En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

05.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

06.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

07.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 58 min 25 sec
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 2 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 4 heures 12 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 6 heures 10 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 6 heures 35 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 7 heures 6 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 7 heures 37 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 8 heures 15 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 8 heures 44 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 8 heures 52 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 2 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 3 heures 51 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 5 heures 13 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 6 heures 21 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 6 heures 47 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 7 heures 27 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 7 heures 58 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 8 heures 34 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 8 heures 50 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 9 heures 50 min
© ludovic MARIN / POOL / AFP
Emmanuel Macron Gérald Darmanin kamasutra ensauvagement
© ludovic MARIN / POOL / AFP
Emmanuel Macron Gérald Darmanin kamasutra ensauvagement
C’est chaud

Et Macron nous révéla qu’il est un expert en Kamasutra

Publié le 11 septembre 2020
Il en connaît des choses notre président. C’est pourquoi il a à cœur de les partager avec nous.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il en connaît des choses notre président. C’est pourquoi il a à cœur de les partager avec nous.

Imaginez un café avec deux serveurs très différents l’un de l’autre. Il y en a un qui s’obstine à servir de la verveine aux clients qui commandent du vin rouge. L’autre, tout aussi têtu, persiste à porter du vin rouge à ceux qui réclament une verveine. A la fin, ça énerve le patron.

Ainsi en est-il de Darmanin et de Dupond-Moretti. Le ministre de l’Intérieur évoque l’"ensauvagement" d’une partie de notre société. Le Garde des Sceaux rétorque que c’est faux.

Dupond-Moretti parle d’un "sentiment d’insécurité" auquel participerait par ces déclarations le ministre de l’Intérieur. Ce dernier persiste et signe. Ça énerve tout le monde. Et en premier lieu leur patron qui, comme celui du café, se met en colère.

Son courroux a éclaté quand il était en déplacement à Clermont-Ferrand. Face aux journalistes qui lui demandaient de trancher entre Darmanin et Dupond-Moretti, le président a utilisé une formule aussi rare que torride. « Le Kamasutra de l’ensauvagement dure depuis quinze jours et ça suffit. », a-t-il dit.

Les Français, peuple grivois et amateur de plaisanteries lestes, n’ont de cette déclaration retenu qu’un mot : Kamasutra. Par millions, ils se sont précipités sur leurs écrans pour voir de quoi il en retournait. Ils ont appris que le Kamasutra ne comptait pas moins de 100 positions ! Ça en a découragé plus d’un.

Nous aussi nous sommes perplexes. Qu’a voulu dire Macron ? Nous avons aussitôt écarté l’hypothèse de suaves étreintes entre Darmanin et Dupond-Moretti dans un club échangiste. Certes le ministre de l’Intérieur a fréquenté Les Chandelles. Mais l’image de deux hommes enlacés dans un frénétique corps-à-corps nous apparaît trop horrible pour être retenue.

Alors qu’a voulu dire le chef de l’Etat ? Les journalistes de Closer, Voici et Gala ont fait le siège de Brigitte Macron pour lui arracher des détails. Elle a répondu par un petit sourire et n’a pas souhaité en dire plus, l'exquise pudeur de la Première dame de France mérite d’être saluée ici.

Alors l’idée - en tout point lumineuse - nous est venue que le Kamasutra présidentiel ne voulait rien dire. Car Macron, soucieux de ne pas départager Darmanin et Dupond-Moretti, n’avait strictement rien à dire. alors qu’il s’agit d’un sujet bien réel et grave.
 
Un autre mot bien plus intéressant que celui qui est sur toutes les lèvres figure dans sa déclaration. Marron a dit que « les gens n’avaient rien à faire du débat sur l’« ensauvagement ». « Les gens » ? Que de mépris dans cette expression ! Macron est supposé être le président des Français et il s’exprime comme un hobereau de l’Ancien Régime évoquant sa domesticité.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Joly Maurice
- 12/09/2020 - 12:24
Electoralisme à tout va !
Oui, électoralisme puant ! Macron compte sur les voix musulmanes, non négligeables en pareille époque ou les électeurs se font rares. Désabusés qu'ils sont, de se voir à chaque fois trahis, ils boudent l'isoloir. Et le mépris affiché par Macron en qualifiant de "gens" les français qui pour une part l'on élu, pour l'autre part ceux qu'il compte séduire, n'est pas pour les encourager à reprendre demain le chemin du bureau de vote ! Macron est très mal pris, entre ceux qui ragent de subir cette montée de la violence sans qu'elle ne soit par lui reconnue pour qu'elle soit réprimée, et d'autres au gouvernement qui s'obstinent à la nier sachant qu'elle est le fait de "certaines communautés" qu'ils se gardent bien de désigner. Voilà ou nous en sommes, nos gouvernants empêtrés dans des idéologies qui les empêchent à tout diagnostic et donc à initier tout remède ! Il est temps de retourner voter, mais pour d'autres, qui sans retenue prendrons le mal à sa racine et mettrons les moyens à le traiter ! C'est devenu urgent !
Nicolas59
- 12/09/2020 - 08:17
Facile à comprendre
Il y a rien de compliqué dans la sémantique de Macron.
Il n’aime pas ses concitoyens , à part les têtes de gondole , et il ne manque jamais une occasion de les insulter copieusement.
Marie Esther
- 11/09/2020 - 17:19
en effet le terme "gens"
pour parler des citoyens francais, donc de ses concitoyens est vraiment inapproprie car meprisant. Heureusement, il n'a pas dit "mes gens" car la il n'y aurait plus eu de doute. Quant au kamasoutra, soit il venait d'en parler (je n'ose dire apprendre), soit il a employe ce mot pour faire bien sans vraiment penser au contexte et a la signification qui pourrait lui etre donnee