En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon « Le Monde », Abdouallakh Anzorov, l’auteur de l’attentat, a donné plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège en échange d’informations pour identifier le professeur

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

04.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

07.

Comment les comparateurs en ligne menacent la survie de pans entiers de l’industrie des services en France

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Emmanuel Macron, le Gorbatchev de la technostructure française ?

ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 4 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 5 heures 3 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 6 heures 43 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 7 heures 50 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 10 heures 28 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 10 heures 48 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 11 heures 29 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 12 heures 39 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 13 heures 12 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 13 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 4 heures 47 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 5 heures 54 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 7 heures 18 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 9 heures 52 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 10 heures 41 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 11 heures 2 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 11 heures 54 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 12 heures 53 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 13 heures 36 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 14 heures 13 min
© Sameer Al-Doumy / AFP
Marion Maréchal convention de la droite LR RN stratégie
© Sameer Al-Doumy / AFP
Marion Maréchal convention de la droite LR RN stratégie
Alliance impossible ?

Un populisme intelligent est-il la seule voie pour la droite ?

Publié le 17 septembre 2020
Marion Maréchal a jeté un pavé dans la mare en évoquant une alliance entre le RN et LR, alliance qui demeure largement impossible pour des raisons historiques comme politiques. Mais qui saurait réunir les électorats et transcender leurs différences sans passer par une alliance d’appareils ?
Paul-François Paoli
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Paul-François Paoli est l'auteur de nombreux essais, dont Malaise de l'Occident : vers une révolution conservatrice ? (Pierre-Guillaume de Roux, 2014), Pour en finir avec l'idéologie antiraciste (2012) et Quand la gauche agonise (2016). En 2018, il...
Voir la bio
Xavier Dupuy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Dupuy est politiologue, spécialiste de l'opinion.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marion Maréchal a jeté un pavé dans la mare en évoquant une alliance entre le RN et LR, alliance qui demeure largement impossible pour des raisons historiques comme politiques. Mais qui saurait réunir les électorats et transcender leurs différences sans passer par une alliance d’appareils ?

Atlantico.fr :  Si Marion Maréchal Le Pen a estimé cette semaine sur BFMTV que le Rassemblement National ne pouvait gagner seul une élection nationale, et si elle appelle de ses vœux à une alliance avec la partie la plus conservatrice des Républicains, qu'en est-il de l'électorat?  LR et le RN même (débarrassé de son héritage historique) n'ont pas le même logiciel politique.

Paul-François Paoli : Que Marine le Pen ne puisse gagner seule semble relever de l'évidence à moins qu'un évènement, par exemple une menace de guerre, surgisse qui fasse basculer l'opinion. Par ailleurs ses arguments sécuritaires et régaliens récoltent une forte approbation très au delà de son parti. Je pense qu'elle souffre d'un déficit de crédibilité qui a trait à sa personne. Même quand on lui donne raison sur tel ou tel sujet on doute de sa capacité à diriger ce pays qui de toute façon est devenu ingouvernable. Il ne suffit pas d'avoir raison sur tel ou tel sujet, l'immigration ou l'insécurité, il faut encore avoir la légitimité qui vous permet d'opérer une rupture dans le désordre ambiant sans créér les risques d'une guerre civile. On sait bien que si elle accède au pouvoir les institutions vont se braquer contre tout ce qu'elle entreprendra. Depuis les enseignants aux juges en passant par les grands médias. C'est pourquoi une alliance est nécéssaire car par définition qui dit alliance dit compromis. Une alliance cela rassure. Souvenez vous des débats sur l'Etat RPR ou l'Etat UDR quand les gaullistes étaient tout puissants. Ils étaient constamment  accusés de mettre en cause la démocratie. Cette alliance est t'elle possible avec LR? En l'état actuel des choses surement pas et ce moins pour des raisons sociologiques que psychologiques à mon sens. Les élus de LR sont des notables qui ne peuvent faire le pas d'une alliance avec un parti qui est maudit par les grands médias. Alors qu'en réalité quand vous discutez avec les élécteurs vous vous rendez compte que les inquiétudes liées à l'islam, à l'immigration ou à l'insécurité sont celles d'une majorité de Français.  

Pourquoi une alliance entre LR et RN est-elle impossible ? 

Xavier Dupuy : Les principaux dirigeants et responsables LR dans les départements sont de façon quasi-unanime hostiles aux alliances avec le RN. Beaucoup d’élus LR, si jamais une telle alliance arrivait, quitteraient le parti. Du côté LR, cette alliance est impossible pour ces deux raisons. Au-delà, de ces raisons liées à la structure partisane et aux élus, une alliance est aussi impossible car il y a sur certains sujets des oppositions entre les électorats LR et RN qui font que très probablement, il y aurait une déperdition assez forte. 
D’un côté de l’électorat LR car il est incapable de voter pour candidat RN et vice et versa, une partie de l’électorat RN rejette le LR notamment sa fraction venant de la gauche. 

L’impossibilité vient aussi d’une frange plus âgée de l’électoral LR. Il y a une opposition à tout rapprochement avec le RN (ex FN) vu l’histoire de ce parti par rapport au général De Gaulle. On peut avoir 5 à 10 d’électeurs LR qui se refusent à tout rapprochement pour cette raison. 

