En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

04.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 1 heure 1 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 2 heures 21 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 2 heures 45 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 3 heures 22 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 4 heures 15 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 4 heures 45 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 5 heures 30 min
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 6 heures 3 min
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 6 heures 53 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 19 heures 49 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 1 heure 36 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 2 heures 36 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 3 heures 8 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 3 heures 46 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 5 heures 23 min
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 5 heures 54 min
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 6 heures 16 min
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 19 heures 25 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 20 heures 16 min
© CHARLY TRIBALLEAU / POOL / AFP
Iran
© CHARLY TRIBALLEAU / POOL / AFP
Iran
Le point de vue de Dov Zerah

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

Publié le 22 septembre 2020
Avec Dov Zerah
Dov Zerah revient cette semaine sur la situation au Moyen-Orient et sur le rôle de l'Iran dans de nombreux dossiers comme la crise au Liban ou les tensions avec les Etats-Unis.
Dov Zerah
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ancien élève de l’École nationale d’administration (ENA), Dov ZERAH a été directeur des Monnaies et médailles. Ancien directeur général de l'Agence française de développement (AFD), il a également été président de Proparco, filiale de l’AFD spécialisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dov Zerah revient cette semaine sur la situation au Moyen-Orient et sur le rôle de l'Iran dans de nombreux dossiers comme la crise au Liban ou les tensions avec les Etats-Unis.
Avec Dov Zerah

Le 14 mai 2018, les États-Unis inauguraient leur ambassade à Jérusalem. Nombreux étaient les commentateurs annonçant une nouvelle intifada et une recrudescence des actes terroristes en Israël et de par le monde. Il n’en fut rien ! Á ce jour, seul le Guatemala en a fait de même. Le Honduras vient d’annoncer le déplacement effectif de leur ambassade à Jérusalem. Une petite dizaine de pays ont annoncé une intention identique : Brésil, Hongrie, Kosovo, Serbie, Roumanie, Tchéquie…

Le 28 janvier 2020, Donald TRUMP a présenté son plan « Paix pour la prospérité », un document de 181 pages communément dénommé « deal du siècle » pour résoudre le conflit israélo-palestinien. Nombreux étaient les commentateurs estimant qu’il était mort-né et prédisant qu’il serait très vite remisé au placard.

Mais, ne nous trompons pas, la réaction du monde arabe a été, à l’exception de quelques irréductibles, relativement modérée, voire positive. Depuis une dizaine d’années, le Proche Orient doit faire face :

  • Aux volontés expansionnistes de l’Iran au Yémen, en Irak, en Syrie, au Liban… Pour atteindre ses fins, Téhéran n’hésite pas à bombarder des tankers ou des installations pétrolières saoudiennes…
  • Á la volonté turque de reconstituer sa zone d’influence dans son Empire ottoman, en intervenant militairement en Syrie et en Libye, ou en prospectant en mer Égée dans les eaux territoriales grecques ou chypriotes…
  • Aux Djihadistes de Daech
  • Á l’islam radical, et plus particulièrement à l’entrisme des frères musulmans…

Ces menaces ont changé le contexte géopolitique du Proche Orient au point de voir des rapprochements étonnants entre Israël et pays sunnites.

Le 15 septembre 2020, à la Maison blanche, Israël a signé d’une part avec les Émirats arabes unis (EAU), et d’autre part avec le Koweït un traité de normalisation. Dans chacun des deux cas, les États-Unis, parrain, ont également signé une déclaration avec chacune des parties. Il s’agit d’un événement historique, exceptionnel. N’ayons pas peur d’utiliser des superlatifs lorsque des pays décident de vivre en paix.

Après l’Egypte en 1979, la Jordanie en 1994, deux nouveaux pays arabes reconnaissent l’État juif. Cela fait plus de cinq ans que des signes annonciateurs de l’événement venaient tant des EAU que de Bahreïn. D’autres candidats sont annoncés : Oman, Soudan, Maroc, Tchad…, et une normalisation implicite avec l’Arabie saoudite.

Á peine les déclarations signées, de nombreux projets se sont immédiatement concrétisés comme celui dans le domaine médical avec l’Institut Weizman. Alors que les sociétés civiles égyptienne et jordanienne ne semblent pas concernées par leurs voisins, nombreuses ont été, sur les réseaux sociaux, les manifestations d’amitié, notamment à l’occasion du nouvel an juif, d’habitants des EAU ou de Bahreïn. Les accords d’Abraham semblent bien porter leur nom. Juifs et Arabes se souviennent qu’ils descendent d’Ismaël et d’Isaac, les deux enfants préférés du patriarche.

