En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 2 jours 8 heures
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 2 jours 12 heures
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 2 jours 13 heures
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 2 jours 14 heures
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 2 jours 14 heures
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 2 jours 15 heures
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 2 jours 16 heures
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 2 jours 16 heures
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 2 jours 17 heures
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 2 jours 17 heures
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 2 jours 11 heures
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 2 jours 13 heures
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 2 jours 14 heures
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 2 jours 14 heures
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 2 jours 15 heures
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 2 jours 15 heures
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 2 jours 16 heures
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 2 jours 17 heures
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 2 jours 17 heures
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 2 jours 17 heures
Babylon Berlin série
Babylon Berlin série
Atlanti Culture

"Babylon Berlin" de Tom Tykwer, Achim von Borries et Hendryk Hongloegten : une série inventive, portée par le duo RR, qui mérite bien ses initiales BB

Publié le 08 septembre 2020
"Babylon Berlin" est une série de Tom Tykwer, Achim von Borries et Hendryk Hongloegten. Les trois saisons sont accessibles sur Canal + et My Canal.
Jean Ruhlmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Ruhlmann est historien et maître de conférences en histoire contemporaine à l'université Lille III et à Sciences Po Paris. Il est également l'auteur de Ni bourgeois Ni prolétaires. La Défense des classes moyennes en France au XXe siècle (Seuil,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Babylon Berlin" est une série de Tom Tykwer, Achim von Borries et Hendryk Hongloegten. Les trois saisons sont accessibles sur Canal + et My Canal.

"Babylon Berlin" de Tom Tykwer, Achim von Borries et Hendryk Hongloegten

sur mycanal / 3 saisons depuis 2017, de 8 à 12 épisodes de 45 mn chaque.
Avec Volker Bruch (Gereon Rath), Liv Lisa Fries (Lotte Ritter)

 

RECOMMANDATION 
Excellent

 

THEME
 • Dans le Berlin de la fin des années 1920, l’on suit les enquêtes du commissaire Gereon Rath, un policier abîmé par la Première Guerre mondiale, qui s’adjoint les services de Charlotte Ritter, une jeune femme du peuple qui fait tout pour fuir la condition de demi-mondaine qui lui semble promise.

• Les deux R (Rath et Ritter) tentent de démêler les fils d’intrigues entrecroisées, où se mêlent affaires criminelles, complots politiques et grandes manœuvres militaires.

 

POINTS FORTS 
 • Cette série allemande, qui n’a pas lésiné sur les moyens, parvient à restituer l’atmosphère de la République de Weimar (1919-1933) à la veille du krach boursier de 1929 qui, de proche en proche, portera le coup de grâce au régime et à une économie tout juste relevée des conséquences de la défaite de 1918 (hyperinflation de 1919-1923).

• Babylon Berlin montre bien les contrastes sociaux vertigineux entre des milieux favorisés – les « ventres dorés » multiplient les fêtes insensées et fréquentent des cabarets aux spectacles délirants et délurés – et le Berlin ouvrier et misérable des « ventres creux ». Ceux-là triment dur, se prostituent au besoin pour survivre, vivent dans des taudis et sont travaillés tant par un parti communiste (KPD) très bien implanté à Berlin que par les nazis, qui tentent d’encadrer des masses misérables.

• L’une des qualités de la série est justement de ne pas trop en rajouter sur l’inéluctable montée du national-socialisme, d’autant qu’avant la crise de 1929, il était plutôt en berne. Babylon Berlin insiste bien sur l’attitude très conservatrice des groupes dirigeants (hommes d’affaires, officiers), plutôt nostalgiques du Second Reich (1871-1918) et fermement décidés à mettre à bas la République de Weimar.

• Babylon Berlin est servi par une distribution impeccable et notamment un duo empreint d’humanité, avec tous les attraits, les contrastes, et les contradictions imaginables. Il y a d’abord la figure torturée du commissaire Gereon Rath (Volker Bruch), habité par les traumas familiaux et guerriers, rongé par une culpabilité liée aux rapports complexes avec son défunt frère, Anno. En contrepoint, Liv Lisa Fries campe une Lotte Ritter toute en spontanéité et en vitalité, qui surmonte tant bien que mal les déterminismes et les assignations liées à sa condition sociale et à son genre, avec une énergie positive, qui lui donne un charme et un “peps“ irrésistibles.

• Un soin tout particulier a été apporté au traitement des images et de la musique (ainsi l’excellent Zu Asche Zu Staub, qui accompagne la première saison), pareillement envoûtantes et en phase avec l’époque et le sujet abordés.

 

POINTS FAIBLES
• Certains pourront se montrer un peu critiques quant à la vision de “carte postale“ de la République de Weimar - une orgie de débauche, de fêtes, où prospèrent des expériences et des discours en tous genres, sur fond de criminalité omniprésente, et avec une élite insoucieuse des masses – manifestement inspirée par l’expressionnisme allemand des années vingt dans les arts visuels (peinture, cinéma). Elle s’écarte peu des œuvres postérieures à la République de Weimar telles que le Cabaret de Bob Fosse (1972), ou encore L’œuf du serpent d’Ingmar Bergman (1977).

 

EN DEUX MOTS
Babylon Berlin en dit long sur la manière dont l’effervescence artistique peut combiner au tragique social et politique en un lieu et à un moment donnés de l’histoire d’un pays.

 

UN EXTRAIT 
« Zu Asche, zu Staub
dem Licht geraubt
doch noch nicht jetzt
Wunder warten bis zuletzt »
(...)
Du bist dem Tod so nah
und doch dein Blick so klar
erkenne mich
ich bin bereit
und such mir die Unsterblichkeit. »

Traduction :

« En cendres et poussière
Dérobées à la lumière
Mais pas immédiatement
Les miracles attendent le dernier moment.
(...)
Ta mort est si proche
Et pourtant ton regard est si clair
Tu me reconnais
Je suis prêt
Et en quête d'immortalité. »

(premier et dernier couplets du générique de Babylon Berlin)

 

LE REALISATEUR 
La série s’inspire des Enquêtes berlinoises du commissaire Rath (La mort muette, Goldstein, Babylon Berlin, Le poisson mouillé), écrites par Volker Kütscher un journaliste né en 1962, et passé avec succès au roman policier.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vauban
- 08/09/2020 - 22:21
Excellente série
Je confirme