En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

02.

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

03.

Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

07.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suits : Avocats sur mesure" : une série souvent haletante, mais un peu irrégulière, quelques épisodes sont décevants, en particulier la saison 7

il y a 9 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Et Maintenant ?" de Eirin Forsberg et Gilles La Carbona : comment devient-on une femme battue alors que tout semblait si parfait ?

il y a 9 heures 31 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les propos de Clémentine Autain contre l'islamophobie ont été récupérés et détournés par un média proche des Frères musulmans
il y a 11 heures 1 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Covid, Chine, USA et l’absence d’Europe de l’investissement et de l’entrepreneuriat

il y a 14 heures 55 min
pépite vidéo > International
Liberté d'expression
Caricatures de Mahomet : les appels au boycott de produits français se multiplient
il y a 15 heures 59 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

il y a 16 heures 17 min
décryptage > Economie
Taxes

Dépenses publiques et fiscalité : plus ça change, moins ça change…

il y a 16 heures 36 min
décryptage > Economie
Panorama de la crise

COVID-19 : comment dire de faire attention ?

il y a 17 heures 2 min
décryptage > High-tech
12 CYBER-MENACES PRÉOCCUPANTES

Quand les cyberattaques menacent de faire dérailler les prochaines élections présidentielles, et pèsent au même titre que la pandémie de coronavirus sur nos démocraties

il y a 17 heures 58 min
décryptage > Politique
Crèdul*

Vous avez aimé les raffarinades de Raffarin ? Vous adorerez les lapalissades de Castex

il y a 18 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Aiglon - le rêve brisé de Napoléon" de Laetitia de Witt : un portrait du fils de l'Empereur, historiquement fiable et chaleureusement humain

il y a 9 heures 19 min
pépites > France
Appel au calme
Le CFCM considère que les "musulmans ne sont pas persécutés" en France
il y a 10 heures 19 min
pépites > International
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine
La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France
il y a 12 heures 6 min
décryptage > Education
Samuel Paty

Vous avez dit liberté d'expression ?

il y a 15 heures 26 min
light > Economie
Transport
Le vélo de fonction payé par l'entreprise va-t-il devenir à la mode ?
il y a 16 heures 4 min
pépites > Politique
Elections
Présidentielle 2022 : près de huit électeurs inscrits sur dix affirment envisager l’abstention, le vote blanc ou le vote antisystème selon un sondage Opinion Way
il y a 16 heures 34 min
pépites > Economie
Diplomatie
Appel au boycott de produits français : "Pas question de céder au chantage" Geoffroy Roux de Bézieux, solidaire du gouvernement français
il y a 16 heures 56 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Etats-Unis : ce n'est pas seulement une élection présidentielle. C'est un choix de civilisation

il y a 17 heures 41 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Les Chinois pensent que l’ère de la super puissance américaine est terminée. Ont-ils raison ?

il y a 18 heures 10 min
pépites > Santé
Coronavirus
"Autour de 100.000 cas" de Covid-19 par jour, en France selon Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique
il y a 18 heures 44 min
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
Jean Luc Mélenchon Eric Piolle
© PHILIPPE DESMAZES / AFP
Jean Luc Mélenchon Eric Piolle
Socle électoral

LFI / EELV-PS : qui a vraiment le vent en poupe pour 2022 ?

Publié le 18 septembre 2020
Ce que les entrailles des sondages révèlent des dynamiques pour 2022.
Virginie Martin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Virginie Martin est une professeure-chercheure à Kedge Business School et politologue française. Elle est présidente du Think Tank Different, laboratoire politique créé en 2012, et est l'auteur de Ce monde qui nous échappe : pour un universalisme...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce que les entrailles des sondages révèlent des dynamiques pour 2022.

Atlantico.fr :  Les récents sondages montrent que les questions sécuritaires préoccupent de plus en plus l'électorat de gauche. Or sur ces questions, la "gauche" française est écartelée. Mais on ne peut pas proposer à la fois une politique sécuritaire "chevènementiste" et se reconnaitre dans les discours d'Assa Traoré au risque de perdre une partie de l'électorat. Comment la gauche peut-elle se situer clairement sur ces questions?

Viriginie Martin : Plus globalement, la bataille culturelle portée par la gauche est fragilisée. 

D’ailleurs les « chevenementistes » dont vous parlez, sont plutôt aujourd’hui du côté de Florian Philippot par exemple. De même que le discours très classique républicain à la Manuel Valls serait aujourd’hui bien plus compatible avec le gouvernement actuel et son ministre de l’Intérieur. 

