En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

07.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 45 min 44 sec
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 2 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 3 heures 22 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 4 heures 21 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 5 heures 5 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 5 heures 36 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 6 heures 52 sec
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 6 heures 35 min
décryptage > Politique
Mouvement

Radioscopie d’un conservatisme français qui retrouve du poil de la bête

il y a 6 heures 57 min
pépites > Terrorisme
Hommage
Samuel Paty recevra la Légion d'honneur posthume et sera fait Commandeur des palmes académiques annonce le ministre de l'Education
il y a 7 heures 40 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 1 heure 57 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 2 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 3 heures 38 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 5 heures 53 sec
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 5 heures 22 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 5 heures 54 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 6 heures 7 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 6 heures 36 min
décryptage > Politique
LREM

Islamisme : Emmanuel Macron peut-il faire changer la peur de camp sans changer... sa majorité ?

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Santé
Armes contre le virus

Plaidoyer pour une régulation de la lutte contre la Covid-19

il y a 8 heures 4 min
© MATTHEW CHILDS / POOL / AFP 000_1WP53L
© MATTHEW CHILDS / POOL / AFP 000_1WP53L
FOOTBALL

PSG / Bayern : quand on n’a rien, on donne tout mais les joueurs parisiens ont beaucoup...

Publié le 24 août 2020
À Lisbonne, le PSG s'incline en finale de la Ligue des Champions. Son bourreau est un de ses anciens joueurs, le Français Kingsley Coman. L'auteur du seul but de la rencontre offre un sixième titre Européen au Bayern de Munich.
Olivier Rodriguez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Rodriguez est entraîneur de tennis... et préparateur physique. Il a coaché des sportifs de haut niveau en tennis.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
À Lisbonne, le PSG s'incline en finale de la Ligue des Champions. Son bourreau est un de ses anciens joueurs, le Français Kingsley Coman. L'auteur du seul but de la rencontre offre un sixième titre Européen au Bayern de Munich.

Un peu plus près des étoiles certes... mais pas encore au jardin de lumière et d'argent... Car le PSG, sans complètement être passé à côté de sa finale, n'a toutefois pas su la gagner. On dit que l'amour est une question d'habitude... et bien selon toute vraisemblance, les grandes finales aussi. Et c'était peut-être là hier soir la seule petite différence entre le Bayern de Munich et le PSG. Parce que dans une rencontre âpre, tendue, un peu fermée, fatigante émotionnellement et physiquement, il n'a finalement pas manqué grand-chose aux Parisiens pour s’installer sur le toit de l'Europe. Des Parisiens qui ont eu des raisons de croire au bonheur, qui l'apercevaient presque, mais qui se sont juste trompés de perspective. Il faut dire que le destin est chafouin avec le PSG... après les blessures, les remontadas, la malédiction des huitièmes, il ne manquait plus qu'une finale perdue. C'est chose faîte, ce qui prouve que le purgatoire n'est pas terminé pour le club de la capitale. On peut y voir la fatalité ou la main de Dieu, lequel fait mal (il faut le comprendre, il ne connait pas sa force), mais il faut surtout y voir la victoire d'un formidable collectif Allemand. Hier soir, nous avons assisté au triomphe d'une grande équipe et de son coach, Hans-Dieter Flick, que personne n'imaginait à pareille fête (c'est-à-dire à ce niveau) il y a quelques mois de cela. Des Allemands maîtres du tempo comme de leur technique qui auront confisqué le ballon (62% de possession de balle) et imposé une circulation de balle qui a fini par peser lourd sur le physique des Parisiens. Si vous ajouter à cette belle mécanique un pressing constant manufacturé par des ouvriers d'élite, vous obtenez le portrait-robot d'une équipe qui n'a pas grand-chose à redouter. On pourrait citer pour l'exemple Manuel Neuer, un dernier rempart imperméable aux tirs adverses comme à la pression. Un type ultra-intimidant qui affiche la tranquillité d'une vache sacrée et que certains prétendent résistant à l'usure marine... ou le polyvalent Joshua Kimmich, véritable couteau Suisse, homme à tout faire de la plus haute lignée et qui s'impose, excusez du peu, comme le digne successeur de Philip Lahm... ou encore la surprise du chef, Kingsley Coman, lequel valide le choix audacieux de son entraîneur en inscrivant le seul but de la rencontre à la 59ème minute. Un joueur qui devient le cauchemar de tous les défenseurs. Il faut se mettre à leur place, qu'ils le voient de face ou de profil, il leur fait toujours tourner la tête.

