En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

03.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

04.

Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement

05.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

06.

Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression

07.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

06.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépites > France
Attaque
Lyon : un prêtre orthodoxe blessé par balle ; l'assaillant en fuite
il y a 7 heures 47 sec
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 10 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 12 heures 46 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 13 heures 46 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 14 heures 49 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 15 heures 41 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 16 heures 11 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 16 heures 20 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 16 heures 22 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 16 heures 23 min
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 9 heures 28 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 11 heures 15 min
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 13 heures 26 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 14 heures 7 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 15 heures 34 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 15 heures 52 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 16 heures 20 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 16 heures 21 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 16 heures 23 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 16 heures 25 min
© LOIC VENANCE / AFP
couple amour
© LOIC VENANCE / AFP
couple amour
L'Amour aux temps du Coronavirus

Ce que les requêtes Google nous révèlent de l’impact du Covid sur nos vies sexuelles

Publié le 21 août 2020
Les utilisateurs de Google recherchaient davantage de positions sexuelles permettant d'éviter le face à face ces dernières semaines. Quel a été l'impact de la pandémie de coronavirus sur les rapports intimes et la vie des couples, notamment sur le plan de la libido ?
André Corman
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Docteur André CORMAN est médecin sexologue et andrologue et directeur d'enseignement à la Faculté de Médecine Toulouse III
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les utilisateurs de Google recherchaient davantage de positions sexuelles permettant d'éviter le face à face ces dernières semaines. Quel a été l'impact de la pandémie de coronavirus sur les rapports intimes et la vie des couples, notamment sur le plan de la libido ?

Atlantico.fr : Ces dernières semaines, les utilisateurs de Google recherchaient davantage des positions sexuelles évitant le face à face. Voyez-vous un lien avec le coronavirus ? Et qu'est ce que la pandémie a changé dans les rapports intimes selon vous ? 

André Corman : C'est un peu tôt pour le dire. Il faut d'abord différencier les deux types de partenaires sexuels : d'une part celui avec qui vous partagez votre vie, avec qui vous étiez confiné. Dans ce cas-là, il y a peu de modifications. Ensuite, il y a tout le reste. Ce qui a été mis en suspens. Maintenant, le problème est que nous avançons tous avec l'idée que nous allons vivre éternellement avec la Covid-19. Nous projetons cette idée sur le long terme. Chacun y va de ses recherches à présent. C'est une période inédite pour tout le monde, et notamment pour les sexologues. Comment continuer, comment se séduire quand tout le monde porte un masque ? En tant que médecin sexologue, je revis quelque chose de similaire à la période de la découverte du SIDA. On ne savait pas où cela irait, et petit à petit nous avons découvert des données sur le sujet. Sur le long terme, nous allons tous devenir des chercheurs en quelque sorte. Cela peut expliquer aussi la raison pour laquelle les gens se renseignent et explorent de nouvelles façons de faire l'amour, de nouvelles positions. Il va falloir réécrire nos lectures, notre manière de se séduire et de s'approcher. C'est un long travail. 

Avec le coronavirus il y a eu moins de rapport sexuel, voire pas du tout, certains individus ont peur d'être contaminés, d'autres ont des relations sexuelles avec l'angoisse de l'être... La Covid-19 a-t-elle joué sur notre libido ? 

De toute évidence, oui. Nous sommes tous à peu près d'accord sur le sujet et plusieurs études l'ont confirmé. Le coronavirus a entraîné une baisse générale de la libido. Au niveau des couples, il y a eu de vraies difficultés, à commencer par la relation de couple en elle-même. Certains ont été obligés de se supporter 24 heures sur 24. Il faut savoir que notre érotisme, notre libido, notre excitation se nourrit de ce que l'on voit et ce que l'on vit à l'extérieur. Même si nous ne faisons pas l'amour ailleurs, on se nourrit de tout ce qui nous entoure. Durant le confinement, on a perdu tout ça. Il n'y avait plus que ce tête-à-tête, il y avait les enfants, et pas forcément d'espace approprié à la relation sexuelle. Je pense que durant la période de coronavirus, au départ, les individus se sont dit qu'ils allaient laisser passer l'orage et ont donc mis en suspens leur libido. J'en ai parlé avec beaucoup de patients dans mon cabinet. Pour ceux qui ne sont pas en couple, c'est extrêmement compliqué. Le virtuel a explosé dans les relations sexuelles : les échanges, l'érotisme... Maintenant, nous sommes tous dans une attitude différente. On ne sait pas ce que l'on va vivre : tout le monde essaie de trouver des solutions. J'ai déjà rencontré des partenaires sexuels qui ne se sont pas vus pendant le confinement et qui appréhendaient la relation sexuelle. Nous allons nous retrouver avec des choses très comparables avec le SIDA : les tests, la peur. Sauf qu'à cette époque, il existait le préservatif. 

Pendant la période de confinement, nombreux organismes et sexologues ont suggéré aux couples et aux partenaires à distance de se livrer à des relations sexuelles par téléphone et d'utiliser des accessoires pour remplacer le contact physique. Pensez-vous que ces pratiques ont augmenté ? Sont-elles bénéfiques ? 

Si un individu à une culture littéraire, l'érotisme par téléphone est génial. Si la personne n'est pas habituée à l'écriture, cela va se faire par échange d'image - mais cela peut être plus dangereux avec la divulgation de photos qui se fait très rapidement aujourd'hui. Je pense qu'avec le coronavirus, vont se développer des sextoys connectés : les couples ou non couples pourront déclencher à distance l'appareil de l'autre. Je pense que cela va se développer de plus en plus. Les questions vont être comment puis-je accéder à ma libido ? Comment puis-je faire l'amour sans risque ? Cela va forcément développer encore plus le secteur virtuel, tout ce qui est échange, le retour des lettres (d'amour ou non). Nous sommes dans une société où dès que l'on pense qu'une tendance va se développer, les gens foncent. Je crois que beaucoup de choses virtuelles vont se développer. Encore plus chez les jeunes qui ont une très grande familiarité dans le domaine. Sauf qu'il faudra l'encadrer, faire attention et poser des limites. Ce qui risque d'être le plus compliqué à la suite de ces mois de coronavirus, ce sera la séduction. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 21/08/2020 - 17:10
C'est fantastique
ce que l'on peut trouver comme article sur Atlantico!!!! Pas de masque , pas de pipe, de dos la sodo....Serait ce mademoizelle Martin qui aurait soufflé cela à l'oreille de Corman ?
Sans compter qu'on aurait mieux fait de donner la plume à Jacquie et Michel! Eux, au moins ont un peu d'imagination...
hazère-tyuillope
- 21/08/2020 - 13:42
délire
S' imaginer qu' on ne tombera pas malade au bout d' une heure sous la couette avec un partenaire atteint du Covid, simplement en changeant de position.... c' est d' une crétinerie stratosphérique. Et puis c' est bien connu, les catégories les plus touchées par la maladie, personnes âgées, diabétiques, obèses sont aussi les plus portées sur le sexe !