En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

06.

Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement

07.

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

01.

Hyper-femmes : parce qu'elles le valent bien

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

05.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépites > France
Attaque
Lyon : un prêtre orthodoxe blessé par balle ; l'assaillant en fuite
il y a 2 heures 15 min
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 6 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 8 heures 51 sec
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 9 heures 1 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 10 heures 4 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 10 heures 55 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 11 heures 26 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 11 heures 35 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 11 heures 37 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 11 heures 38 min
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 4 heures 42 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 6 heures 29 min
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 8 heures 41 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 9 heures 22 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 10 heures 49 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 11 heures 6 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 11 heures 35 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 11 heures 35 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 11 heures 37 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 11 heures 39 min
© Charles ONIANS / AFP
oliviers arbres menace
© Charles ONIANS / AFP
oliviers arbres menace
Virus des forêts

Epidémies à tous les étages : les virus qui s’attaquent aux forêts sont en nette augmentation à travers la planète

Publié le 01 octobre 2020
Des micro-organismes tueurs d'arbres menacent notamment des oliviers dans le sud de l'Italie et pourraient modifier l'écosystème en Australie. Comment expliquer ce phénomène ? Cette situation est-elle irrémédiable ?
Dominique Audrerie
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Audrerie est un expert indépendant des questions environnementales.Il est également docteur en droit de l'environnement et ancien directeur du Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement (en 1993).Il est avocat à...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des micro-organismes tueurs d'arbres menacent notamment des oliviers dans le sud de l'Italie et pourraient modifier l'écosystème en Australie. Comment expliquer ce phénomène ? Cette situation est-elle irrémédiable ?

Atlantico.fr : Une bactérie est en train de tuer les oliveraies dans le sud de l’Italie. En Australie, un pathogène fongique est en train de modifier l’écosystème. Comment cela est arrivé ? Pourquoi y-a-t-il eu une augmentation de ce virus ?

Dominique Audrerie : La nature est faite d'équilibres subtils et fragiles. Par sa capacité à se renouveler, de saison en saison, elle est capable de résister à ses prédateurs naturels. L'alternance des saisons favorise la disparition de tel ou tel « agresseur ». Bien plus des animaux se chargent de nettoyer la nature de prédateurs ; exemple les oiseaux qui se nourrissent de pucerons, qui s'en prennent eux-même à certaines plantes.

De la même façon la nature se renouvelle, se régénère grâce à d'autres espèces ; par exemple le rôle des abeilles , à la fois si fondamental et si discret.

On ne peut qu'être émerveillé par la capacité de la nature à reprendre ses droits, à faire naître à nouveau plantes et animaux après des moments de terribles dévastations par l'eau ou par le feu.

La nature sait combattre et résister à ses prédateurs.

Toutefois, au fil de la longue histoire, de millénaire en millénaire, des espèces disparaissent irrémédiablement, espèces animales ou végétales, du fait de transformations climatiques notamment, mais pas uniquement. Celles-ci rendent peu à peu impossibles la vie ou la survie de telle ou telle espèce, qui laisse place à d'autres espèces mieux adaptées aux conditions nouvelles et qui participent à la destruction de certaines espèces plus anciennes.

Ces grandes mutations de la nature, que l'on commence à mieux connaître et comprendre aujourd'hui, s'accélèrent de manière alarmante du fait d'actions inconsidérées de l'homme à l'époque moderne. Pour s'en tenir à l'agriculture, les modes de culture et les produits utilisés ont irrémédiablement transformé, voire tué nombre d'écosystèmes. Les plus anciens parmi nous se rappellent les haies bordant les routes ou les pâtures, refuges pour nombre de petits animaux ; les papillons et les sauterelles accompagnaient les marcheurs dans les champs. Tout cela a disparu. La cons équence est que, lorsque un prédateur se développe, il n'y a plus d'autres espèces qui naturellement seraient intervenues ; ainsi pour des chenilles, des moustiques, etc. qui se multiplient sans rencontrer véritablement ce qui les aurait contenu. D'où le recours à des produits chimiques … quand ils sont efficaces, avec le risque qu'ils produisent de nouveaux déséquilibres !