Les aspirations communes aux électorats LR et RN ne s'apparentent t-elles pas à une forme de populisme aux formes disruptives que l'on pourrait opposer à un populisme "smart"? Un récent sondage IFOP indique que les français plébiscitent Didier Raoult… au moment où Jean-Marie Bigard se fait conspuer pas des Gilets Jaunes…  

Paul-François Paoli : Je ne vois personne qui puisse faire le lien entre les diverses forces conservatrices pour leur donner une consistance politique crédible.
Nous n'avons pas de tradition conservatrice comme en Angleterre c'est une des causes de notre malheur. La gauche est défaite aussi bien politiquement qu'intellectuellement et ce ne sont pas les pathétiques déclamations d'une Ségolène Royal qui vont la réanimer. Mais en face d'elle la droite est atone. Voyez la polémique sur les déclarations de Sarkozy que Royal a épinglées comme suspectes de racisme. C'est tellement stupide comme procès d'intention que cela devrait offrir un boulevard à la droite. La droite c'est avant tout la liberté de penser et de dire ce que l'on veut.  Si on ne peut plus dire ce qui vous traverse l'esprit c'est très grave! De Gaulle engueula un jours Jacques Foccart qui invitait souvent des hommes politiques africains à l'Elysée en ces termes:  "Fichez moi la paix avec vos négres, j'en ai assez de voir des nègres à l'Elysée!" Cela ne l'empêchait pas d'avoir eu dans son gouvernement des ministres africains. Nous avons besoin d'une personne assez forte et charismatique pour délivrer la France du terrorisme idéologique et moral de gens qui sont devenus très minoritaires dans l'opinion mais restent très puissants dans les institutions. En attendant Marion Maréchal a raison, il faut travailler au niveau des idées et s'emparer du pouvoir culturel. 

Ces deux droites semblent éternellement irréconciliables. Pour autant, y-a-t-il une porosité entre chacun de ces deux électorats et dans les idées proposées ainsi qu'entre les deux formations ?

Xavier Dupuy : On observe depuis plusieurs années, une porosité idéologique sur une partie des thèmes régaliens et notamment sur tout ce qui est sécurité, autorité. Il y a des points de convergence très forts entre les deux électorats mais dans le même temps il y a une opposition assez nette quand on arrive sur les sujets économiques et sociaux entre l’électorat RN et LR. 

Tout ce qui est lié à l’Europe est intéressant aussi à ce propos. Une fraction de l’électorat LR peut se rapprocher du RN et une autre qui est complètement à l’opposé. La porosité que l’on peut observer sur certains thèmes : Oui comme il peut y avoir une porosité entre l’extrême-gauche et la gauche classique. 

Paul-François Paoli : Sur les questions régaliennes il ne me semble pas voir de fossé infranchissable entre Thierry Mariani qui a rejoint le RN et Eric Ciotti qui reste à LR. Sur les questions sociétales quand j'entends Xavier Bellamy fustiger une post modernité inculte, vulgaire et consumériste je ne vois pas en quoi il se distingue au juste du discours néo conservateur de Marion Maréchal. En réalité les barrières sont surtout symboliques.  La France est un pays très conformiste où le quand dira t'on médiatique est parfois plus important que les convictions. Par exemple Marion Maréchal véhicule une image d'extrémiste qu'elle n'est pas. Elle angoisse comme un tabou et fascine comme un totem parce qu'elle a le courage d'afficher ses idées et de les assumer quand tant d'autres ont peur de leur ombre.

La seule solution n’est-elle pas un populisme intelligent ? Qui et quel profil pourrait se présenter pour l’incarner ? 

Xavier Dupuy : Une personnalité pourrait coaliser les électorats LR et RN mais la personnalité en question ne peut pas dans l’esprit des électeurs être l’émanation du RN ou LR. Cette personnalité doit être décalée car si elle était estampillée comme étant d’extrême-droite elle perdrait automatiquement une fraction de l’électorat LR. Si jamais une personnalité émergeait, il faudrait qu’elle puisse rassurer LR sur le plan économique et social et dans le même temps incarner les thèmes où il y a porosité entre les deux électorats : la sécurité et l’identité. 

Quelqu’un comme le général de Villiers, qui a été le premier a s’affirmer comme étant un opposant à Macron, peut avoir cette crédibilité dans l’électorat RN et LR. On ne connait pas ses options sur le plan économique et social, donc pas d’à priori négatif pour LR sur ce point en revanche sa personnalité ne peuvent que rassurer sur l’aspect régalien. C’est ce profil de personnalité qui peut être cette incarnation. L’électorat de droit à d’ailleurs voté pour un autre général dans l’histoire. 

Cette théorie est valable si les autres se dissuadent d’y aller. Si jamais il y a un candidat LR et un candidat RN même si une dynamique devait se créer derrière lui, elle pourrait inquiéter par la présence d’autres candidats. 

En revanche, je ne crois pas à l’arrivée d’une personnalité du monde intellectuel comme Zemmour dans la course à l'élection présidentielle. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
von straffenberg
- 17/09/2020 - 21:26
Populisme
C'est vrai populisme chassez ce mot ou tout au moins l intonation négative ; si la France est dans un tel état c'est que l'on a mépriser les aspirations légitimes de nos concitoyens pendant des décennies ;Rien de nouveau dans cet vérités .....
GP13
- 17/09/2020 - 16:57
La droite reste à inventer
Les successeurs des premiers gaullistes n'ont jamais été leurs héritiers. Ce qui comptaient pour eux était de garder le pouvoir en acceptant une prétendue alternance avec une gauche socialiste, ce qui les plaçaient en situation de représenter une droite sans vraie existence.
Le statu quo implicite voulu par les grandes formations politiques est en train de voler en éclats. Ce serait le moment d'inventer une vraie droite.
jurgio
- 17/09/2020 - 15:34
Je dois toujours le répéter
la Droite n'existe pas. Ceux qui sont affublés de ce sobriquet sont justement ceux qui ont peur d'être trop à droite, ou pire, ceux qui sont en attente d'une meilleure place ailleurs. Qu'ils partent ! Mais où iraient-ils ? Chez Le Bègue ?