En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

03.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

07.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 20 min 26 sec
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 1 heure 12 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 3 heures 5 min
décryptage > Santé
"Tester, alerter, protéger"

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

il y a 4 heures 8 sec
décryptage > France
Non, non et non

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

il y a 4 heures 38 min
pépites > France
Coronavirus
La France et l'Europe débordées par le virus : l'Hexagone se reconfine mais laisse ses établissements scolaires ouverts, nouvelles restrictions en Allemagne pendant un mois
il y a 4 heures 56 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 15 heures 6 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 19 heures 9 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 21 heures 10 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 46 min 4 sec
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 1 heure 28 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 2 heures 36 min
pépites > France
Enquête en cours
Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé
il y a 3 heures 14 min
décryptage > International
Mais qu'est-ce qu'ils allaient faire dans cette galère ?

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

il y a 4 heures 37 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

il y a 4 heures 40 min
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 14 heures 54 min
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 15 heures 53 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 20 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 22 heures 2 min
© Juan Mabromata / AFP
jeunesse covid-19 coronavirus emploi marché du travail
© Juan Mabromata / AFP
jeunesse covid-19 coronavirus emploi marché du travail
Solutions face à la crise

Lettre ouverte aux jeunes qui entrent sur le marché du travail

Publié le 02 septembre 2020
Les conséquences de la crise du Covid-19 ont fortement impacté le marché du travail et l'accès à l'emploi pour les jeunes. Philippe Royer et Pierre de Lauzun signent une tribune porteuse d'espoir à destination de la jeunesse.
Philippe Royer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Royer est Président des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens. 
Voir la bio
Pierre De Lauzun
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre de Lauzun est Président de la Commission économie et Finances éthiques des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les conséquences de la crise du Covid-19 ont fortement impacté le marché du travail et l'accès à l'emploi pour les jeunes. Philippe Royer et Pierre de Lauzun signent une tribune porteuse d'espoir à destination de la jeunesse.

Le Covid. Les plans de licenciements menaçants. Le marché de l’emploi grippé. Les arcanes du travail à distance. Les délocalisations qui continuent. Le tout sur fond de réchauffement climatique et d’angoisse écologique. Pas facile pour un jeune de trouver sa voie là-dedans. 

Et dans tout cela l’entreprise ne t’apparaît pas spontanément comme une voie de solution, encore moins comme l’endroit le plus facile pour se réaliser. Pourtant il y a bien des chances pour que le contraire soit vrai. Et que ce soit dans l’entreprise que tu pourras trouver ta voie : une voie permettant de gagner ta vie évidemment, mais surtout de lui donner un sens. 

D’abord parce que tu appartiens à une génération d’entrepreneurs, et elle est reconnue comme telle. Des personnes qui ne voient pas leur carrière se caler sur des rails fixés à l’avance, mais dans le projet qu’ils ont eux-mêmes bâti. Prenant leur risque, mais pas uniquement pour faire fortune. Car la plupart de ces jeunes entrepreneurs ont dans l’idée que ce qu’ils font dépasse la pure activité économique et, allons-y franchement, que cela contribue de façon essentielle à faire du bien dans la société. Ce souci qui hante ta génération est aujourd’hui l’un de nos principaux facteurs d’espoir. Or il est apprécié par les entreprises.

C’est qu’ensuite cette idée habite aussi de plus en plus le monde des entreprises déjà établies, de la petite à la grande. C’est cette recherche qui se manifeste notamment dans la définition de ce qu’on appelle la raison d’être de l’entreprise : comprendre que mon entreprise n’est pas là que pour faire une marge en vendant des produits, mais qu’elle est aussi, et finalement surtout, un partenaire vital dans la société. Non seulement en proposant des produits utiles, innovants, et donc qui satisfont des besoins réels, ce qui est déjà bien. Mais aussi bien sûr en créant des emplois, revitalisant des territoires, créant du lien social et de l’inclusion, innovante… Qui est donc en bref un outil essentiel du bien commun. 

Comment se détermine cette raison d’être ? D’abord en reconnaissant que chaque entreprise a ou peut avoir la sienne, dépendant de son histoire, de sa culture, de son métier, de ses hommes. Toutes sont concernées ou devraient l’être, mais chacune de façon différente. Toutes ne font bien sûr pas ce travail de prise de conscience, ou pas complètement. Mais elles sont de plus en plus nombreuses, parce qu’elles ont compris qu’il fallait offrir quelque chose de plus riche et plus porteur de sens à ceux qui la rejoignent. D’autres traitent cela comme du marketing. Mais cela se voit assez vite. Elles manquent en revanche alors une occasion majeure, celle de comprendre que la petite communauté qu’est ou que peut être une entreprise est avant tout au service de la société, à travers ce qu’on appelle ses parties prenantes : ses collaborateurs, ses clients, ses fournisseurs, la société ambiante, sans oublier évidemment l’environnement. Et que c’est autrement intéressant pour ce qui est l’atout principal d’une entreprise : des collaborateurs motivés. Ce qui ne s’oppose en outre pas au souci de l’efficacité et de la rentabilité. Car précisément si l’entreprise est à même d’apporter plus à la société, c’est parce qu’elle marche, parce qu’elle est bâtie comme on dit pour livrer la marchandise, c’est-à-dire pour respecter ses promesses. 

Dans ta recherche du sens à donner à ta vie, une telle réflexion a un rôle essentiel à jouer. Quelle est l’entreprise dans laquelle tu te retrouves, ce qui veut dire dont tu sens la raison d’être, et où tu sens que tu peux donner ce que tu as de meilleur ? Celle dans laquelle d’une certaine façon tu peux contribuer à changer le monde, à ton niveau. Au fond, il s’agit de prendre conscience du fait que l’entreprise a besoin de ta jeunesse pour œuvrer pour un monde meilleur. N’hésite donc pas à lui demander beaucoup. 

Tribune de Philippe Royer, Président des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens et Pierre de Lauzun, Président de la Commission économie et Finances éthiques des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens

A propos du  Mouvement des  Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens (Les EDC) : Organisation œcuménique créée en 1926, les EDC rassemblent en France et dans diverses grandes villes du monde, 3200 dirigeants d’entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d’activités. Présidé par Philippe Royer, le mouvement a pour vocation de faire progresser le bien commun dans l’entreprise pour transformer le monde. Il souhaite porter une vision d’Espérance et témoigner en paroles et en actes dans les entreprises et la cité. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires