En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

02.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

03.

Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

07.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 9 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 10 heures 4 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 11 heures 35 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 15 heures 29 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 16 heures 33 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 16 heures 50 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 17 heures 9 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 17 heures 35 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 18 heures 31 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 19 heures 40 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 9 heures 53 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 10 heures 52 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 12 heures 40 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 16 heures 24 sec
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 16 heures 38 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 17 heures 8 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 17 heures 30 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 18 heures 14 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 18 heures 44 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 19 heures 17 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
naissance congé paternité
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
naissance congé paternité
Impact pour les entreprises

Un congé paternité à côté de la plaque ?

Publié le 25 septembre 2020
Alors que le congé paternité va être porté de quatorze à vingt-huit jours (avec l’obligation de prendre au moins sept jours), plusieurs organisations patronales sont partagées. Elles expriment des inquiétudes sur les incidences de cette mesure. Sophie de Menthon décrypte les enjeux de l'allongement du congé paternité.
Sophie de Menthon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que le congé paternité va être porté de quatorze à vingt-huit jours (avec l’obligation de prendre au moins sept jours), plusieurs organisations patronales sont partagées. Elles expriment des inquiétudes sur les incidences de cette mesure. Sophie de Menthon décrypte les enjeux de l'allongement du congé paternité.

Le moment choisi et la contrainte par la loi pour le doublement du congé de paternité « obligatoire », sont un parfait exemple de la dérive de notre pays.

En ce moment faut-il vraiment discuter d’une diminution même partielle et spécifique du temps de travail alors que nous essayons d’impliquer au maximum tous nos salariés pour compenser le manque à gagner ? L’application de cette loi en juillet 2022 n’est en aucun cas une circonstance réjouissante car les entreprises seront loin d’avoir retrouvées une profitabilité.  Ce sont en outre les TPE et les PME qui en seront les premières « victimes ». Sans parler de celles qui ont un couple parmi leurs salariés dont la femme vient d’accoucher... Le tout lorsqu’on a 7 salariés !

Par ailleurs l’Etat s’immisce encore davantage dans la vie privée et refuse le principe de responsabilité individuelle. Refus également de faire confiance à l’entreprise, le patron reste le salaud qui prive son salarié de son rôle de père !  Heureusement sur les 28 jours obligatoires, 8 seulement le seront, selon le Président de la République ce qui ne veut pas dire que les autres ne sont pas effectifs et effectués. 
Le financement de cette mesure, lui, est encore le signe d’une irresponsabilité politique, ce « cadeau » (électoraliste ?) va être financé par une Caisse Primaire d’Assurance Maladie encore plus malade du fait de la pandémie malgré quelques nouveaux milliards tombés du ciel ; et puis, au passage, de fil en aiguille l’entreprise devra contribuer bien sûr.

Comment aussi oser nous faire la leçon sur le rôle primordial du père dans les premiers jours jusqu'à en faire une loi, et EN MÊME TEMPS voter une loi pour autoriser les femmes à faire des enfants sans pères par insémination artificielle ?! Cherchez l’erreur.

Et les couples avec deux pères ou deux mères ?  Quand on mélange les questions sociétales aux obligations économiques, on court de gros risques.

L’enfer politique est pavé de bonnes intentions. Evidemment, que certains pères voudraient partager davantage une naissance mais où s’arrêter ? Rendre équivalent le rôle du père et de la mère est de la volonté de chacun. Enfin, répétons qu’en ce moment il ne faut penser qu’à une chose pendant au moins un ou deux ans c’est comment rétablir l’entreprise en s’impliquant plus.

Enfin ce congé obligatoire interdit-t-il le télétravail ? Ou bien l’état vérifiera-t-il la bonne contribution du père aux premiers jours du nouveau-né pendant cet arrêt imposé ? Et puis une loi pour que ce soit le père qui se lève la nuit ? Cela devrait enthousiasmer beaucoup de femmes…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
liliesse
- 26/09/2020 - 10:26
2021 ou 2022
sauf erreur de ma part, il me semble que cette mesure s'appliquerait au 1er juillet 2021 et non 2022.
Gpo
- 25/09/2020 - 16:06
Excellente stratégie pour tuer les entreprises
et favoriser les futurs Pma et Gpa et minorités agissantes dans le dos du mignon..
A vomir..;
TPV
- 25/09/2020 - 13:07
Père indiiiiispensable
Sauf quand on en veut plus.