En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

03.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

04.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia

07.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 8 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 9 heures 21 min
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 10 heures 17 min
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 11 heures 13 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 12 heures 54 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 15 heures 29 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 16 heures 13 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 16 heures 50 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 17 heures 25 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 18 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 9 heures 10 min
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 9 heures 55 min
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 10 heures 38 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 12 heures 8 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 15 heures 21 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 15 heures 56 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 16 heures 17 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 17 heures 11 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 17 heures 54 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 18 heures 42 min
© ludovic MARIN / POOL / AFP
Emmanuel Macron visite entreprises port du masque responsabilité économie arbre qui cache la fôret
© ludovic MARIN / POOL / AFP
Emmanuel Macron visite entreprises port du masque responsabilité économie arbre qui cache la fôret
Reprise de l'économie

Covid et entreprises : l’arbre qui cache la forêt

Publié le 21 août 2020
Alors que nombreuses questions se posent sur l'organisation de la rentrée sur le plan sanitaire, le port du masque va devenir obligatoire dans les entreprises à partir du 1er septembre. A travers cette décision, le gouvernement fait peser la menace de la contamination sur les entreprises. Il est dangereux pour la reprise de l’économie et pour la rentrée des salariés de mettre en avant le "danger" que représente l'entreprise.
Sophie de Menthon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que nombreuses questions se posent sur l'organisation de la rentrée sur le plan sanitaire, le port du masque va devenir obligatoire dans les entreprises à partir du 1er septembre. A travers cette décision, le gouvernement fait peser la menace de la contamination sur les entreprises. Il est dangereux pour la reprise de l’économie et pour la rentrée des salariés de mettre en avant le "danger" que représente l'entreprise.

Le gouvernement communique, "consulte ", conseille, décrète... sur la rentrée des salariés (pour la rentrée des enfants il parait que les profs ne sont pas prêts?!). Etrange de faire peser la menace de la contamination au COVID 19 sur les entreprises.

Fait-on semblant de croire que le problème est là ? On évoque des "clusters",  mais de quoi parle-t-on ? (90 entreprises concernées sur 4,5 millions d'entreprises en France). Et qu'est ce qu'une entreprise ? La boite de nuit? L’agence de pub, le restaurant à la mode ? Air France ? La boulangerie, la PME industrielle ? Aucun points communs entre elles... L'insécurité de toute sorte qui règne sur le pays est beaucoup plus inquiétante et menace l'économie autant que le virus. Les entrepreneurs responsables et ils le sont, s’inquiètent pour leurs salariés de l'absence de sécurité  sur la voie publique et dans les transports, des matchs de foot aux supporters incontrôlés, des manifs à répétions sans sanctions avec voitures brulées et vitrines cassées, de transports en commun sans discipline et en nombre insuffisant, etc... Ce qui a des conséquences directes sur la vie de l’entreprise et évidemment sur la propagation du virus. Les masques en entreprises : oui bien sûr, à condition de faire en sorte que les gens ne soient pas contaminés (voire agressés) avant d'arriver sur leur lieu de travail : c’est du trajet dont ils ont peur. Des préoccupations qui ne manqueront pas de faire l'objet des échanges avec les politique à la REF (renaissance des entreprises de France) les 26 et 27 aout à l’ Hippodrome de Paris Longchamp.

On aimerait aussi savoir quelles sont les mesures pragmatiques et immédiates décidées par le gouvernement concernant les transports en commun et les administrations, pour assurer la continuité d’un service public de plus en plus défaillant?

On ne rappelle pas assez que les chefs d'entreprises ont été les premiers à se battre pour pouvoir équiper leurs salariés de masques; vous vous souvenez ? Ils n’avaient pas le droit d'en acheter ; quand ils en avaient, on les réquisitionnait ! Ils ont été les premiers à installer les bureaux de parois transparentes, à imposer les masques en réunion, à instaurer la distanciation, la prise de température malgré les réserves syndicales, à arrêter les repas en commun sauf mesures adéquates, à favoriser le télétravail quand c’était possible, etc...  Rappelons aussi le courage et la vaillance des «  petits » : artisans, TPE, PME, travailleurs indépendants, grâce auxquels le pays a continué de fonctionner (les milliards déversés les concernent-ils ? et quand ? comment ?)

Par ailleurs, entretenir une psychose comme c'est le cas actuellement, peut certes inciter certains à prendre des précautions, ceux qui sont de toutes façons raisonnables ; en revanche, il est dangereux pour la reprise de l’économie et pour la rentrée des salariés de mettre en avant le "danger" que représente l'entreprise, d'autant que c'est une affirmation gratuite et imprécise : l'arbre qui cache la forêt d'un pays qui dysfonctionne.

La vraie question que se posent les entrepreneurs est de savoir si leurs salariés vont accepter de revenir au bureau et dans quel état d'esprit ? Vont-ils demander de poursuivre un télétravail qui est pénalisant pour le dynamisme et le management et déstabilise les commerces et la vie quotidienne.

N’est-ce pas au gouvernement de rassurer en faisant appliquer les consignes données dans les environnements placés sous leur responsabilité et leur autorité ? Et surtout, répétons-le, en faisant au contraire CONFIANCE aux entreprises qui sont clairement le seul lieu ou règne discipline et sécurité.

Sophie de Menthon 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 21/08/2020 - 12:22
Le masque généralisé est nocif
Anti-social, étouffant, anti-hygiénique... Va pour certains soignants et dans certains milieux professionnels exposés mais dans le grand public c'est une aberration tant le risque est devenu faible actuellement.