En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 2 jours 7 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 2 jours 11 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 2 jours 12 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 2 jours 13 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 2 jours 13 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 2 jours 14 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 2 jours 15 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 2 jours 15 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 2 jours 16 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 2 jours 16 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 2 jours 10 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 2 jours 12 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 2 jours 13 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 2 jours 13 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 2 jours 14 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 2 jours 14 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 2 jours 15 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 2 jours 16 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 2 jours 16 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 2 jours 16 heures
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
CAMPAGNE ÉLECTORALE

LR intermittent : mais à quoi a donc joué Gérard Larcher pendant les sénatoriales ?

Publié le 30 septembre 2020
Réélu sénateur du Finistère dimanche, Philippe Paul a annoncé qu'il quittait les Républicains à l'issue des sénatoriales après le soutien apporté par le président du Sénat Gérard Larcher envers Michel Canévet, élu sur une liste centriste concurrente dimanche. Pour Atlantico, il revient sur les raisons de son départ.
Philippe Paul
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Paul est sénateur (LR) du Finistère. Il a notamment occupé les fonctions de président départemental des Républicains. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Réélu sénateur du Finistère dimanche, Philippe Paul a annoncé qu'il quittait les Républicains à l'issue des sénatoriales après le soutien apporté par le président du Sénat Gérard Larcher envers Michel Canévet, élu sur une liste centriste concurrente dimanche. Pour Atlantico, il revient sur les raisons de son départ.

Lundi, j'ai annoncé que je quittais Les Républicains, et donc la présidence de la Fédération du Finistère.

Cette décision, qui n'a pas été facile à prendre, suscite de nombreuses interrogations et de tout aussi nombreux commentaires.

Aussi me paraît-il utile de préciser les raisons de mon départ. Ces raisons tiennent principalement en deux points : 

- le soutien apporté par le Président du Sénat à Michel Canévet, tête de la liste de la majorité présidentielle. 75 voix séparent nos deux listes et j'ai la conviction que sans la confusion consécutive à ce double soutien (Gérard Larcher soutenait aussi la liste que je conduisais), l'issue aurait été bien différente, d'autant que mon concurrent s'est bien gardé tout au long de la campagne d'indiquer avec clarté son positionnement politique. Résultat, une sénatrice LREM, Nadège Havet, a été élue. Ces attitudes ambigües ne relèvent vraiment pas de ma conception de la politique !

- lundi, le groupe de l'Alliance pour le Finistère, qui rassemble les élus de la droite et du centre au Conseil départemental, s’est félicité de mon élection, mais aussi de celle de Michel Canévet et de Nadège Havet. Il y a là un grand écart que je ne sais pas expliquer aux électeurs. Au plan national, LREM et Les Républicains s'opposent et au plan départemental, nous devrions nous réunir pour essayer de battre le Parti Socialiste et de récupérer la majorité au Conseil départemental ? Comment l’électeur finistérien peut-il s’y retrouver ? Sans compter que le même jour aux élections régionales, les mêmes feront, peut-être, sans doute, listes à part. Ces attitudes sont aussi illisibles qu'incohérentes ! En tant que président départemental, je ne me voyais pas assis autour d'une table avec le chef de file de l'Alliance pour le Finistère, Maël de Calan, Michel Canévet et Richard Ferrand ou le représentant départemental de LREM pour préparer ces élections de 2021. J'ai préféré me retirer.

Pour autant, je ne renie pas ma famille politique. Je lui reste fidèle, comme je l'ai été à l'UMP auparavant, en restant rattaché administrativement au groupe des Républicains au Sénat. Demain, bien évidemment, je voterai pour la réélection de Gérard Larcher à la présidence du Sénat. Nous nous sommes d'ailleurs expliqués hier soir. Et chaque mois je continuerai à verser au parti ma cotisation d'élu. Simplement, par ma démission, je souhaite alerter sur la perte de boussole politique : je ne soutiens pas l’action de ce gouvernement mais, à vouloir jouer sur tous les tableaux, nos propres responsables ont contribué à faire entrer au Sénat des élus qui le soutiennent. Je ne peux l'accepter !

S'il est évident que le parti Les Républicains ne peut gagner seul des élections, que des alliances sont nécessaires, encore faut-il qu'elles s'opèrent en pleine lumière et sur des bases claires et compréhensibles par les électeurs. C'est bien le moins que nous leur devons !

Philippe PAUL

Sénateur du Finistère

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 30/09/2020 - 16:21
Larcher soutient tous ceux qui lui
promettent un plat de lentilles aux petits salés et de patates. Quand on pense que le Sénat français ne sert absolument à rien. On est pas sorti de l'ornière avec de telles boites à crabes et on a droit à ça partout; on a vu le gros Bertrand gagner sa région avec les voix des socialistes; il y a toujours un renvoi d'ascenseur. Ils sont écœurants et celui qui pleure dit qu'il connait untel et untel depuis des années. Pendant ce temps, la République se meurt et on appelle ça Démocratie."Démocrassie" sonnerait mieux.