En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

03.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

04.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 7 min 54 sec
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 39 min 2 sec
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 1 heure 3 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 1 heure 13 min
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 10 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 14 heures 46 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 15 heures 29 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 17 heures 1 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 19 heures 54 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 21 heures 15 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 35 min 50 sec
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 45 min 12 sec
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 1 heure 5 min
décryptage > Politique
VGE

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 1 heure 18 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 14 heures 27 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 15 heures 2 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 15 heures 58 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 18 heures 14 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 20 heures 30 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 21 heures 29 min
© Thomas SAMSON / POOL / AFP
Gérald Darmanin ministre de l'intérieur
© Thomas SAMSON / POOL / AFP
Gérald Darmanin ministre de l'intérieur
Action politique

La ministrite, cette maladie des ministres qui confondent réponse aux réseaux sociaux et politique gouvernementale

Publié le 11 septembre 2020
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé sur Twitter son intention de déposer plainte contre Jérôme Rodrigues après des propos qualifiant les policiers de "nazis". Cette politique de la réaction immédiate n'a-t-elle pas tendance à vouloir se substituer à une véritable action politique?
Arnaud Lachaize
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Lachaize est universitaire, spécialiste de l’immigration. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé sur Twitter son intention de déposer plainte contre Jérôme Rodrigues après des propos qualifiant les policiers de "nazis". Cette politique de la réaction immédiate n'a-t-elle pas tendance à vouloir se substituer à une véritable action politique?

Atlantico.fr : Après s'être personnellement déplacé dans le cadre de l'enquête sur les chevaux mutillés, le Ministre de l'Interieur a personnellement répondu hier matin à une énièmme provocation du gilet jaune Jérôme Rodrigues qui avait comparé la police à une "bande de nazis" et de parler d' "ouvrir un camp de concentration" dans le Nord Est de Paris. Le Ministre porte plainte au nom de la République mais pensez-vous que ce soit à lui personnellement de réagir?

Arnaud Lachaize : En soi, il est de la responsabilité d’un ministre de protéger juridiquement les fonctionnaires placés sous sa responsabilité. M. Darmanin est donc dans son rôle quand il porte plainte contre Jérôme Rodrigues ayant traité la police de « bande de nazie ». D’ailleurs, le ministre de l’Intérieur avait fait de même en juillet dernier contre le maire de Colombe ayant comparé l’action des forces de l’ordre contre la lutte contre l’immigration illégale aux rafles antisémites de Vichy, avant de s’excuser pour ses propos. C’est une vieille tradition en France d’utiliser le nazisme et Vichy comme modes d’insultes contre l’autorité de l’Etat. On se souvient du célèbre slogan de mai 1968, CRS=SS ! Maintenant, il n’y a pas un jour où l’on ne trouve des insultes contre la police ou les institutions en charge de l’Etat de droit, raciste, nazie, fasciste, dans des tracts et des brochures de mouvements extrémistes gauchisants.  Si le ministre veut être crédible, il faut faire la même chose systématiquement contre toutes ces insultes et amalgames de ce genre qui reviennent d’ailleurs à banaliser les atrocités de la Deuxième guerre mondiale. A condition que la justice donne des suites, ce qui n’est pas gagné… 

En terme de communication politique, le rôle d'un ministre de l'Interieur n'est-il pas justement de se tenir hors du champ de l'émotionnel? Quel message tente -t-il de faire passer?

Clairement, il veut faire passer un message de fermeté. Il vaut donner des signes d’autorité pour toucher surtout l’électorat de droite. C’est exactement la même chose quand il a parlé de « l’ensauvagement » de la société. Un ministre sur un poste aussi sensible que l’Intérieur, ne peut pas faire abstraction de l’émotionnel qui fait partie de la vie politique. Ce qui est grave, c’est quand l’émotionnel se substitue à l’action pour couvrir une situation dramatique, l’impuissance et l’inaction. La plainte contre M. Rodriguez, si elle peut se comprendre, est un épiphénomène, une infime broutille par rapport à la réalité que vivent les Français. D’après l’INSEE, 812000 personnes en France ont été victimes de violences physiques ou sexuelles en 2018 (tableau de l’économie française). Cet été a été marqué par une déferlante de faits divers abominables comme le lynchage à mort d’un père de famille, chauffeur d’autobus à Bayonne. Quant aux attentats islamistes qui ont fait 250 morts sur le territoire national depuis 2015, ils restent présents dans tous les esprits. Le rôle d’un ministre de l’Intérieur est d’assurer concrètement la sécurité des Français et non de communiquer sur tous les sujets en permanence pour masquer la réalité. 

Le ministre est réactif, notamment sur les réseaux sociaux (c'est via Twitter qu'il a annoncé son intention de porter plainte contre Jérôme Rodrigues). Mais ne l'est-il pas trop et cette politique de la réaction immédiate n'a-t-elle pas tendance à vouloir se substituer à une véritable action politique?

Le ministre de l’Intérieur actuel, M. Darmanin, vit dans le court terme. Il a un objectif suprême qui l’emporte sur tous les autres, la réélection de M. Macron à l’Elysée en 2022. Tout ce qui compte pour lui, pour les 18 mois qui viennent est de donner une image de fermeté, de couvrir les problèmes d’un voile de gesticulation et de coups de menton, plutôt que de les régler. Les media l’ont beaucoup comparé à Nicolas Sarkozy à cet égard.  La comparaison est fausse : M. Sarkozy, même s’il jouait beaucoup d’une présence sur le terrain parfois médiatisée – parfois non médiatisée – avait à l’esprit de réformer et d’obtenir des résultats. Il a entrepris d’importantes réformes comme ministre de l’Intérieur : les fameuses lois d’orientation sur la sécurité intérieure (LOPSI), ou sur la maîtrise de l’immigration (lois de 2003 et 2006) œuvré pour la modernisation de la police : fichier informatique des délinquants sexuels, renouvellement des commissariats, équipements en armes et véhicules. La communication était un outil chez lui mais pas une fin en soi. Avec l’actuel ministre de l’Intérieur, il semble que la communication soit l’unique fin en soi au détriment de toute velléité d’action avec en toile de fond une obsession politicienne. A cet égard le véritable maître de M. Darmanin n’est sûrement pas Nicolas Sarkozy, mais celui qui l’a nommé à ce poste, M. Macron. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Bobby Watson
- 11/09/2020 - 13:42
Du vent
Darmanin fait du Sarkozy, ce qui se voit. Il est chargé de faire oublier le pitoyable Castaner. Renvoyons le dans les poubelles de l'histoire en 2022, comme son deuxième mentor Macron.