En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Voilà les techniques les plus utilisées par les escrocs en ligne et autres pirates informatiques

04.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

05.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

06.

Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs

07.

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

06.

Et si l’impact psychologique du COVID-19 nous exposait à un danger politique majeur

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

06.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Laïcité
Loi sur le séparatisme : pour Jean-Luc Mélenchon, "ce qui est visé, c'est l'islam"
il y a 1 heure 16 min
pépites > Politique
Lui aussi
2022 : Jean-Christophe Cambadélis est "vraiment" intéressé par la présidentielle
il y a 4 heures 34 min
pépite vidéo > France
Catastrophe
Inondations dans le Gard : deux personnes disparues et d'importants dégâts
il y a 6 heures 3 min
pépites > Politique
Il y pense en se rasant
Présidentielle : Xavier Bertrand se dit "plus déterminé que jamais"
il y a 7 heures 17 min
pépites > International
Balance à droite
Cour suprême américaine : Donald Trump veut nommer "très rapidement" une remplaçante à Ruth Bader Ginsburg
il y a 7 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Vaincre l’ennemi intérieur

il y a 9 heures 11 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

L’impossible équation du coronavirus

il y a 10 heures 4 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment Emmanuel Macron, via ses réformes, attise la France inflammable

il y a 10 heures 7 min
décryptage > International
Mère de vertu

Patience et prudence, piliers de la réponse iranienne à l'agressivité américaine

il y a 10 heures 8 min
décryptage > International
Danger ?

Frédéric Encel : "L’usage cynique du Covid-19 par des régimes autoritaires et/ou expansionnistes et des mouvances religieuses pose problème"

il y a 10 heures 9 min
pépite vidéo > Insolite
La tour infernale
Rennes : les habitants d'un immeuble dont le bardage émet un bruit de scie circulaire vivent un enfer
il y a 3 heures 36 min
décryptage > Religion
Tribune

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

il y a 5 heures 52 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Feu vert pour la construction de la mission de défense planétaire Hera ; La Nasa envisage une mission pour rechercher la vie dans les nuages de vénus en 2027
il y a 6 heures 19 min
pépites > Education
Education
Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs
il y a 7 heures 30 min
pépites > Politique
Cote
Popularité : Macron en hausse, Castex en baisse
il y a 8 heures 15 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé
il y a 9 heures 19 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : civils, colombes et commandement

il y a 10 heures 5 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Liberté d’expression, fake news et post-vérité : un jeu de dupes

il y a 10 heures 7 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : bobards pour une border !

il y a 10 heures 8 min
décryptage > High-tech
Piratage automne hiver 2020/21

Voilà les techniques les plus utilisées par les escrocs en ligne et autres pirates informatiques

il y a 10 heures 11 min
© MEHDI FEDOUACH / AFP
bâtiment maison immobilier chaleur canicule logement maison construction
© MEHDI FEDOUACH / AFP
bâtiment maison immobilier chaleur canicule logement maison construction
La ruée vers l'Ouest

Quel impact des canicules sur l’immobilier ?

Publié le 10 août 2020
Les canicules de plus en plus fréquentes pourraient inciter les Français à acheter des maisons avec jardin, à l'écart des centres-villes. Un phénomène favorisé également par la pandémie de coronavirus.
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les canicules de plus en plus fréquentes pourraient inciter les Français à acheter des maisons avec jardin, à l'écart des centres-villes. Un phénomène favorisé également par la pandémie de coronavirus.

Atlantico.fr : L'augmentation de la fréquence des épisodes caniculaires sur notre territoire aura-t-il un impact sur le marché immobilier ?

