En direct
Best of
Best of du 9 au 15 janvier
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
ça vient d'être publié
pépites > Politique
« Cher Tayyip »
Emmanuel Macron et Recep Tayyip Erdogan s'écrivent pour apaiser les tensions
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Justice
Révélations de Mediapart
Justice : enquête ouverte contre Nicolas Sarkozy pour « trafic d’influence » dans le cadre d’activités de conseil pour le groupe russe Reso-Garantia
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Politique
Jupiter
Nouvelle colère d'Emmanuel Macron, cette fois contre certains ministres
il y a 1 semaine 4 jours
décryptage > International
Démocratie américaine en danger

Assaut sur le Capitole : autopsie de trois jours de folies américaines

il y a 1 semaine 4 jours
pépite vidéo > Santé
Eviter la pénurie
Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, alerte sur la question de l'approvisionnement des vaccins pour l'hiver prochain
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Université de Bogazici

Révolte étudiante à Istanbul ou les prémices d’un printemps turc

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Santé
Coronavirus
Bruno Le Maire et Gabriel Attal indiquent qu'un confinement est toujours possible
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Espoir

Une étude démontre que les crises cardiaques pourraient être détectées des années à l’avance en surveillant le niveau de calcium dans les artères

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Environnement
instrumentalisation judiciaire

Procès contre l’inaction de l’Etat : l’affaire du siècle est aussi la pire imaginable pour... le climat lui-même

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Face à la Covid-19, finissons-en avec l’amateurisme public ! Le diagnostic implacable de fonctionnaires de la santé

il y a 1 semaine 5 jours
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les billes précisent le moment et quand les disques détournent les heures : c’est l’actualité hivernale des montres
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Pénurie
Le maire de Neuilly-sur-Seine déplore que les quantités de vaccins annoncées ne soient pas au rendez-vous
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Coronavirus
La présence du virus dans les eaux usées de l'Ile-de-France en forte augmentation
il y a 1 semaine 4 jours
pépites > Santé
Bug
Après avoir été volontairement fermé hier le site Santé.fr de rendez-vous pour les vaccinations est ouvert en version simplifiée aujourd'hui
il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > France
Couvre-feu à 18h

La fatigue de l’épidémie, cet élément historiquement documenté, qu’ignore superbement le gouvernement français

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > International
Guerre de l'information

A propos d’infox : la tentation de Joe Biden de suivre la politique des néoconservateurs

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Santé
Mesures efficaces contre le virus

Covid-19 : les modèles d’efficacité sanitaire asiatiques, impossibles à reproduire en Europe ? 5 arguments pour démonter une imposture intellectuelle

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > Economie
Impact économique de la pandémie

Records à l’export : la Chine est-elle en train de gagner une bataille... ou la guerre des puissances commerciales ?

il y a 1 semaine 5 jours
décryptage > France
"Je ne livre pas les Juifs"

Il paraît qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Mais qui est responsable de toute la misère du monde ?

il y a 1 semaine 5 jours
pépites > Politique
Voile
Aurore Bergé dépose un amendement interdisant le port du voile aux petites filles
il y a 1 semaine 5 jours
© LOIC VENANCE / AFP
couple amour
© LOIC VENANCE / AFP
couple amour
L'Amour aux temps du Coronavirus

Ce que les requêtes Google nous révèlent de l’impact du Covid sur nos vies sexuelles

Publié le 21 août 2020
Les utilisateurs de Google recherchaient davantage de positions sexuelles permettant d'éviter le face à face ces dernières semaines. Quel a été l'impact de la pandémie de coronavirus sur les rapports intimes et la vie des couples, notamment sur le plan de la libido ?
André Corman
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Docteur André CORMAN est médecin sexologue et andrologue et directeur d'enseignement à la Faculté de Médecine Toulouse III
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les utilisateurs de Google recherchaient davantage de positions sexuelles permettant d'éviter le face à face ces dernières semaines. Quel a été l'impact de la pandémie de coronavirus sur les rapports intimes et la vie des couples, notamment sur le plan de la libido ?

Atlantico.fr : Ces dernières semaines, les utilisateurs de Google recherchaient davantage des positions sexuelles évitant le face à face. Voyez-vous un lien avec le coronavirus ? Et qu'est ce que la pandémie a changé dans les rapports intimes selon vous ? 

