En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

02.

Rébellion corporatiste des magistrats : il faut sauver le soldat Dupond-Moretti

03.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

04.

Pour la France, la dette est magique, plus on en fait, plus on s’enrichit... alors pourquoi se priver ?

05.

Un système d'adresse gratuit pour localiser avec précision n'importe quel endroit dans le monde

06.

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

07.

Conflit du Haut-Karabakh : une nouvelle guerre du croissant contre la croix

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

04.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

05.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

06.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

Oui, il faut abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote

ça vient d'être publié
light > Culture
Lecteurs orphelins
Quino, le dessinateur et scénariste argentin, créateur du personnage de "Mafalda", est mort à l'âge de 88 ans
il y a 8 heures 27 min
pépites > Justice
Mesures de restrictions
Covid-19 : la justice confirme la fermeture des bars et des restaurants à Aix-en-Provence et à Marseille
il y a 10 heures 46 min
pépites > Politique
Rapport
Soupçons de détournement de fonds publics : le conseil régional d'Ile-de-France visé par des perquisitions
il y a 11 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mon Cousin" de Jan Kounen : l’enfant terrible du cinéma français s’est amusé à "lifter" les codes des films de duos à la Francis Veber

il y a 13 heures 7 min
pépites > France
Affolement sur les réseaux sociaux
Détonation à Paris : un avion a franchi le mur du son
il y a 13 heures 37 min
light > Société
Croc Top
55% des Français se prononcent pour une interdiction des tee-shirts laissant apparaître le nombril dans les lycées
il y a 15 heures 14 min
décryptage > Politique
A voté

Oui, il faut abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote

il y a 15 heures 48 min
décryptage > Société
Etincelles

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

il y a 16 heures 9 min
pépite vidéo > Politique
Démocrates Vs Républicains
Présidentielle américaine : retrouvez le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden
il y a 16 heures 39 min
décryptage > International
Course à la Maison Blanche

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

il y a 16 heures 56 min
pépites > Défense
Guerre
L'Azerbaïdjan va combattre jusqu'au "retrait total" des Arméniens du Karabakh
il y a 10 heures 18 min
décryptage > Politique
CAMPAGNE ÉLECTORALE

LR intermittent : mais à quoi a donc joué Gérard Larcher pendant les sénatoriales ?

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Cabaret Louise" de Régis Vlachos : quand l'histoire de la révolutionnaire Louise Michel est revisitée, complètement décalée, avec des incursions en mai 1968 et avec les Gilets jaunes

il y a 12 heures 45 min
light > High-tech
Pas Perdu
Un système d'adresse gratuit pour localiser avec précision n'importe quel endroit dans le monde
il y a 13 heures 25 min
Bulles
Une marque de champagne propose un millésime 2010 bien que cette année-là soit considérée comme à oublier
il y a 14 heures 9 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

A la découverte des Emirats arabes unis

il y a 15 heures 15 min
light > Economie
Crise
Disney supprime 28.000 emplois sur 100.000 employés dans ses parcs aux USA
il y a 15 heures 54 min
décryptage > Science
Imagination

Bonne nuit les petits (cyborgs) : le MIT développe une technologie pour téléguider les rêves

il y a 16 heures 23 min
light > High-tech
Sécurité
Amazon One : un nouveau système de paiement en magasin, un scanner qui analyse votre main
il y a 16 heures 49 min
décryptage > Economie
Espoir

Les ménages américains ont connu un boom de leur pouvoir d’achat pendant les années 2010. Voilà les leçons que l’Europe pourrait en retenir

il y a 17 heures 22 min
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
TikTok réseau social
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
TikTok réseau social
Atlantico Business

TikTok première victime du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump va décider de fermer la star montante des réseaux sociaux

Publié le 03 août 2020
Dans la guerre commerciale qu’il livre à la Chine, Donald Trump continue sur la ligne dure. Au point de s’attirer les foudres des 100 millions d’ados américains utilisateurs. TikTok, la grande réussite chinoise, a le choix entre fermer ses activités ou se vendre à un américain.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans la guerre commerciale qu’il livre à la Chine, Donald Trump continue sur la ligne dure. Au point de s’attirer les foudres des 100 millions d’ados américains utilisateurs. TikTok, la grande réussite chinoise, a le choix entre fermer ses activités ou se vendre à un américain.

TikTok, c’est un réseau social tout neuf. Il date de 2016 et compte déjà 1 milliard d’utilisateurs à travers le monde, dont 100 millions aux États-Unis. Le nouvel Instagram en plus jeune et plus ludique, à la différence près que l’entreprise à l’origine du succès, Bytedance, est chinoise.

Autant d’ingrédients qui ont attisé l’intérêt de Washington, qui évoquent des suspicions d’espionnage au profit de Pékin. Une « menace nationale » pour les millions de données des citoyens américains et le risque qu’elles se retrouvent dans les mains d’un régime autoritaire, en conflit avec les États-Unis depuis la présidence Trump.

