En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Voilà les techniques les plus utilisées par les escrocs en ligne et autres pirates informatiques

04.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

05.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

06.

Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs

07.

L’islamisme, cette lèpre qu'Emmanuel Macron ignore

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

06.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

06.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Laïcité
Loi sur le séparatisme : pour Jean-Luc Mélenchon, "ce qui est visé, c'est l'islam"
il y a 53 min 7 sec
pépites > Politique
Lui aussi
2022 : Jean-Christophe Cambadélis est "vraiment" intéressé par la présidentielle
il y a 4 heures 10 min
pépite vidéo > France
Catastrophe
Inondations dans le Gard : deux personnes disparues et d'importants dégâts
il y a 5 heures 39 min
pépites > Politique
Il y pense en se rasant
Présidentielle : Xavier Bertrand se dit "plus déterminé que jamais"
il y a 6 heures 53 min
pépites > International
Balance à droite
Cour suprême américaine : Donald Trump veut nommer "très rapidement" une remplaçante à Ruth Bader Ginsburg
il y a 7 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Vaincre l’ennemi intérieur

il y a 8 heures 47 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

L’impossible équation du coronavirus

il y a 9 heures 41 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment Emmanuel Macron, via ses réformes, attise la France inflammable

il y a 9 heures 44 min
décryptage > International
Mère de vertu

Patience et prudence, piliers de la réponse iranienne à l'agressivité américaine

il y a 9 heures 45 min
décryptage > International
Danger ?

Frédéric Encel : "L’usage cynique du Covid-19 par des régimes autoritaires et/ou expansionnistes et des mouvances religieuses pose problème"

il y a 9 heures 45 min
pépite vidéo > Insolite
La tour infernale
Rennes : les habitants d'un immeuble dont le bardage émet un bruit de scie circulaire vivent un enfer
il y a 3 heures 12 min
décryptage > Religion
Tribune

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

il y a 5 heures 28 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Feu vert pour la construction de la mission de défense planétaire Hera ; La Nasa envisage une mission pour rechercher la vie dans les nuages de vénus en 2027
il y a 5 heures 56 min
pépites > Education
Education
Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs
il y a 7 heures 7 min
pépites > Politique
Cote
Popularité : Macron en hausse, Castex en baisse
il y a 7 heures 52 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé
il y a 8 heures 56 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : civils, colombes et commandement

il y a 9 heures 42 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Liberté d’expression, fake news et post-vérité : un jeu de dupes

il y a 9 heures 44 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : bobards pour une border !

il y a 9 heures 45 min
décryptage > High-tech
Piratage automne hiver 2020/21

Voilà les techniques les plus utilisées par les escrocs en ligne et autres pirates informatiques

il y a 9 heures 48 min
© MICHEL EULER / POOL / AFP
Bruno Le Maire ministre d el'éocnomie relance entreprises salaires
© MICHEL EULER / POOL / AFP
Bruno Le Maire ministre d el'éocnomie relance entreprises salaires
Atlantico Business

Malgré la pandémie, les entreprises françaises devraient maintenir les projets d’augmentations de salaires prévues avant le Covid

Publié le 04 août 2020
Malgré l’épidémie, malgré l’effondrement du PIB, malgré la mise en coma du système économique, la majorité des entreprises françaises devraient garder le cap des augmentations prévues avant l’épidémie.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré l’épidémie, malgré l’effondrement du PIB, malgré la mise en coma du système économique, la majorité des entreprises françaises devraient garder le cap des augmentations prévues avant l’épidémie.

La majorité des entreprises devraient donc maintenir le cap des augmentations de salaires en 2020... Celles qui ne le pourront pas sont celles qui sont malades et dont le coronavirus a aggravé la situation. Beaucoup de ces entreprises à risque tentent de signer des accords salariaux pour diminuer les charges de salaires et passer l’épreuve dans les meilleurs délais. En dépit de l’opposition de principe des grandes centrales syndicales, on s’aperçoit que les représentants syndicaux finissent par signer les accords de compétitivité ou d’équilibre au niveau local. C’est le cas chez Air France où les personnels ont accepté une baisse de leur salaire de 20%. C’est le cas dans la plupart des entreprises du secteur touristique, les hôtels notamment etc…

Mais dans la majorité des entreprises bien gérées, tout se passe comme si elles avaient trouvé les moyens d’éviter le pire en termes d’emplois et en termes de rémunération de personnels. 

