En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 4 heures 14 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 5 heures 52 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 8 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 9 heures 40 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 10 heures 47 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 11 heures 51 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 12 heures 44 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 13 heures 8 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 13 heures 48 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 14 heures 12 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 4 heures 45 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 6 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 9 heures 19 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 10 heures 26 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 11 heures 2 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 12 heures 31 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 12 heures 58 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 13 heures 42 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 14 heures 5 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 14 heures 13 min
© DR / Capture d'écran Youtube
Etampes base de loisirs bandes rixe Guinette Mennecy
© DR / Capture d'écran Youtube
Etampes base de loisirs bandes rixe Guinette Mennecy
C’est la faute du confinement

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

Publié le 04 août 2020
On les comprend. Et on compatit.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
On les comprend. Et on compatit.

Ce soir-là la canicule s’était abattue sur Etampes. Et comme c’était la fin de l’Aïd, la température est montée un peu plus. Pour se rafraîchir ils ont quitté par centaine les cités de Guinette et de Mennecy afin de se baigner sur la base de loisirs d’Etampes.

Ces deux cités sont historiquement rivales. Un peu comme dans La guerre des boutons, les battes de baseball en plus. Très vite, il y a eu une « embrouille ». Un « jeune » de Guinette a accusé un « jeune » de Mennecy de lui avoir volé son portable et sa carte de crédit.

Un portable et une carte de crédit ? Voilà qui relativise fortement la théorie sur la misère de la banlieue : tous les « jeunes » ne sont pas au RSA ! Une gigantesque bagarre a éclaté. Il a fallu une heure à la police pour disperser les belligérants avec des gaz lacrymogène.

Ces échauffourées relativisent également une autre théorie. Celle qui veut que les « jeunes »  ne s’attaquent qu’aux « souchiens » pour les dépouiller et aux policiers et aux pompiers pour les blesser ou les mutiler. Comme on le voit, ils sont parfaitement capables de se battre entre eux.

De façon très  prévisible Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France, a jugé ces violences « inacceptables » et a déposé plainte. Contre qui ? Contre les participants à la rixe ? Ils étaient des centaines : comment va-t-on les identifier ?

Pour montrer sa détermination, Valérie Pécresse a décidé d’envoyer sur place (sur la base de loisirs pas à Guinette et à Mennecy…) le vice-président de la région Patrick Karam.

Ce dernier, dans un discours habituel, a demandé des renforts policiers. Pour expliquer la bagarre, il a avancé un argument auquel on ne s’attendait pas. « On sentait bien qu’il y avait une tension depuis quelques semaines. Beaucoup de jeunes n’ont pu retourner dans leurs pays d’origine et vident leurs querelles ici. »

On comprend que Patrick Karam aurait aimé qu’ils règlent leurs différents « là-bas ». Mais en même temps ce serait les envoyer au massacre car la police « là-bas »… Les « jeunes », sensibles et émotifs, ont la nostalgie du bled. Quand ils pensent à l’autre rive de la Méditerranée, un spleen baudelairien les envahit. Mais, hélas, les vols Paris-Alger sont interrompus pour cause de coronavirus. Une souffrance qui vient s’ajouter à celle de la canicule. Il serait du devoir des pouvoirs publics d’y mettre fin en affrétant des charters.

PS : Dans le quartier de Guinette un pompier a été blessé par balles. La veille, c’est un policier qui a été touché par un tir de mortier. La nostalgie a parfois des conséquences un peu rudes. Ulysse a attendu 20 ans avant de rejoindre Ithaque dont il se languissait. 20 ans c’est sans doute un peu trop long pour les « jeunes ». 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JG
- 04/08/2020 - 22:36
Qu'ils s'entretuent oui, avec plaisir
Mais sans aucune victime collatérale...et ça, ce n'est pas toujours gagné.
Donc le retour au bled par milliers d'avions charter serait une bonne solution - la remigration, quoi, qui a concerné des milliers d'italiens et de portugais et personne ne s'en est offusqué
Mais quel homme politique aura le courage ne serait ce que d'évoquer la question ? Je crains qu'il ne soit pas encore né....
Et même quand on évoque la question (cf la censure de la une du magazine l'Incorrect), il y a peu de chance que la gauchosphère progressiste (depuis les profs jusqu'aux magistrats en passant par les innombrables journalistes dont 80% vote à gauche ou à l'extrême gauche) laisse passer quoique ce soit.
Donc rien ne se passera tant que la gauchosphère tiendra les médias, les juges et les enseignants....et quand leurs principaux représentants seront morts dans 10 ou 20 ans, le nombre de musulmans sera supérieur à 30% en France, suffisant pour faire basculer n'importe quelle élection dans le sens d'un remplacement encore plus important jusqu'à ce que la lutte pour les "territoires" devienne vitale...par son expansion à toute la France !
Armez vous ....et préparez vous à la guerre.
lasenorita
- 04/08/2020 - 18:53
Qu'ils partent mais qu'ils ne REVIENNENT pas!
Les ''jeunes'' empoisonnent la vie des ''vrais'' Français et pas seulement à Etampes.. Dans ma région(l'Occitanie):on paie seulement 1 euro pour se rendre en train à la plage du Grau-du-Roi, les ''jeunes'' en profitent pour embêter (je suis polie) tous les gens qu'ils rencontrent, sur cette plage, et dans le train qui les transportent...les commerçants de cette station balnéaire se dépêchent de fermer leur boutique quand ils les voient arriver.. Mes petits-enfants ont voulu se rendre dans la piscine municipale, de ma ville, en été, ils n'y sont allés qu'une fois: ils n'ont pas voulu y retourner à cause des ''jeunes''.. le surveillant de baignade ,quand il voyait les racailles embêter des enfants, leur disait: '''Arrêtez les jeunes''... cette remarque faisait rire les ''jeunes'' qui continuaient de plus belle leur jeu, pour nous pourrir la vie!
assougoudrel
- 04/08/2020 - 11:40
De quoi je me mêle
La police aurait dû les laisser s’entre tuer, tout comme l'Occident aurait dû laisser les Chiites et le sunnites défourailler entre eux.