En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 4 heures 51 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 6 heures 29 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 9 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 10 heures 17 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 11 heures 24 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 12 heures 28 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 13 heures 21 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 13 heures 46 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 14 heures 25 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 14 heures 49 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 5 heures 22 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 7 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 9 heures 56 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 11 heures 3 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 11 heures 39 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 13 heures 8 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 13 heures 35 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 14 heures 19 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 14 heures 42 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 14 heures 50 min
© DR / mozZz / Fotolia
matière noire
© DR / mozZz / Fotolia
matière noire
Univers

Le mystère de la matière noire s’épaissit

Publié le 16 septembre 2020
Avec Anna Alter
Une équipe de scientifiques s’est rendue compte que ses recherches pratiques ne produisaient pas les mêmes résultats que ce que produisent les modèles théoriques calculés par ordinateur. Les théories acceptées jusqu’à présent ont-elles fait fausse route ?
Anna Alter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anna Alter est journaliste et écrivain. Docteur en astrophysique, elle a été journaliste à Science et Vie, à l'Evènement du jeudi, grand reporter à Marianne et rédactrice en chef adjointe de La Recherche. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une équipe de scientifiques s’est rendue compte que ses recherches pratiques ne produisaient pas les mêmes résultats que ce que produisent les modèles théoriques calculés par ordinateur. Les théories acceptées jusqu’à présent ont-elles fait fausse route ?
Avec Anna Alter

Atlantico.fr : Les astrophysiciens se rendent compte que leurs calculs sur la matière noire sont erronés. Bien que l'erreur soit le propre de la recherche, cette constatation vous surprend après toutes les extrapolations de ces dernières années sur la composition et l'origine de la matière noire?

Anna Alter : La matière noire c’est un peu l’Arlésienne de l’astrophysique, tout le monde en parle, mais on ne l’a jamais vu et pour cause, elle n’émet aucune lumière. Bien qu’elle soit en interaction avec les autres acteurs célestes, étoiles, galaxies ou amas de galaxies, et qu’elle influence la marche de l’Univers, elle reste invisible. Le premier à avoir suggéré son existence est le Suisse Fritz Zwicky à partir de ses observations réalisées dans les années 1930 au Mont Wilson. En regardant sept galaxies regroupés dans l’amas de Coma, il a vu que ça ne tournait pas rond : elles étaient très agitées comme si une masse sombre les attirait. Zwicky en a parlé à ses collègues, mais n’a pas  réussi à les convaincre. Le milieu scientifique est assez conformiste et il a mis quarante ans à accepter son idée. Ce n’est que dans les années 1970 que la majorité des astronomes a admis que la masse noire non seulement existe mais en quantité phénoménale et que c’est elle qui fait valser les galaxies, les amas de galaxies à un rythme effréné. Selon les estimations qui fluctuent forcément,  parce qu’on ne voit rien mais on suppute, les astronomes sont arrivés à la conclusion que jusqu’à 99% de l’Univers échappent à notre regard et à nos instruments les plus puissants.  Comme on n’observe pas la matière noire directement toutes les hypothèses sont permises. Mais en science, même s’il y a consensus, rien n’est jamais blanc ou noir, il suffit d’une observation contraire pour mettre toute une théorie par terre. Or une équipe de chercheurs vient de montrer qu’entre les images de onze amas massifs de galaxies prises par le télescope spatial Hubble et les simulations informatiques des amas théoriques, il y a des contradictions, autrement dit ce qu’on sait ou ne sait pas de la matière noire est à revoir.

Lorsque l'on parle de matière noire, le terme de "matière manquante" est associé mais la perception humaine accepte difficilement cette notion. Si un élément manque, c'est qu'il est quelque part, vous demanderait un esprit candide...

On dit que la matière noire est manquante parce qu’on ne le voit mais elle fait sentir sa présence par l’intermédiaire de sa gravitation et crée un manque… et son absence de lumière intrigue. Elle entre dans la composition des galaxies et des amas de galaxies, elle représente même l’essentiel de leur masse mais sans émettre le moindre rayon lumineux… A l’évidence, elle n’est pas composée d’atomes comme la matière ordinaire, sinon vu les quantités colossales qu’il faut pour expliquer les mouvements des galaxies, elle serait tellement comprimée qu’elle se mettrait à briller,  ce qui n’est pas le cas. Plus que jamais, la communauté des astronomes est divisée en deux camps, il y ceux qui croient que la matière noire est composée de particules exotiques ou inconnues, ou encore d’astres morts, naines brunes ou trous noirs et il y a ceux qui pensent que l’on mesure surtout l’étendue de notre ignorance….

Les découvertes (et les contre découvertes comme c'est le cas pour la matière noire) font rappeler aux auteurs de l'enquête que les données inconnues de l'Univers sont bien plus importantes que l'étendue de nos connaissances actuelles. Quelles sont les principales pistes d'études actuelles sur la composition de l'Univers et surtout, cette déception concernant nos recherches sur la matière noire qui remettent en cause nos systèmes de calcul ne font ils pas entrer la science dans le domaine des sciences inexactes ?

Des sciences non pas inexactes mais en mouvements. Les théories bougent en fonction des observations, c’est ce qui rend l’astronomie passionnante. Mon ami astrophysicien Jean-Pierre Luminet, le meilleur spécialiste de sa génération des trous noirs, consacre dans son livre sur la gravité quantique un chapitre entier à la matière noire et tout un article qui  sortira en octobre prochain. Pour lui l’hypothèse la plus plausible tant sur le plan observationnel que théorique est celle du neutrino stérile, c’est-à-dire que de particules légères et hypothétiques qui n’interagissent que par le biais de la gravitation rempliraient l’Univers et traverseraient l’espace comme des fantômes sans se faire voir… Il trouve aussi « séduisante l’idée de gravité émergente » où la matière noire n’apparaît que comme un artefact, mais c’est une autre histoire, quantique évidemment…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
patafanari
- 17/09/2020 - 20:14
La bouteille à l’encre.
Je sais. Mais vous faire connaître la vérité ne serait pas vous rendre service. l’Univers de Dirac-Milne élaboré par Gabriel Chardin n’est pas d’avantage le bonne réponse.
hoche38
- 17/09/2020 - 09:02
Excellente nouvelle!
Savoir qu'une bonne part de nos astrophysiciens "pensent que l’on mesure surtout l’étendue de notre ignorance" a quelque chose à la fois de rassurant et d'encourageant.
clo-ette
- 16/09/2020 - 11:43
Quand on écoute les astrophysiciens
reçus à a tv ( c'est rare d'ailleurs), on constate leur passion, bien plus forte que celle des autres chercheurs d'autres matières par exemple en médecine . Seuls les archéologues présentent aussi une passion similaire .....