C’est ce qui ressort de la nouvelle enquête 2020, Salary Budget Planning, conduite par Willis Towers Watson, leader mondial en conseil, courtage et solutions. Cette nouvelle édition a analysé les augmentations de salaires dans 15 000 sociétés dans 132 pays (dont 320 entreprises en France).  La moitié des employeurs français prévoient des taux d’augmentations salariales égales ou supérieures à 2,3% en 2020 (contre 2,5% prévus initialement). Un taux très en ligne avec ce qui a été observé en 2019. 

Par ailleurs, la moitié des DRH prévoit des augmentations salariales optimistes d’au moins 2,4% pour 2021.

La distribution de ces augmentations par catégorie d’employés, cadres supérieurs, cadres ou non-cadres restera assez homogène. 

Le rapport révèle aussi que seul un tiers des employeurs français ont procédé à un gel des salaires ou le prévoient cette année. Huit entreprises sur dix n’ont pas prévu de réduire ni de reporter les primes annuelles. 

Les DRH orientent plutôt leur réponse à la crise par la gestion de leur capital humain : huit DRH sur dix ont déjà revu ou ont prévu de modifier leur politique de recrutement et de procéder à une restructuration. 63% ont déjà mis en œuvre ces démarches : 82% ont gelé des embauches et 18% ont réduit leurs effectifs. 73% ont modifié ou ont prévu de modifier leur politique de temps de travail.

Alors, les salariés qui sont tenus de travailler sur site bénéficient de gratifications spécifiques. 38% d’entre eux ont droit à des primes particulières ou un salaire majoré, ou bénéficient d’horaires de travail flexibles.

La France suit un schéma similaire à celui de la plupart des autres économies du G8, où les DRH prévoient des augmentations moins élevées pour 2020 en raison de la crise. 

Les États-Unis font exception à cette règle où les augmentations avant et après crise devraient se maintenir à 3 % jusqu’en 2021.

En Europe, les employeurs britanniques et allemands prévoient des niveaux d'augmentation en 2021 inférieurs à leurs budgets de 2020 prévus avant la pandémie. Seule l'Italie prévoit un retour aux niveaux d'avant COVID l'année prochaine.

Si on regarde à la loupe les situations selon les activités, on s’aperçoit que les secteurs les plus touchés par le gel ou le report des augmentations salariales en 2020 sont le commerce de détail, où 50 % des entreprises ont gelé ou reporté les augmentations salariales, suivi par le secteur de l’énergie (40%), les médias (33%), l'industrie manufacturière, les loisirs et l'hôtellerie et la Tech (ex-aequo 31%). 

« Les entreprises ont certes prévu de réduire massivement leurs embauches, pour limiter l’impact de la crise sur leur trésorerie, mais elles prévoient néanmoins de maintenir des niveaux d’augmentations assez soutenus pour préserver leur capacité à retenir et fidéliser les meilleurs », précise Khalil Ait-Mouloud, Responsable de l’Activité Enquêtes de Rémunération au sein de Gras Savoye Willis Towers Watson.« L'impact économique de la pandémie n'a cependant pas encore été pleinement ressenti, car certaines entreprises ont gelé leurs salaires, alors que d'autres avaient déjà annoncé des augmentations de salaires avant que la pandémie ne frappe ; ce qui pourrait avoir un impact plus important l'année prochaine ».

Pour en savoir plus : L’enquête 2020 Salary Budget Planning a été conduite entre mai et juin 2020 et comprend les réponses de 15 000 entreprises de 132 pays (dont 320 opérant en France) dans divers secteurs d’activité représentatifs.  Cette enquête inclut des données de benchmark sur les taux d’augmentation attribués en 2020 et ceux prévus pour 2021. 

Willis Towers Watson est l’un des plus grands cabinets de conseil, de courtage et de solutions logicielles. Willis Towers Watson, dont les origines remontent à 1828, compte 45 000 collaborateurs dans plus de 140 pays et marchés. Ce cabinet conçoit et propose des solutions de maîtrise du risque, de gestion des avantages sociaux, d’accompagnement des talents et d’optimisation du capital pour protéger et aider les institutions et les individus. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 06/08/2020 - 15:31
Le devise économique de la France
« Quand il n'y a plus rien, il y en a encore »
moneo
- 04/08/2020 - 11:24
chez les martiens
droit à l'augmentation ,droit aux vacances et droit aux subventions étatiques pour que ça continue ...

brennec
- 04/08/2020 - 10:22
confirmation
Confirmation de la préférence française pour le chomage.