La mondialisation pourrait-elle être une des causes de l'augmentation du virus dans le monde ?

La mondialisation, c'est à dire la multiplication des échanges tant des personnes que des biens à l'échelle planétaire, a eu pour conséquence directe qu'un fléau local se généralise rapidement de régions en régions. Ce qui était local devient mondial.

Les difficultés rencontrées en Italie seront bientôt constatées en France, et ainsi de suite.

Il s'en suit que les interventions humaines, via des produits chimiques, deviennent indispensables, la nature montrant désormais de véritables carences face à des prédateurs ou des maladies qu'elle n'est plus capable seule d'affronter du fait de modifications liées, il faut le redire, à des actions irresponsables de l'homme à une époque récente. Ce phénomène ne peut que s'amplifier.

Comment peut-on contenir le virus ? Cette situation nouvelle est-elle irrémédiable ?

D'un côté on ne peut que constater ces « maladies » nouvelles devant lesquelles nous sommes quelque peu démunis. Nous constatons la disparition d'espèces nombreuses, conséquence directe de ces déséquilibres et des méfaits qu'ils entrainent.

D'un autre côté, une prise de conscience, certes encore insuffisante, peut et doit amener à une transformation des comportements, singulièrement vis à vis des richesses naturelles. A titre d'exemple, l'abandon de certaines pratiques agricoles permet de voir revenir des papillons et des oiseaux qui s'en étaient allés.

Personnellement je crois que la nature est capable de rétablir des équilibres, sans doute différents, mais à la condition que l'homme cesse de l'agresser sans limite, et donc de la détruire. Nous devons d'urgence réapprendre à respecter la nature.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 02/10/2020 - 09:25
Opposition qui n'a pas de sens.
Dans nos contrées, les champs, les près, les forêts, la nature en général, n'ont rien de "naturel" mais doivent leur existence à l'homme qui depuis des siècles les exploitent et en assurent l'entretien. Opposer cette " nature" à l'homme n'a pas de sens.
Le gorille
- 01/10/2020 - 22:49
Et le châtaignier ?
C'est très bien de s'inquiéter de l'olivier... Baste, sans huile d'olive, et les olives en coquetèles... ou amuse-gueules....
Mais le châtaignier ? Vous n'aimez pas les marrons chauds ? Vous avez tort : intéressez vous à l'Ardèche. Là aussi (et pas que là), on se plaint des maladies des arbres...
Et puis le palmier... Que voulez-vous, les Parisiens, pour aller à Hyères, c'est loin. C'est pourtant la région phare puisqu'on appelle la ville "Hyères-les-Palmiers" ! Eh ben ! Savez-vous qu'un insecte, et pas petit, les tue ? il n'est pas vilain en plus. D'accord, ce n'est pas un virus chinois, ce n'est pas une bactérie, mais c'est tout comme. Si vous voyez un insecte dans le jardin, il faut prévenir les services compétents, qui pratiquement vous obligent à abattre l'arbre infesté (la prophylaxie chimique alternative n'a pas l'efficacité voulue). Et les arbres disparaissent, l'un après l'autre...
Alors, pourrait-on ouvrir l'article ? Et faire un balayage plus général, plus précis, plus construit, plus documenté... "en même temps" (il paraît que c'est à la mode...) ?
Le gorille
- 01/10/2020 - 22:27
Un gourou ?
Je ne sais pas. Mais malheureusement pour les anti-gourous, ce "gourou" n'a pas complètement tort. Je passe sur le remembrement : ses effets néfastes sont bien connus. Mais il se trouve que je fais l'expérience des mauvaises habitudes de mon voisinage : la lutte à outrance contre les insectes. Régulièrement, quasi une fois par mois au début, maintenant moins, mon voisin immédiat faisait traiter son jardin contre, disons, les cafards. Résultat, l'air était empuanti, et petit à petit je ne vois plus d'insectes chez moi. Ni abeilles, ni guêpes, ni libellules, ni... c'est tristounet, cette constatation. Pire... Nous assistons dans la région à un très vif regain d'intérêt pour le miel et l'apiculture.... j'vous dis pas les conflits !