition du couple fort-faible et de la violence qu'il engendre. Cela est rendu possible grâce à la vulnérabilité, la plus grande force qui soit. Extrait 1/2.

Nous entretenons avec la vulnérabilité des rapports pour le moins contradictoires. D’un côté, voyant en elle une fragilité nous ne la tenons nullement pour une vertu. Au contraire ! Pensant qu’il est important de ne pas être vulnérable, nous faisons tout pour nous ne pas l’être. Quand certaines personnes le sont, nous pensons qu’il est de notre devoir de leur porter secours. D’une façon générale, nous croyons qu’il est du devoir de la collectivité et des pouvoirs publics de prendre en charge les personnes vulnérables en les considérant comme faisant partie des populations à risque. Les enfants, les personnes âgées et les femmes enceintes sont cataloguées comme faisant partie de cette catégorie. Les handicapés et les personnes atteintes de maladies chroniques également. Les toxicomanes, les alcooliques et les personnes atteintes de troubles psychologiques ou psychiatriques sont elles aussi rangées dans la catégorie des personnes vulnérables mais avec en plus la mention « populations à risques ».

La vulnérabilité est un souci. D’un autre côté toutefois, nous avons tendance à penser qu’il n’y a rien de plus beau, celle-ci étant synonyme de sensibilité, de tendresse et d’humanité. D’où un autre discours. Certes, les enfants, les personnes âgées et les femmes enceintes sont vulnérables, mais que de beauté et que de grâce dans leur capacité de moins bien se défendre ! Que de courage chez ceux et celles qui vivent dans le handicap ou bien encore dans la maladie chronique. Que d’émotion dans le drame que vivent les toxicomanes, les alcooliques ou bien encore les personnes atteintes de troubles psychologiques et psychiatriques. De ce fait, que d’interrogations suscitées par cette beauté, cette tendresse, cette humanité, ce courage et cette émotion. On parle de fort et de faible. Mais qui est fort ? Et qui est faible ? Vivre quand on est faible n’est-il pas plus fort que de vivre quand on est fort ?

La question de la vulnérabilité est une vieille question dans notre culture parce que la question du fort du faible ne cesse de se poser. Il faut être fort et ne pas être faible. Mais peut-on n’être que fort ? Il est humain d’être fragile voire faible ? Mais, jusqu’où est-il humain de l’être ?

Nous avons du mal à trancher de telles questions. Rien de plus normal. Nous avons tendance à mêler ensemble trois niveaux de sens.

Le terme vulnérabilité vient du latin vulnus qui veut dire la blessure. Renvoyant au fait de pouvoir être blessé, et voulant dire que l’on peut être blessé, il signifie trois choses.

En premier lieu, pouvoir être blessé ne veut pas dire qu’on l’est. Il importe de faire la distinction. On ne la fait pas toujours. On pense que, parce que l’on peut être blessé, on l’est. C’est une erreur. Quand on est vulnérable, on n’est pas blessé. On ne l’est pas encore. Quand on est blessé, on n’est plus vulnérable. On a cessé de l’être. On était menacé. On n’est plus menacé. On est atteint.

D’où le deuxième sens de la vulnérabilité, à savoir le fait de pouvoir être blessé. La vie pour vivre a besoin de se défendre. Pour se défendre, elle a besoin d’avoir un système de défense. Que ce système en vienne à avoir une faille ? Pouvant être blessé et par la même atteint, on n’est plus protégé. Certes, on n’est pas blessé. On n’est pas atteint. Mais du fait qu’on peut l’être, on est affaibli.

Enfin, il y a un troisième sens de la vulnérabilité qui n’est pas négatif mais positif. Dans la vie courante, nous évoluons sans armes, le visage découvert, en tenue légère voire dénudée. N’ayant rien pour nous protéger, nous sommes vulnérables. Nous pouvons être blessés. Nous n’en souffrons pas pour autant. Nous ne nous sentons ni blessés, ni atteints, ni affaiblis. Au contraire. Nous nous sentons légers. Rien ne nous protège ? Quelle respiration ! Nous sommes dans la liberté de la vie. Étant dans cette liberté, nous éprouvons une force surprenante. Ayant confiance en nous, nous sommes un. Étant un, nous avons la force que donne l’un. N’étant pas l’ennemi de nous-mêmes, la force de la vie peut venir nous habiter, nous porter et nous protéger.

Nous nous interrogeons à propos du fort et du faible en nous opposant parfois à ce sujet. Il faut être faible et non fort, dit Rousseau. Il faut être fort et non faible, dit Nietzsche. Et si la réponse à ce dilemme était ailleurs ?

Quand il est question de la vulnérabilité, à l’évidence, nous mélangeons deux niveaux de réalité. Le premier est matériel, le second moral.

Matériellement, il faut être fort, sinon on ne survit pas. De ce fait, il faut veiller à la sécurité. On n’a pas le droit à l’erreur. On ne peut pas se permettre d’être vulnérable. Par ailleurs, mentalement il importe d’être libre, sinon on ne vit pas. De ce fait, il faut veiller à la liberté et, n’ayant pas droit à l’erreur, on ne peut pas ne pas être vulnérable.

On s’en aperçoit donc, la question de la vulnérabilité ne relève pas du fort et du faible parce qu’elle relève en profondeur de l’équilibre entre le niveau matériel de l’existence et le niveau moral de celle-ci.

La vulnérabilité ne serait pas un problème si l’être humain était soit un être matériel soit un être moral. On pourrait alors se contenter d’être fort ou bien d’être faible. Or, tel n’est pas le cas. À la fois matériel et moral, s’il veut pouvoir survivre et vivre, l’être humain se doit d’être fort et faible et non pas fort ou faible. Tenir ensemble le fort et le faible n’est pas facile. Ce n’est pas impossible cependant. Dès lors que l’on est dans l’intelligence de la force et du faible, ce qui s’oppose cesse de s’opposer. Le grand équilibre de la vie qui consiste à être fort et libre à la fois le montre. Il suffit de l’écouter.

Extrait du livre de Bertrand Vergely, "La Vulnérabilité ou la force oubliée", publié chez Le Passeur éditeur. 

Lien vers la boutique : cliquez ICI et ICI

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cmjdb
- 03/10/2020 - 18:17
vulnérabilité
BRAVO ! Magnifique concept !
Quoi de plus "craquant", émouvant, que la vulnérabilité du nouveau né qui réveille en nous "l'instinct du mignon" cher à Konrad Lorenz et ce que l'HUMANITE porte de meilleur