En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

03.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

04.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

05.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

07.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 4 min 30 sec
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 40 min 11 sec
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 1 heure 31 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 2 heures 14 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 2 heures 24 min
décryptage > Economie
Mesures d'urgence

Sommet social : et s’il y avait une seule réforme à faire par ces temps de pandémie, laquelle serait-elle ?

il y a 2 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 16 heures 31 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 17 heures 31 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 19 heures 18 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 22 heures 38 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720 ?

il y a 25 min 52 sec
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 1 heure 8 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 1 heure 56 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 2 heures 21 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 16 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 16 heures 43 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 18 heures 13 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 22 heures 7 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 23 heures 11 min
© Kay Nietfeld / POOL / AFP
Emmanuel Macron séparatismes
© Kay Nietfeld / POOL / AFP
Emmanuel Macron séparatismes
Un pluriel apaisant

Ne dites plus "séparatisme" (c'est stigmatisant) dites "séparatismes" (ça ne veut rien dire)

Publié le 23 septembre 2020
Macron va préciser sa pensée, qui a beaucoup évoluée, le 2 octobre.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Macron va préciser sa pensée, qui a beaucoup évoluée, le 2 octobre.

Le président de la République avait lâché un mot affreux : "séparatisme". Et il avait ajouté cruellement qu'il prévoyait un projet de loi contre. Que n'avait-il pas dit là ? Ils furent des millions de femmes et d’hommes à en être meurtris. Dans les banlieues, l'angoisse était grande. Et dans les mosquées, on invoqua le Tout Puissant pour qu'il mette fin à ce châtiment.

Non, non et non ils ne voulaient pas se séparer de nous. Ils pensaient, terrorisés, que nous, nous voulions nous séparer d'eux. La guerre civile menaçait. Et c'est Darmanin qui empêcha qu'elle n'éclate. Vendredi dernier, il était en visite à la Grande mosquée de Paris. Et là, il prit la mesure de la détresse de ses interlocuteurs, pétrifiés de peur par le mot "séparatisme".

Il en fit part au président de la République qui eut conscience de sa faute. Aussitôt, en père de la nation soucieux de la paix civile, il la corrigea. Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, fut chargé d'annoncer la bonne nouvelle. Il déclara qu'il n'y aurait pas de loi contre le "séparatisme" mais contre les "séparatismes". Rassérénées, les populations souffrantes se remirent à vaquer à leurs paisibles et pacifiques occupations. La France unie et fraternelle était sauvée.

Des dizaines de milliers de remerciements affluèrent à l'Elysée. Reste qu'il nous faudra attendre jusqu'au 2 octobre pour voir quels sont les "séparatismes" qui nous menacent. Sans être dans le secret des réflexions présidentielles, nous avons une petite idée sur la question.

L'un des plus dangereux "séparatisme" est le séparatisme catholique ! Savez-vous qu'il existe en France des édifices religieux nommés monastères et couvents, où des hommes et des femmes se séparant de nous ? Ils prétendent que c'est pour prier et méditer. On demande à voir. Ne sont-ils pas plutôt en train d'ourdir de sombres complots contre la République ?

Dans d'autres endroits, appartenant à une autre religion, des hommes se couvrent de châles de prière. Que cachent-ils sous leurs châles ?  

Et que se passe-t-il en réalité dans les temples, les pagodes et les églises orthodoxes ? Là-bas aussi, on se sépare de ceux qui n'y vont pas. Vous voyez autre chose ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 24/09/2020 - 09:47
Jacques Chirac savait ce que
c'était le "séparatisme" et il avait trouvé le mot qui va bien: "ça m'en touche une, sans faire bouger l'autre".
clo-ette
- 23/09/2020 - 21:13
nouveau mots qui traduisent des situations nouvelles
"Créolisation ", inventé par Mélenchon veut dire nouvelle population métissée," islamisation ", tout le monde comprend qu'il vient après christianisation et est mis sur le même plan ." Séparatisme" veut dire volonté d'une région de se séparer de l'Etat c'est à dire veut son indépendance, là je ne suis pas très bien, le mot ne me semble pas adapté, les territoires où la police ne va plus sont visés, mais le mot ne convient pas , il y aussi "Stigmatisation "très usité car il concerne de nombreuses personnes . Voila , avec ces quatre mots on a la couleur de l'air du temps qui inaugure le nouveau monde qui vient .
jurgio
- 23/09/2020 - 18:37
Le brassage des mots pour mieux se comprendre
Après Mélenchon qui euphémise avec sa "créolisation" pour éviter de dire "hybridation", voici la polysémie ! Séparatisme = c'est comme si c'était fait ! Séparatismes = danger, ça pourrait se faire !