En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

02.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

03.

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

04.

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

05.

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

06.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

01.

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

02.

Communication politique : Jean Castex et Olivier Veran, perdus pour la France

03.

Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia

04.

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

05.

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

06.

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 6 jours 10 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 6 jours 14 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 6 jours 15 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 6 jours 16 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 6 jours 16 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 6 jours 17 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 6 jours 17 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 6 jours 18 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 6 jours 18 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 6 jours 19 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 6 jours 13 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 6 jours 14 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 6 jours 15 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 6 jours 16 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 6 jours 17 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 6 jours 17 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 6 jours 17 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 6 jours 18 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 6 jours 18 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 6 jours 19 heures
© GONZALO FUENTES / POOL / AFP
Emmanuel Macron Liban Hezbollah
© GONZALO FUENTES / POOL / AFP
Emmanuel Macron Liban Hezbollah
Il y a mis du temps

Et Macron osa (enfin) nommer le Hezbollah

Publié le 29 septembre 2020
Le président de la République est au pouvoir depuis 2017. Le Hezbollah est au pouvoir au Liban depuis bien plus longtemps. En trois ans, il n'a pas pu se renseigner ?
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président de la République est au pouvoir depuis 2017. Le Hezbollah est au pouvoir au Liban depuis bien plus longtemps. En trois ans, il n'a pas pu se renseigner ?

Le Liban est pour Macron une affaire personnelle. C'est sa cause. Et aussi, pourrait-on dire, sa chose. Il l'avait, sans détours inutiles, fait savoir quand il s'était rendu à Beyrouth au lendemain de la dramatique explosion qui avait ravagé le port de la ville.

Il avait alors exigé (et non pas suggéré) que les dirigeants du pays s'attèlent à une réforme révolutionnaire qui devait faire du pays du Cèdre un Etat laïque. "Il fallait, a-t-il dit, mettre fin au système confessionnel" qui répartit les différents postes de responsabilité entre les trois grandes religions du pays : sunnites, chiites et chrétiens. Dans leur histoire tourmentée, les Libanais en ont entendu d'autres. Mais là c'était le pompon salué par des ricanements incrédules.

Pour tout dire Macron avait oublié que les temps du mandat français étaient révolus. Et surtout, il s'était arrangé pour "oublier" ce qu'est le Hezbollah. Depuis de longues années, et ce n'est un secret pour personne, cette organisation tient le Liban par les c... . Elle est là-bas le bras armé de la Syrie et de l'Iran. Elle est la seule à être autorisée à avoir une milice armée. Et pas n'importe quelle milice : la sienne est plus puissante que l'armée libanaise.

Théoriquement le Hezbollah tient ce privilège du fait qu'il prétend combattre Israël. Il ne fait pas grand mal à ce pays : les représailles seraient terribles. Au lieu de quoi le Hezbollah a transformé le Liban en une démocratie corrigée par l'assassinat. L'ancien Premier ministre Rafiq Hariri qui déplaisait à Damas en a payé le prix.

Mais le Hezbollah, intelligemment, tient compte des particularités locales. Il participait aux négociations visant à former le nouveau gouvernement que Macron appelait de ses voeux.
 
Il les a fait capoter en réclamant plus de portefeuilles. C'est alors que la colère de Macron a explosé. "C'est une honte", a-t-il dit. "Un acte de trahison. Le Hezbollah se croit plus fort qu'il ne l'est". On ne sait pas comment on dit en arabe "Macron se croit plus fort qu'il ne l'est". Mais c'est certainement ce que Nasrallah, le patron du Hezbollah, a déclaré... Quant à la trahison il n'y en a qu'une : c'est Macron qui a été trahi !
 
On savait déjà que l'égo présidentiel est surdimensionné. Pauvre Macron. La phrase de Bossuet, "Dieu se rit des hommes qui se lamentent des effets dont ils chérissent les causes", lui va comme un gant.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 29/09/2020 - 10:09
Macron a pété à table, mais,
une fois le coup parti, on ne peut plus revenir en arrière, de plus, on sait d'où est parti le coup, car il y avait une grosse fumée noire et nauséabonde autour de son pantalon. "Oups".
cmjdb
- 29/09/2020 - 09:44
democratie
Il y aurait les "Hommes d'Etat" capables de gouverner, les "politiciens" capables de se faire élire, et les "politicars" capables de tout pour "être", E. Macron est de ceux là : dangereux en politique étrangère, il ne rate pas une macroniaiserie, tueur en politique intérieur, il anéantit la France... Pauvres Français.
J'accuse
- 29/09/2020 - 09:28
Nommez un seul politicien qui ne trahisse pas tous les jours !
Un politicien est un traître par nature: il se fait élire sur des mensonges, et pendant tout son mandat, il sert ses intérêts personnels aux dépens de ses électeurs en prétendant le contraire.
A la fin du mandat, il se fait réélire de la même façon, jusqu'à sa retraite à un âge généralement avancé. Au cours de sa carrière, il a pu devenir ministre, en conservant son mandat en cours comme repli, pour faire les mêmes choses.
Inutile de croire que ce sera mieux en votant pour d'autres: ils sont tous pareils.
Voilà ce qu'est la "démocratie" selon les politiciens, cachant ainsi la vraie nature de ce type de régime dans lequel le peuple n'a aucun pouvoir réel. Juste le droit de dire que c'est le meilleur système politique.
Au Liban comme partout ailleurs.