Côté PSG, on pourra ressasser longtemps les belles occasions manquées, ou gâchées, selon le point de vue... mais l'important réside peut-être dans l'insuffisance d'impact des supposés points forts Parisiens tout au long de la partie. Le moins que l'on puisse dire c'est que la production des trois stars de devant n'a pas été suffisante. Entre les arrêts du gardien adverse, leurs imprécisions et leur nervosité, ils ont semblé aller de Charybde en Scylla tout au long de la rencontre. Dans ces cas-là, comme un symbole et comme isolé dans son génie, Neymar (subissant très souvent les prises à deux des Allemands) semble souvent moins connecté aux autres, comme errant dans son propre tiers-monde. Alors quand les individualités ne sont pas au rendez-vous, il faut pouvoir compenser par un collectif à toutes épreuves. Malheureusement, ce nouveau riche n'a pas pu afficher ce qui lui était nécessaire, c'est-à-dire la solidarité qui fait la force des équipes de pauvres (quand on n'a rien, on donne tout). Le talent et l'efficacité adverses faisant pencher la balance, encore du mauvais côté.

Évidemment, le réveil sera certainement difficile pour des joueurs et pour des dirigeants Parisiens pour lesquels la déception Européenne, la gueule de bois, le mal de crâne, sont des refrains connus ; sans compter que pour les perdants, le temps s'arrête toujours à la date de la défaite. Mais même si ce matin la petite étoile qui veut dire beaucoup manque sur leurs maillots, il serait injuste de juger trop sévèrement une équipe et un club qui ont démontré de véritables progrès tout au long de la compétition. Avec quelques réajustements de l'effectif au milieu (un autre créateur est nécessaire), la prochaine saison pourrait tout à fait être la bonne. C’est vrai, l'occasion était belle de faire changer les regards qui pèsent sur ce club dans son royaume comme au-delà de ses frontières mais force est de constater que le PSG sort quand même d'une saison formidable. Vainqueur du championnat, de la Coupe de France, de la Coupe de la Ligue et finaliste de la Ligue des Champions, le club a quasiment coché toutes les cases cette saison et son rêve Européen n'est pas mort puisqu'il bouge encore. Il ne lui manque plus qu'à se débarrasser de cette mauvaise manie qui consiste à se heurter à l'impossibilité de la victoire en Ligue des Champions. Souhaitons-lui d'avoir posé lors de Final 8, les bases qui lui rendront salubres les conditions de la victoire l'année prochaine.

La saison se termine donc sur ce beau sacre Bavarois et le moment est venu de refermer le beau livre d'images. Covid oblige, le championnat ayant repris avant que la Coupe d'Europe ne s'achève, nous n'aurons même pas à patienter pour renouer avec le meilleur du football. Tant mieux, car le foot c'est un peu comme une compagne : quand on n'était pas confiné, on n'y pensait pas tout le temps (c'est normal, nous étions sûrs de la retrouver tous les soirs), tandis que pendant le sevrage, on y pensait sans arrêt. Dans cette période morose où les aiguilles de nos montres oscillaient entre le temps qui était perdu et celui qui était compté, nous étions sans repères... et comme en plus les jours passaient sans nous voir, nous ne savions même plus où regarder. Alors quand le foot est revenu, quel soulagement ! Quelle joie de retrouver le nerf de naguère !  Le foot... il a beau ne pas être vital, il est quand même indispensable. Vous avouerez que quand le sexe est triste, quand se regarder dans la glace ne dit plus rien de soi ou que l'essentiel ne compte plus, et ben y'a pas mieux. Ce sport possède cette magie indéniable qui nous permet soit de nous oublier soit de nous faire revenir en enfance. Un but splendide et c'est l'extase, un grand match et nous nous envolons pour le paradis. Je suis d'accord avec vous, après une existence, le paradis, c'est un moindre mal. Alors à très bientôt dans ces colonnes pour partager de nouveaux souvenirs et pour continuer à regarder les émotions d'un peu plus près. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
sport, Football, Neymar, Mbappé
Thématiques :
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 25/08/2020 - 16:35
Ce ne sont pas des Français!
Le seul ''Français'' jouant dans cette équipe du PSG est Mbappé et cette équipe appartient au Qatar! Ne pourrait-on pas prendre des ''vrais'' Français dans une équipe appartenant à la France? je n'y connais rien en foot mais je trouve que les joueurs de foot sont trop payés pour ''taper dans un ballon''..et les ''pauvres'' Français,qui triment toute l'année pour gagner tout juste de quoi se nourrir, trouvent cela normal! Le Qatar est entrain d'acheter la France mais les Français non-musulmans ne peuvent, eux, rien posséder au Qatar, même si ils y sont nés! Le Qatar devrait donner ses sous aux ''migrants'', qui sont musulmans comme lui, et les accueillir dans son pays!