André Corman : C'est un peu tôt pour le dire. Il faut d'abord différencier les deux types de partenaires sexuels : d'une part celui avec qui vous partagez votre vie, avec qui vous étiez confiné. Dans ce cas-là, il y a peu de modifications. Ensuite, il y a tout le reste. Ce qui a été mis en suspens. Maintenant, le problème est que nous avançons tous avec l'idée que nous allons vivre éternellement avec la Covid-19. Nous projetons cette idée sur le long terme. Chacun y va de ses recherches à présent. C'est une période inédite pour tout le monde, et notamment pour les sexologues. Comment continuer, comment se séduire quand tout le monde porte un masque ? En tant que médecin sexologue, je revis quelque chose de similaire à la période de la découverte du SIDA. On ne savait pas où cela irait, et petit à petit nous avons découvert des données sur le sujet. Sur le long terme, nous allons tous devenir des chercheurs en quelque sorte. Cela peut expliquer aussi la raison pour laquelle les gens se renseignent et explorent de nouvelles façons de faire l'amour, de nouvelles positions. Il va falloir réécrire nos lectures, notre manière de se séduire et de s'approcher. C'est un long travail. 

Avec le coronavirus il y a eu moins de rapport sexuel, voire pas du tout, certains individus ont peur d'être contaminés, d'autres ont des relations sexuelles avec l'angoisse de l'être... La Covid-19 a-t-elle joué sur notre libido ? 

De toute évidence, oui. Nous sommes tous à peu près d'accord sur le sujet et plusieurs études l'ont confirmé. Le coronavirus a entraîné une baisse générale de la libido. Au niveau des couples, il y a eu de vraies difficultés, à commencer par la relation de couple en elle-même. Certains ont été obligés de se supporter 24 heures sur 24. Il faut savoir que notre érotisme, notre libido, notre excitation se nourrit de ce que l'on voit et ce que l'on vit à l'extérieur. Même si nous ne faisons pas l'amour ailleurs, on se nourrit de tout ce qui nous entoure. Durant le confinement, on a perdu tout ça. Il n'y avait plus que ce tête-à-tête, il y avait les enfants, et pas forcément d'espace approprié à la relation sexuelle. Je pense que durant la période de coronavirus, au départ, les individus se sont dit qu'ils allaient laisser passer l'orage et ont donc mis en suspens leur libido. J'en ai parlé avec beaucoup de patients dans mon cabinet. Pour ceux qui ne sont pas en couple, c'est extrêmement compliqué. Le virtuel a explosé dans les relations sexuelles : les échanges, l'érotisme... Maintenant, nous sommes tous dans une attitude différente. On ne sait pas ce que l'on va vivre : tout le monde essaie de trouver des solutions. J'ai déjà rencontré des partenaires sexuels qui ne se sont pas vus pendant le confinement et qui appréhendaient la relation sexuelle. Nous allons nous retrouver avec des choses très comparables avec le SIDA : les tests, la peur. Sauf qu'à cette époque, il existait le préservatif. 

Pendant la période de confinement, nombreux organismes et sexologues ont suggéré aux couples et aux partenaires à distance de se livrer à des relations sexuelles par téléphone et d'utiliser des accessoires pour remplacer le contact physique. Pensez-vous que ces pratiques ont augmenté ? Sont-elles bénéfiques ? 

Si un individu à une culture littéraire, l'érotisme par téléphone est génial. Si la personne n'est pas habituée à l'écriture, cela va se faire par échange d'image - mais cela peut être plus dangereux avec la divulgation de photos qui se fait très rapidement aujourd'hui. Je pense qu'avec le coronavirus, vont se développer des sextoys connectés : les couples ou non couples pourront déclencher à distance l'appareil de l'autre. Je pense que cela va se développer de plus en plus. Les questions vont être comment puis-je accéder à ma libido ? Comment puis-je faire l'amour sans risque ? Cela va forcément développer encore plus le secteur virtuel, tout ce qui est échange, le retour des lettres (d'amour ou non). Nous sommes dans une société où dès que l'on pense qu'une tendance va se développer, les gens foncent. Je crois que beaucoup de choses virtuelles vont se développer. Encore plus chez les jeunes qui ont une très grande familiarité dans le domaine. Sauf qu'il faudra l'encadrer, faire attention et poser des limites. Ce qui risque d'être le plus compliqué à la suite de ces mois de coronavirus, ce sera la séduction. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 21/08/2020 - 17:10
C'est fantastique
ce que l'on peut trouver comme article sur Atlantico!!!! Pas de masque , pas de pipe, de dos la sodo....Serait ce mademoizelle Martin qui aurait soufflé cela à l'oreille de Corman ?
Sans compter qu'on aurait mieux fait de donner la plume à Jacquie et Michel! Eux, au moins ont un peu d'imagination...
hazère-tyuillope
- 21/08/2020 - 13:42
délire
S' imaginer qu' on ne tombera pas malade au bout d' une heure sous la couette avec un partenaire atteint du Covid, simplement en changeant de position.... c' est d' une crétinerie stratosphérique. Et puis c' est bien connu, les catégories les plus touchées par la maladie, personnes âgées, diabétiques, obèses sont aussi les plus portées sur le sexe !