En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

02.

Coup de gueule de François Cluzet contre les acteurs et humoristes qui participent au "climat anxiogène actuel"

03.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

04.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

05.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

06.

Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"

07.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 5 heures 12 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 6 heures 39 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 11 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 13 heures 21 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 14 heures 56 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 15 heures 33 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 15 heures 51 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 16 heures 24 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 16 heures 46 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 17 heures 3 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 5 heures 56 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 10 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 12 heures 58 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 14 heures 35 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 15 heures 23 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 15 heures 45 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 16 heures 2 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 16 heures 32 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 16 heures 51 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 17 heures 3 min
© John MACDOUGALL / AFP
Vladimir Poutine Angela Merkel Allemagne Russie projet nordstream 2 gazoduc
© John MACDOUGALL / AFP
Vladimir Poutine Angela Merkel Allemagne Russie projet nordstream 2 gazoduc
Bras de fer

Empoisonnement d'Alexeï Navalny : l'heure est-elle venue pour Angela Merkel de renvoyer le projet Nordstream 2 dans les dents de Vladimir Poutine ?

Publié le 09 septembre 2020
L'affaire de l'empoisonnement d'Alexeï Navalny pourrait entraîner des conséquences pour le projet de gazoduc Nordstream 2, un chantier en cours de finalisation sur les côtes allemandes de la mer Baltique. Quelles pourraient être les conséquences géopolitiques et financières ?
Lionel Taccoen
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Directeur de la Lettre "Géopolitique de l'Electricité" et ancien Président du Comité Consultatif de l'Energie européen.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'affaire de l'empoisonnement d'Alexeï Navalny pourrait entraîner des conséquences pour le projet de gazoduc Nordstream 2, un chantier en cours de finalisation sur les côtes allemandes de la mer Baltique. Quelles pourraient être les conséquences géopolitiques et financières ?

Atlantico.fr : Est-ce que l’affaire Alexeï Navalny va pousser l’Allemagne à se retirer du projet Nordstream 2 ? 

Lionel Taccoen : L'Allemagne est en conflit aigu et inédit avec les Etats Unis sur le gazoduc Nordstream 2, mis en oeuvre par un consortium dominé par le russe Gazprom. L'administration américaine actuelle, soutenue par les Démocrates, veut couler le projet et a décidé des sanctions rudes pour les entreprises travaillant à sa construction. Elle menace même les entreprises portuaires de la localité allemande qui doit accueillir l'extrémité du gazoduc. Officiellement la position américaine est justifiée pour des raisons morales (violation des droits de l'homme par le pouvoir russe). Mais les Etats Unis veulent surtout des débouchés pour leur gaz de schiste dont une première livraison a eut lieu en Pologne.

Le gouvernement allemand furieux et humilié cherche une sortie honorable car il est clair que l'ouvrage, presque achevé, ne pourra pas être terminé et que la non-réélection de Trump ne résoudra pas le problème.
Une façon honorable de s'en sortir , pour Berlin, est de prendre les devants et d'arrêter les frais. Donc annuler le projet en présentant cette décision comme une sanction à la mauvaise volonté prévisible des Russes  à mener une enquête impartiale sur l'empoisonnement de Navalny. Ainsi le gazoduc serait condamné pour une juste cause et non sur l'ordre des Etats Unis à un Etat souverain, ce qui permet de cacher l'humiliation subie Outre Rhin. L'Allemagne tient beaucoup à de bonnes relations avec les Etats Unis.

Comment ce retrait peut servir les intérêts allemands ? 

Cette annulation ne sert pas les intérêts allemands. Le gaz russe est moins cher que l'américain et le gazoduc est terminé à 90%. Or la transition énergétique allemande patine , les renouvelables se montrent incapables de remplacer dans les délais charbon et nucléaire. Il faudra passer par une période de dix à vingt où le gaz naturel sera important. Le marché allemand du gaz sera juteux et les Américains ont décidé qu'il était préférable qu'ils l'alimentent. Ils estiment que les Russes doivent en laisser une part pour eux et ont agi sans complexe dans de but. Après tout ils n'ont pas interdit le fonctionnement de Nordstream 1 qui fonctionne depuis pas mal d'années et qui amènent déjà du gaz russe en Allemagne. Les Américains estiment avoir à prendre une part du reste du gâteau.

