En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon « Le Monde », Abdouallakh Anzorov, l’auteur de l’attentat, a donné plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège en échange d’informations pour identifier le professeur

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

04.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

07.

Comment les comparateurs en ligne menacent la survie de pans entiers de l’industrie des services en France

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Emmanuel Macron, le Gorbatchev de la technostructure française ?

ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 4 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 5 heures 9 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 6 heures 49 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 7 heures 56 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 10 heures 34 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 10 heures 54 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 11 heures 35 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 12 heures 45 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 13 heures 18 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 14 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 4 heures 53 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 6 heures 20 sec
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 7 heures 24 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 9 heures 58 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 10 heures 47 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 11 heures 7 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 12 heures 37 sec
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 12 heures 59 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 13 heures 42 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 14 heures 19 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
Assemblée nationale députés img interruption médicale de grossesse IVG oi bioéthique
© LUDOVIC MARIN / AFP
Assemblée nationale députés img interruption médicale de grossesse IVG oi bioéthique
Ils ont osé ça

Une femme considérée comme très malheureuse pourra avorter jusqu’au dernier jour de sa grossesse

Publié le 06 août 2020
Les Frankenstein de l’Assemblée Nationale ont accouché de ce monstre.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Frankenstein de l’Assemblée Nationale ont accouché de ce monstre.

Les femmes donnent la vie et c’est merveilleux. Elles pourront désormais donner la mort. Ainsi en ont décidé les députés en votant un amendement qui – regardons-le de près – est tout simplement insupportable.

Il s’agit de l’Interruption Médicale de Grossesse (IMG). Celle-ci prévoit que dans deux cas extrêmes une femme peut avorter y compris à la fin du 9ème mois. Quand le bébé à naître est atteint d’une malformation grave et incurable, quand la vie de la mère est en danger. Cette disposition est légale et juste. Seules, les plus sectaires des « pro-vies » pourraient s’y opposer.

Or, à la sauvette, en catimini, les députés de la majorité ont ajouté un codicille très progressiste à cette loi : l’avortement jusqu’au dernier jour de la grossesse sera autorisé également en cas de « détresse psycho-sociale ». On se demande ce que ça peut bien vouloir dire…

La « détresse psychologique » ? Une femme a voulu un enfant de l’homme qu’elle aimait et au dernier moment elle découvre qu’il l’a trompée. Elle en souffre et ne veut plus donc de l’enfant si désiré auparavant. Elle pourra avorter au neuvième mois !

La « détresse sociale » ? Une femme enceinte perd son emploi suite à un plan social. Elle devient chômeuse. Ce qui est assurément douloureux. Elle pourra avorter au neuvième mois !

Une autre question se pose : qui sera habilité à diagnostiquer la « détresse psycho-sociale » ? Un collège de psychiatres experts auprès des tribunaux ? Ou un psychiatre complaisant et progressiste ?

Pour attester de la « détresse sociale » peut-être fera-t-on une enquête à Pôle Emploi. Ou alors on s’adressera à la direction des impôts pour voir la déclaration de revenus de la malheureuse ? Et on ira vérifier enfin si elle est éligible au RSA.

Les députés qui ont voté ce texte infâme – un permis de tuer – ignorent sans doute qu’en France on peut accoucher sous X. La femme abandonne alors son bébé pour le confier aux soins de l’Etat. Il vivra. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Sidewinder
- 07/08/2020 - 22:34
Mais ou va-t-on ?
A chaque fois on croit avoir touché le fond...eh bien non.
assougoudrel
- 07/08/2020 - 12:42
Je reste sans voix
Le Pape ne dit rien. Il devrait excommunier toute cette bande, Macron à tête, mais il y a belle lurette qu'ils ont donné leur âme au Diable. En tous cas, ce ne seront pas les femmes-mitraillettes musulmanes qui feront tuer leurs progénitures, comme le souhaite ces ordures.
JG
- 07/08/2020 - 11:29
@J'accuse...
Ceux qui ont voté ce texte savent très bien ce qu'ils font, c'est cela le pire....Un bébé parfaitement sain n'est plus en bébé, c'est une chose dont on peut se débarrasser comme on veut.
On se rapproche de plus en plus de la possibilité de tuer un bébé après la naissance ...si ce n'est pas un garçon, s'il n'a pas les yeux bleus, etc, etc...
Les Macronards n'en n'ont rien à cirer , cela ne les intéresse pas (2 députés de LREM présents pendant les débats....) et Touraine, le rapporteur de la loi, est un fou furieux promoteur de toutes les transgressions possibles et imaginables (bébés-chimères, bébés médicaments, PMA, GPA - cette loi n'est qu'un tremplin pour la GPA-, etc...etc...)
Quant à ceux qui ne savent pas comment on tue un bébé dans le ventre de sa mère, je vous explique : on tue le bébé en injectant une solution saline dans le liquide amniotique qui va entraîner un arrêt cardiaque, puis césarienne....fun non ??