La tension est montée tout le weekend. Vendredi, Donald Trump annonçait son intention d’interdire TikTok, le réseau social où les utilisateurs s’amusent à créer des mini-vidéos personnalisées, sur le territoire américain. Mais samedi soir, rien n’était encore sorti des bureaux de la Maison Blanche.

Pour cause, une autre solution était en train d’être négociée par Bytedance elle-même. Pour ne pas mourir aux États-Unis, l’entreprise voulait céder son activité locale à une entreprise américaine.  Microsoft est sur les rangs et serait en train de négocier.

Alors, tout ça n’est ni plus ni moins qu’un démantèlement. Bytedance se séparerait de 10% de ses activités et ne garderait aucune participation dans cette scission. Une autre entreprise (Microsoft ou une autre) serait chargée de faire fonctionner le réseau social sur le territoire américain. Et du coup, pourrait en surveiller le fonctionnement des moteurs en évitant que les données ne s’échappent ailleurs.

On a souvent parlé de démantèlement pour les GAFA, les géants du digital américain, cette semaine encore, quand leurs patrons sont passés sur le gril devant les députés du Congrès. Mais ce démantèlement imposé à un géant chinois se serait décidé en un temps record et par les acteurs économiques eux-mêmes, Donald Trump n’intervenant qu’en dernier ressort pour contraindre le groupe chinois à revoir son prix de vente à la baisse, selon certains analystes.

En fait selon le Financial Times, derrière cette opération, le grand gagnant serait Facebook, qui aurait pu faire pression sur le gouvernement, alors qu’il s’apprête à lancer un rival à Tiktok, baptisé Reels.

Quelque part, les grands du digital ne sont pas mécontents. Facebook bien sûr, mais aussi Google, Apple, Amazon ont beaucoup de mal à fonctionner sur le marché chinois. Ils sont soit interdits, soit censurés ou contrôlés quant à leur contenu. Ça fait des mois qu’ils réclament des mesures de rétorsion, d’autant que très souvent les Chinois accueillent les innovations et les empruntent très rapidement pour développer leurs propres modèles.

Le problème est que si cette application est détestée de Donald Trump, elle est plébiscitée par près de 100 millions d’utilisateurs aux États-Unis, parmi lesquels beaucoup de jeunes de 16 à 24 ans. Le président américain peut-il se permettre dans une campagne présidentielle déjà compliquée, de se mettre le jeune électorat à dos ? Il prend des risques... A moins qu’il échange ces jeunes électeurs contre une neutralité bienveillante de tous les GAFA qui ne l’ont jamais beaucoup aimé non plus.

Les grands projets cachent parfois de basses manœuvres politiques.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lémire
- 04/08/2020 - 13:50
guerre froide et TikTokers
a) La guerre froide avec la Chine date de bien avant Trump, celui-ci a donné un coup de projecteur (et les US ont maintenant leurs propres gisement de terres rares, ça peut aider) mais l'espionnage systématique, l'entrisme systématique dans les petits pays européens, les prêts léonins en Afrique, l'absence de libéralisation du marché chinois (contrairement aux promesses de leur entrée à l'OMC), les annexions sauvages en mer de Chine, l'intimidation du Japon, les subventions mal déguisées à des filiales de l'armée existend depuis en gros une bonne décennie. Mais les GAFA, commanditaires des élus démocrates, propriétaires de médias majeurs et dépendant industriellement de la Chine, ont fait le maximum pour enfumer les peuples occidentaux. Mais Trump en a fait un thème de campagne (ce ne sont pas les GAFA qui le financent), ainsi que du rapatriement de capacités industrielles (cf. révision de l'ALENA)

b) Trump sait que les jeunes petit-bourgeois, principaux utilisateurs de TikTok, font partie de ses ennemis irréductibles (gare à celui qui ne se rallierait pas à cette juste cause !) et n'hésite pas à les provoquer, et ça a déjà marché électoralement.
Frangipanier123Tours
- 03/08/2020 - 23:01
Tik Tok "la star montante des
Tik Tok "la star montante des réseaux sociaux" ??? Votre journaliste devrait cesser de fumer la moquette !

Ce réseau pour adolescent(e)s TRES attardé(e)s a certes un nombre croissant d'adhérents mais si vous passez 5 mn dessus, vous en ressortez TRES démoralisé quant à la baisse RAPIDEMENT VERTIGINEUSE du QI moyen des jeunes générations occidentales, et en particulier américaines ...
Nicolas59
- 03/08/2020 - 18:39
Petit complément à destination des fans des US
Si on bouclait toutes les entreprises US actives en Europe et qui sont des agents de renseignements du gouvernement américain, il y aurait de gros dégâts sinon un carnage.