En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 4 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 5 heures 16 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 6 heures 56 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 8 heures 3 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 10 heures 41 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 11 heures 1 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 11 heures 42 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 12 heures 51 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 13 heures 24 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 14 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 5 heures 2 sec
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 6 heures 6 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 7 heures 31 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 10 heures 4 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 10 heures 53 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 11 heures 14 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 12 heures 7 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 13 heures 5 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 13 heures 48 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 14 heures 26 min
© Flickr
justice chiffre récidive
© Flickr
justice chiffre récidive
Horizons et moyens limités

Insécurité : pourquoi les ministères régaliens sont condamnés à l’esbroufe

Publié le 21 septembre 2020
Le travail judiciaire (préventif et répressif) consiste à empêcher, tant que possible, criminels et délinquants de récidiver. Dans les quinze ans écoulés, le bilan de la justice est pourtant désastreux sur la question de la récidive.
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le travail judiciaire (préventif et répressif) consiste à empêcher, tant que possible, criminels et délinquants de récidiver. Dans les quinze ans écoulés, le bilan de la justice est pourtant désastreux sur la question de la récidive.

21 mois (d'ici les élections présidentielles de 2022) pour relancer un ministère de l'Intérieur flapi et démobilisé, sa base policière n'allant pas de sitôt oublier les accusations de racisme et les courbettes de Belloubet-Castaner devant Ma-Dalton-Assa-Traoré ? Plus, l'épée de Damoclès d'une féroce inspection générale - féroce pour les policiers, bien sûr ? En prime, les chacals antifa-journalistes infiltant les commissariats pour tout balancer ensuite ? 

Là-dessus, des indicateurs montrant d'inquiétantes évolutions criminelles et dérapages violents :

Rude pente à remonter pour M. Darmanin. D'autant que le ministère de la justice, seconde aile du front régalien, ne pourra pas beaucoup l'aider dans sa tâche - si même la Diva-Dupond en a seulement l'intention.

Pourquoi ? Ce préalable, pour bien comprendre. La tranquillité publique, la paix sociale, tiennent entièrement à un seul facteur. Si ce crucial élément n'existait pas, il n'y aurait nul besoin d'un ministère de la justice, d'une police ou d'une gendarmerie. Nous vivrions au royaume des anges. Ce facteur décisif est la récidive. 

Si chaque malfaiteur passant à l'acte ne récidivait jamais, la planète serait à 99% pacifique. Tout le travail judiciaire (préventif et répressif) consiste donc à empêcher, tant que possible, criminels et délinquants de récidiver. Or dans les quinze ans écoulés, le bilan de la justice est, rayon récidive, un total désastre.

Retour au printemps 2004 : un rapport parlementaire signé du président d'alors de la commission des lois de l'assemblée nationale détaille le "traitement de la récidive des infrations pénales". Tout y est : la récidive en chiffres... les lacunes du système judiciaire...le besoin d'instruments idoines mesurant la dangerosité des détenus... créer une méthodologie pluridisciplinaire... vaste débat national... sanctionner plus sévèrement les récidivistes... Bref : il faut "placer la lutte contre la récidive au cœur de la politique pénale". Grande cause nationale : la justice se met donc en ordre de bataille. Tout le monde judiciaire retient son souffle...

Accéléré avant : de 2005 à 2018 (dernières statistiques disponibles) la "récidive légale" des crimes (comme définie aux articles 132-8 à 132-16 du Code de procédure pénale) triple en 14 ans ; celle des délits bondit de + 118%.

Catastrophe bien sûr cachée au public. Jusqu'au 22 octobre 2019 où Le Monde en remet une couche en titrant "La prévention de la récidive au cœur de la réforme pénale" : le manège des réformes-bidon repart pour un tour.

(Tableau et sources, ci dessous).

Un ministère de l'Intérieur dont la base traîne les pieds... Un ministère de la justice incapable - faute de moyens suffisants - de se réformer. De fait, la propagande Niel-Drahi ne sera pas de trop pour vendre aux Français la comédie de la reprise en mains et du grand retour à l'ordre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
DANIEL74
- 23/09/2020 - 08:41
Traiter les causes aulieu des conséquences Force à la Loi
Justice, quelle Justice ? Celle qui condamne les honnêtes gens et protège les criminels au point d'oublier les victimes. Que chaque criminel en prison paie autant que les ainés en EHPAD après on pourra parler de justice
CORINESBH
- 22/09/2020 - 14:58
Pourquoi
et comment en est on arrivé là ? Nos politiques sont ils stupides à ce point ? Sinon je ne comprends pas ce laisser-aller. En France on a l'impression ( forte, l'impression) que les victimes ne sont jamais la priorité du gouvernement, et par contre que les malfaiteurs sont toujours des victimes à qui l'on trouver X raisons à leur geste. C'est le monde en l'envers.
lasenorita
- 21/09/2020 - 17:13
Il faut ''les'' RENVOYER dans leur pays!
La majorité des ''incivilités'' sont commises par des musulmans! il faut donc RENVOYER les terroristes musulmans dans ''leur'' pays et STOPPER l'immigration musulmane voir https://www.breizh-info.com/2020/07/27/148026/prisons-europeennes-terrorisme-nombre-record-82-%-sont-des-djihadistes,voir https://www.breizh-info.com/2020/09/03/149721/djihadisme-six-attentats-dejoues-et-plus-de-8000-fiches-pour-radicalisation-a-caractere-terroriste-en-france et voir https://www.breizh-info.com/2020/07/09/147267/islamisme-150-detenus-en-lien-avec-le-terrorisme-sortiront-en-2022-la-senatrice-goulet-face-a-dupond-moretti...nos''juges'' libèrent des terroristes de nos prisons, ainsi ces criminels circulent ''librement'' sur le territoire français! Les honnêtes gens, en France, vivent dans la terreur et la crainte de se faire égorger par ces fous d'Allah! Pourquoi ne les RENVOIE-t-on pas dans ''leur'' pays? Nous payons des impôts importants à l'Etat français pour qu'il assure notre sécurité, or il ne LE FAIT PAS! Eux, les musulmans ont chassé TOUS les non-musulmans de leur pays natal et ils ont ''nationalisé'' leurs biens, en 1962!...