Les Polonais qui ne peuvent pas supporter les Russes appuient les Américains. Les Italiens rigolent, car , en son temps, les Allemands ont combattu avec succès le projet South Sream qui devait amener le gaz russe dans le sud de l'Europe. A l'époque les Allemands estimaient que l'Europe ne devait pas trop dépendre des Russes. L'arroseur arrosé.

Quelles seraient les conséquences géopolitiques et financières de l'annulation d’un tel contrat ? 

Les Américains vont pouvoir vendre, un peu plus cher que les Russes leur gaz. Il faudra dédommager les entreprises qui ont déjà investi dans le projet: Gazprom bien sûr, mais aussi BASF (on reste en famille) et Engie. Pour cette dernière entreprise, comme les Belges veulent arrêter leur nucléaire, il est obligatoire que la Belgique construise un parc de centrales à gaz , présenté comme transitoire. 

Il y aura des négociations à l'amiable, ou des procès, basés sur la rupture de contrats avec ou non la prise en compte du Traité sur la Charte de l'Energie. Cette Charte protège les investissements énergétiques dans les pays qui l'ont ratifiée, dont ceux de l'UE. Toute modification ultérieure de cette Charte ne s'appliquera pas. A mon sens cela pourrait coûter à l'Allemagne dix à vingt milliards de $. L'alliance américaine vaut bien cela. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Nicolas59
- 10/09/2020 - 09:13
Americanophilie journalistique
Ecrire que Poutine aurait pris le risque de faire empoisonner un opposant pro occidental est une ineptie . Une des maladie journalistique est de prendre les russes pour des idiots.
On assiste plutôt au comportement léonin des USA qui cherchent a contrôler l'énergie en abusant de leur position de force commerciale et surtout militaire. La législation US inique de l’extraterritorialité Est symptomatique.
Le point faible de l’UE et pas seulement de la RFA est la dépendance énergétique qui l’expose à tout les chantages de ses bon amis.
Plusieurs opérateurs européens sont impliqués dans ce gazoduc et les livraisons futures sont pour la France aussi.
Les USA exercent un chantage pour interdire ce gazoduc car ils veulent imposer leur gaz de schiste et à leur prix. Quand on connait l’influence du prix de l'énergie sur les coûts on peut comprendre l’intention de domestiquer un concurrent par un moyen tordu.
JG
- 09/09/2020 - 22:06
Un peu maladroit ces Russes tout de même ...
La moindre petite espionne Nord Coréenne dessoude l'oncle du dictateur en 2 mn dans un aéroport étranger et le FSB serait maladroit au point de rater "un opposant" à Poutine et en plus, après l'avoir raté, le laisserait partir tranquillement pour l'Allemagne (il faut une autorisation de vol pour décoller d'un aéroport russe comme de n'importe quel aéroport du monde...des visas, etc...) pour se laisser ensuite gentiment accuser et se faire gentiment souffler le marché du gaz allemand ?
Les journaleux français sont bien naïfs.
A qui profite ce "pseudo" empoisonnement si le Nordstream 2 n'est finalement pas terminé ???....Suivez mon regard...

Marre de la russophobie et de l'américanophilie débiles (sauf pour Trump) de nos journaleux incultes.
valencia77
- 09/09/2020 - 16:08
Russia
Vraiment ennuyeux. Le reve anglo saxon, dementeler la Russie et surtout diviser la Siberie en "banana Republics" et exploiter les resources minieres.
Well, well well! It looks like it ain't gonna happen. Sacre russes, leur economie a survecue meme sans les fromages francais.