En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

02.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

07.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 15 min 1 sec
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 37 min 13 sec
décryptage > Environnement
Anticipation

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

il y a 1 heure 12 min
pépites > Politique
Etats-Unis
Donald Trump finit par débloquer le processus de transmission du pouvoir à Joe Biden
il y a 1 heure 57 min
décryptage > Europe
Capital politique en jachère

2020, l'année où l'Union européenne conserva l'approbation d'une majorité d'Européens contre vents et marées... sans rien savoir en faire

il y a 2 heures 23 min
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 15 heures 17 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 16 heures 55 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 19 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 20 heures 43 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 21 heures 50 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 19 min 1 sec
pépites > Santé
Coronavirus
Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"
il y a 1 heure 30 sec
décryptage > International
Prévisions

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

il y a 1 heure 50 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bercy force les assureurs à couvrir les risques de pandémie mais pas ceux du Covid. Ce n’est pas gagné

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Santé
Tester, tracer, isoler

Covid-19 : mais pourquoi l’Isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

il y a 2 heures 26 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 15 heures 49 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 17 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 20 heures 22 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 21 heures 29 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 22 heures 5 min
© BILL GREENBLATT / AFP
© BILL GREENBLATT / AFP
Ennemi trop coriace

L’intelligence artificielle avait abîmé la beauté des échecs, voilà comment elle pourrait la renouveler

Publié le 13 septembre 2020
DeepMind, le laboratoire d'intelligence artificielle d'Alphabet, apprend à l'IA à faire des fautes lorsqu'elle joue aux échecs, afin qu'elle s'humanise... et rendre l'idée de jouer contre un logiciel de nouveau attrayante.
Catherine Bréchignac
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Bréchignac, ancienne directrice générale puis présidente du CNRS, secrétaire perpétuel honoraire de l'Académie des Sciences, elle est aujourd'hui ambassadrice déléguée à la science, la technologie et l'innovation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
DeepMind, le laboratoire d'intelligence artificielle d'Alphabet, apprend à l'IA à faire des fautes lorsqu'elle joue aux échecs, afin qu'elle s'humanise... et rendre l'idée de jouer contre un logiciel de nouveau attrayante.

Atlantico : Les ordinateurs agissent sur les échecs comme une sorte de GPS : rapide, efficace mais dénué de charme. DeepMind, le laboratoire d'intelligence artificielle d'Alphabet, a "humanisé" le logiciel en le programmant de manière à ce qu'il commette des fautes à des fins d'"exploration créative". Quelle est l'utilité scientifique de ces travaux?

Catherine Bréchignac : Les échecs sont un jeu qui se joue à deux avec des règles de mobilité des pièces sur l’échiquier parfaitement définies. Un bon joueur d’échec est considéré comme intelligent, mais on doit se poser la question de quelle intelligence s’agit-il lorsqu’il lutte contre l’ordinateur ? [C’est ce que nous discutons avec Arnaud Benedetti dans notre livre Le progrès est-il dangereux ?] En introduisant des fautes de jeu de la part de l’ordinateur, c’est la réaction de l’homme devant l’erreur qui est intéressante. L’utilité scientifique de ces travaux est d’explorer, devant une telle faute, si l’humain utilise son intelligence « combinatoire », qui est certes moins bonne que celle de la machine, ou s’il utilise une intelligence de situation qui fait intervenir ses sens.

Que ce soit Kasparov, Fischer ou Vladimir Kramnik qui collabore de près au programme de DeepMind, ces grands Maîtres s'accordent sur le fait que l'intelligence artificielle pousse à repenser les échecs. N'est-ce pas une allégorie de la société actuelle qui se voit contrainte à se réinventer?

Depuis que Kasparov a perdu la partie d’échecs face à Deep Blue en 1997, une rupture s’est produite dans le monde des joueurs d’échecs, les paris n’avaient plus d’intérêt et les grands joueurs d’échecs ont perdu leur gagne pain puisque la machine dominait le jeu. Mais Kasparov a extrêmement bien rebondi ; il aide maintenant DeepMind à trouver les faiblesses des logiciels. Chaque nouvelle technologie remet en cause l’ordre établi, et savoir s’adapter et réinventer la société est une marque de notre intelligence.

Quelles autres utilités scientifiques voyez-vous à ce type de travaux? 

Indispensable en informatique, de telles études sont à la base de la programmation des robots qui sont construits pour éviter à l’homme les travaux fastidieux et répétitifs et permet au monde industriel de minimiser les coûts de production et de relocaliser les entreprises. Cependant l’intelligence humaine doit permettre aux robots d’être au service des hommes et non l’inverse. La traduction automatique des langues a fait d’énormes progrès et l’on pourra aisément communiquer avec des personnes dont la langue nous est étrangère. La recherche de nouveaux médicaments utilise aussi ce type de travaux. Ils permettront aussi de repérer ce qui dans l’intelligence humaine relève de l’automatisme de ce qui relève de l’intuition.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clo-ette
- 14/09/2020 - 13:48
hum
encore pire !