Il y a en effet, une certaine gauche qui se réclame d’une ferme laïcité, de l’identité française, et n’est pas très à l’aise, pas très compatible avec les questions de féminisme ou de racisme. C’est typiquement le Printemps Républicain. D’aucuns ont d’ailleurs pointé que le Printemps républicain - même si leurs membres s’en défendent -, sont souvent sur des lignes proches d’une droite identitaire. Leur républicanisme dur peut-être vu parfois comme une forme de communautarisme national ! C’est le paradoxe. 

Ces tiraillements au sein de la gauche ont émergé aussi avec le Front national, qui dès les années 70/80 faisait le lien entre chômage et immigration. A cette époque, beaucoup d’ouvriers victimes de la crise et des délocalisations ont été sensibles à ces sirènes et ont rejoint le FN en masse, aux dépens du PC. 

Toutes ces questions « sociétales » sont depuis longtemps des diviseurs au sein de la gauche. Même aujourd’hui, par exemple, nombreux sont les mélenchonistes qui n’apprécient pas le discours féministe / anti-raciste au prétexte que ces enjeux font passer la question de la classe sociale au second plan.

Le décryptage de la gauche ou des gauches est complexe et ces familles fourmillent de tendance et de sous-tendances qui rendent délicate la stratégie des leaders. 

Cette rupture ne semble pas transcendable. Jean-Luc Mélenchon, par exemple, a fait le choix du communautarisme au détriment de la partie traditionnellement communiste de son électorat. Or cette frange là est celle qui, à gauche, réclame un accroissement de la politique sécuritaire. La France Insoumise est elle dépassée?

La FI est plus complexe à saisir que cela. Tout d’abord, la personnalité de Mélenchon est un fédérateur c’est certain. D’ailleurs le leader de la France Insoumise fait le pari, toujours, de ne pas céder aux peurs, de ne pas trop jouer avec l’émotion – malgré le charisme certain du personnage -  mais de faire passer des messages, de former les militants. Un discours de Mélenchon est presque toujours un cours, un apprentissage. 

Donc, il ne fait pas souvent la part belle en effet à ce qui pourrait fonctionner de façon instinctive : la sécurité, l’immigration… 

Au contraire, il travaille sur les institutions et sur le passage à une éventuelle 6ème République. Il évoque très fortement les questions de démocratie et de participation des citoyens. Il a été un des premiers – non écologistes – à avoir un programme très ambitieux sur l’eau, la mer, l’environnement… 

Pour répondre à votre question, non la FI n’est pas dépassée, c’est juste qu’elle reste à gauche et fidèle aux valeurs de gauche qui sont les siennes. 

Est ce une bonne stratégie pour la gauche, les gauches de toujours courir après des logiciels dits de droite ?  C’est comme cela que Manuel Valls a fonctionné… ça lui réussira peut-être un jour mais pas dans des partis dits de gauche. En revanche, il a contribué à banaliser des discours plutôt droitiers ; c’est comme cela que la gauche est en train de perdre – ou peut être pas tant que ça – la bataille culturelle. 

Comment expliquer que la réalité militante telle que l'on peut l'observer, semble si éloignée des vraies attentes de l'électorat de gauche?

Ne nous y trompons pas, l’électorat de gauche n’est ni homogène ni immobile. Si certains dans cet électorat préfèrent rejoindre les rangs de partis plus droitiers, plus conservateurs, plus identitaires. Que faire ? La gauche, les gauches peuvent toujours se réformer et oublier leur socle de valeurs, mais cela se fait toujours, pour le meilleur et pour le pire. 

Je m’explique : François Hollande entouré de Macron-Valls perd peu à peu tous ses électeurs. Ces derniers tranchent dans le vif : ceux qui ont envie d’une start-up nation structurée autour de l’individu partent chez Emmanuel Macron. Ceux qui restent attachés à un logiciel de gauche se réfugient chez Jean-Luc Mélenchon qui réussit très bien sa campagne présidentielle. 

Donc, faut-il toujours suivre un électorat, faire de la stratégie pour le séduire, le contenter ? Ou faut-il avoir quelques valeurs et ne pas y déroger. Je crois que la réponse est dans la question. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TPV
- 18/09/2020 - 15:14
Laissons les tous mourir
Paix à leurs rêves (cauchemars) politiques.
DANIEL74
- 18/09/2020 - 11:49
qui va produire au lieu de détruire ?
PS, LFI et ELV même pilleurs sans production. Vont-ils trouver la plage sous les pavés ?