En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 2 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 3 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 3 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 3 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 3 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 3 jours
© AFP
François Mitterrand Jacques Chirac droite gauche
© AFP
François Mitterrand Jacques Chirac droite gauche
Eh oui il n'y avait que lui…

Quand on part à la recherche de la droite perdue on trouve François Mitterrand, le premier président socialiste de la Vème république

Publié le 16 septembre 2020
Mais il a fait un autre job que celui pour lequel il s'était formé.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais il a fait un autre job que celui pour lequel il s'était formé.

Sur Atlantico nombre d articles posent la question : « où est la droite ? Qui est de droite ? ». Les réponses sont complexes et ambiguës. Tout comme les sondages qui les accompagnent.

Macron peut être ? Pourquoi pas Castex ou Edouard Philippe ? On ne peut s'en  contenter. Ils sont de droite comme la tisane est un alcool fort.

Alors de Gaulle ? Certainement pas : de Gaulle c'était de Gaulle. Le classer à droite serait réduire singulièrement sa stature historique. Lui succéda Pompidou qui paraissait se rapprocher de la notion de droite. Mais comme il était avant tout gaulliste, le compte n'y était pas.

Vint ensuite Valéry Giscard d'Estaing. C'était un centriste mou, libéral et réformateur. Il fut battu par Mitterrand qui avançait une rose à la main. Lui était de droite, authentiquement de droite. Dans sa jeunesse, il manifestait avec d'autres étudiants extrêmement à droite criant "à bas les métèques" !. Plus tard, il aima le maréchal Pétain et reçu de ses mains la francisque. Puis il s'encarta chez les socialistes.

Mais il continuait à fleurir la tombe du maréchal à l'Ile d'Yeu et à lire Barrès, Jouhandeau, Montherlant et Maurras. Ce Rastignac avisé et talentueux savait que la voie royale qui menait à l'Elysée passait par une conversion, on ne peut plus superficielle, à l’idéologie de gauche.

Chirac, qui prit sa place, n'était pas de droite : juste un radical socialiste bon teint. Mais Sarkozy alors ? Comme si un descendant d'immigrés d'origines juives des Balkans pouvait vraiment être de droite…

Deux noms surnagent un peu de ce naufrage : François Fillon carbonisé par une histoire de costards. Laurent Wauquiez qui est toujours là mais qui a été rejeté par les siens dont on peut légitimement penser qu'ils ne sont pas de droite  

La droite est morte de n'avoir jamais vécu. La gauche parce qu'elle a trop vécu. Reste la droite extrême. Ne nous y attardons pas : elle n'arrivera jamais au pouvoir.   

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Nicolas59
- 17/09/2020 - 13:16
Boussole
La question de la gauche et de la droite .
A force de raconter n’importe quoi on termine dans le bafouillage.
On oppose en principe le collectivisme, l'égalitarisme et l'étatisme au conservatisme et la responsabilité individuelle.
En France , le jacobinisme et l'oligarchie brouille les cartes . Le régime politique a peu à voir avec la gauche ou la droite. Ainsi que la notion de démocratie encore que la droite est plus facilement démocrate.

Loupdessteppes
- 17/09/2020 - 10:44
Le Mythe-Errand de la collaboration
La francisque du fantôme rusé n'a pas fini de dégommer la créativité hexagonale. Au programme : Julots-casse-croutes, pépères de l'ENA à court d'idées, léchage de bottes allemande, pétoche hystérique du coronavirus. La France trouille ou la franchouille... TOCQUEVILLE il y a…190 ans : " Le pouvoir couvre la société d’un réseau de petites règles compliquées, minutieuses et uniformes, à travers lesquelles les esprits les plus originaux et les âmes les plus vigoureuses ne sauraient se faire jour pour dépasser la foule. II ne brise pas les volontés, mais il les amollit, les plie et les dirige. Il force rarement d’agir, mais il s’oppose sans cesse à ce qu’on agisse. Il ne détruit point, il empêche de naître. Il ne tyrannise point, il gêne, il comprime, il énerve, il éteint, il réduit enfin chaque nation à n’être plus qu’un troupeau d’animaux timides et industrieux dont le gouvernement est le "berger."
hoche38
- 17/09/2020 - 09:17
Excellente analyse!
Il manque juste la conclusion logique. Rien ne va changer. Marine Le Pen serait bien stupide de compter sur le soutien de cette droite là pour arriver au pouvoir. Emmanuel Macron est encore là pour longtemps.