Donald TRUMP fait bouger les lignes au Proche Orient. Le retrait militaire américain s’accompagne de la mise en place d’alliances pour éviter la mainmise iranienne ou/et turque.

Les deux signatures de la semaine dernière marquent une véritable rupture à trois niveaux :

  • Les EAU et Bahreïn ont reconnu Israël et noué des relations diplomatiques sur la base d’un principe simple, la paix contre la paix, le respect contre le respect, l’économie contre l’économie... Même si Jérusalem a renoncé ou différé son projet d’annexion de la vallée du Jourdain, il n’est pas fait référence au principe des Accords d’Oslo « la terre contre la paix ».
  • Pour la 1ère fois depuis 1948, la ligne arabe, convoquée à la demande des Palestiniens, n’a pas condamné les initiatives des EAU et de Bahreïn. Je me souviens d’une discussion, à bâtons rompus à Ramallah avec un Premier ministre palestinien me disant que la Ligue arabe fait ce que demandent les Palestiniens.

Il est loin le temps où un pays était exclu de la ligue arabe pour un traité de paix, comme les Égyptiens après les accords de Camp David de 1979… ou pour un discours comme la Tunisie avec l’allocution de Bourguiba à Jéricho en 1965. Le 12 février 1965, le combattant suprême avait osé déclarer : « …la politique du « tout ou rien » …nous a menés en Palestine à la défaite et nous a réduits à la triste situation où nous nous débattons aujourd’hui…Il faut que, de la nation arabe, montent des voix pour parler franchement aux peuples… » Deux ans après, la guerre des six jours a radicalement changé la situation sur le terrain. Si les Palestiniens avaient écouté ce conseil visionnaire, prémonitoire, ils auraient eu un État sur toute la Cisjordanie et une capitale sur toute la partie Est de Jérusalem, y compris tous les lieux saints.

  • Les EAU et Bahreïn n’ont pu signer sans l’accord implicite de l’Arabie saoudite qui a d’ailleurs accepté que les avions israéliens survolent son territoire pour assurer les liaisons aériennes entre les pays. Cela signifie de facto la fin du boycott arabe d’Israël et l’abandon du plan de paix saoudien et de la ligue arabe sur la base du retour aux frontières du 4 juin 1967 avec Jérusalem Est comme capitale du futur État palestinien. C’est une manifestation implicite de la volonté de plusieurs pays arabes de normaliser ses relations avec l’État hébreu.

Il est clair que ces accords comme ceux à venir se font au détriment de la cause palestinienne. Leur justification profonde est certes la peur de Téhéran. Mais, ils ont peut-être été rendus possible par une forme de lassitude à l’égard de l’irrédentisme, de l’immobilisme palestinien.

Depuis près d’un siècle, la liste des refus palestiniens est longue

  • Déjà en 1937, les Palestiniens avaient refusé le plan de partage proposé par la Commission présidée par Lord William PEEL, et prévoyant un juif sur 5 000 km² ! David Ben GOURION avait contre carré les oppositions des responsables juifs en soutenant qu’il valait mieux un petit État que pas d’État !
  • Le refus palestinien s’est manifesté une nouvelle fois en 1947 contre la résolution des Nations-Unies n° 181 préconisant la création de deux États et l’internationalisation de Jérusalem.
  • Dans le courant du second semestre 2000, Yasser ARAFAT refuse « les paramètres CLINTON ». Pour conforter son refus, il fait convoquer une réunion de la ligue arabe qui, à l’unanimité, lui donnera raison. Sur le chemin du Caire, il s’arrête à Paris qui lui « conseille » de refuser « pour obtenir plus » !
  • En 2008, Mahmoud ABBAS refuse les propositions du Premier ministre Ehud OLMERT, et notamment 93 % de la Cisjordanie.

Comme avait dit, en son temps, Abba EBAN, « les Palestiniens ne manquent jamais une occasion de manquer une occasion… ». Cela se vérifie depuis 80 ans ! Et pourtant, il faudra bien trouver une solution ! Il ne faut pas abandonner les palestiniens à leur actuelle solitude !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie Esther
- 22/09/2020 - 21:09
Brillants constat et analyse
Mais j'avoue que je trouve de moins en moins de solutions pour les Palestiniens...sauf à changer de gouvernants