Philippe Crevel : Les nouveaux épisodes caniculaires de l’année 2020 interviennent en pleine épidémie de coronavirus. Ce télescopage pourrait inciter des ménages à déménager. La recherche de balcons, de jardins, d’espaces verts pourrait entraîner des départs des hypercentres où le prix du mètre carré a atteint, ces dernières années, des sommets. Si cette allégation a été fréquemment avancée depuis le mois de mars, il convient de souligner que le choix d’un logement répond à de multiples facteurs : travail, services, commerces, établissements d’enseignement pour les enfants, loisirs, etc. Le coût du logement est évidemment un des premiers facteurs dans le choix. La multiplication des épisodes caniculaires devrait se traduire par une demande soutenue en faveur des logements bien isolés et disposant de la climatisation ; les passoires énergétiques sont aussi des passoires climatiques. Des logements adaptés aux fortes températures devraient bénéficier d’une meilleure valorisation que dans le passé d’autant plus que le gouvernement entend imposer de nouvelles règles comme l’interdiction d’installer des chaudières au fioul. Les logements sous les toits comme en rez-de-chaussée sans ventilation naturelle seront évidemment pénalisés mais c’est déjà le cas.

Les Français devraient se montrer plus sourcilleux concernant la qualité de construction et l’exposition des logements. Il convient de souligner qu’une exposition plein nord génère quelques désagréments durant l’hiver.

Assisterons-nous à un déplacement vers l'ouest et la Bretagne et une chute des transactions dans quelques régions ?

Le déplacement de la population vers la façade océane a déjà commencé. Les Français tendent à se rapprocher de la mer et de plus en plus en privilégiant l’ouest. Ce choix n’est pas dicté que par des considérations climatiques. Sur le plan économique, la région des Pays de la Loire est une des plus dynamiques de France. Ces dernières années, il y a eu également une mode pour la Bretagne ou pour la Nouvelle Aquitaine. Nantes, Rennes, Brest ou Bordeaux ont connu un essor démographique important. Or, Bordeaux est une ville où les températures peuvent être très élevées. La montée des prix et de l’insécurité dans cette ville semble entraîner une pause dans la demande de biens immobiliers. La Bretagne s’est, en vingt ans, construit une image – nature, climat tempéré, qualité de vie - qui lui permet d’être aujourd’hui appréciée. Ce n’était pas le cas il y a cinquante ans. Le département des Côtes du Nord a été contraint de changer de nom en devenant les Côtes d’Armor afin d’être plus attractif. Le Sud de la France qui des années 60 aux années 90 a bénéficié d’importants apports de population est depuis quelque temps plus à la peine. Est-ce la crainte des canicules ou celles liées à la suburbanisation et à l’insécurité ? La ville de Nice perd depuis quelques années des habitants. En revanche, la Corse continue à connaître une forte progression de sa population. Les régions du Nord et de l’Est perdent des habitants pour de raisons plus économiques que climatiques. La Normandie pâtit d’une situation économique difficile.

Certains types de population seront-elles plus à la même d'être affectées par les différentes crises que nous subissons ?

Les Français ne seront pas tous à la même enseigne face à l’augmentation des températures. Vivre dans un immeuble des années 1970 mal isolé en pleine ville n’est pas comparable à disposer d’une maison avec un petit jardin. C’est une évidence. Les ménages à revenus modestes seront plus exposés au risque caniculaire. Il en sera de même pour les habitants des grandes villes. Il y a similitude entre ce risque et celui généré par le coronavirus. Ceux qui en auront les moyens auront tendance à privilégier des villes à taille humaine avec des espaces verts. Cela fait actuellement le succès d’Angers ou de Tours. Le développement du télétravail pourrait faciliter cet exode climatique et sanitaire, même si une très grande majorité des Français devront rester dans leur logement actuel pour des raisons professionnelles ou de coûts. Malgré tout, les plus de 45 ans ont tendance à fuir le cœur des grandes agglomérations. Ce phénomène s’amplifie à la liquidation des droits à la retraite. Cette tendance ne peut que s’accélérer.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TPV
- 10/08/2020 - 14:13
Grane métropoles = Bobos et racailles
Au secours!