En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

02.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

03.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

04.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

05.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

06.

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

07.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Europe
Mauvaise surprise
Brexit : vers une fermetures de comptes bancaires pour les Britanniques au sein de l'UE ?
il y a 10 min 11 sec
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

il y a 26 min 58 sec
light > Justice
Internet
Harcèlement en ligne : le YouTubeur français Marvel Fitness condamné et incarcéré
il y a 36 min 28 sec
décryptage > Environnement
Climate week

Emission de CO2 : à calculs irrationnels, conclusions (volontairement) biaisées

il y a 1 heure 16 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France
il y a 1 heure 34 min
pépites > Santé
Fragiles
Emmanuel Macron dans un Ehpad du Loir-et-Cher
il y a 1 heure 56 min
pépites > Terrorisme
Danger immédiat
Menacée : une collaboratrice de Charlie Hebdo obligée de quitter son domicile
il y a 2 heures 18 min
pépites > Politique
Coincidence
La femme de ce député qui va rejoindre le Modem vient d'être embauchée par ... le MoDem
il y a 3 heures 38 min
light > Culture
Bilan inquiétant
Journées du patrimoine : la fréquentation en net recul suite à l'impact de la crise sanitaire
il y a 18 heures 22 min
pépites > Santé
Briser les chaînes de contaminations
Coronavirus : de nouvelles mesures de restrictions vont être appliquées à Lyon
il y a 19 heures 40 min
pépites > Justice
Business
Airbnb : la justice européenne valide la législation française sur la location de résidences secondaires
il y a 18 min 1 sec
décryptage > Politique
LREM (La République en Miettes)

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

il y a 36 min 6 sec
décryptage > Mode
Impact du confinement

Fahion week de Milan : la mode est en train d'opérer un grand virage

il y a 1 heure 11 sec
décryptage > Société
Vie en société

Sos civilité : le Coronavirus a malmené les bonnes manières. Voilà pourquoi nous avons besoin de les sauver

il y a 1 heure 32 min
décryptage > Politique
Naufrage de LREM

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

il y a 1 heure 47 min
décryptage > Justice
Justice

Réforme de l’ENM : les ambitions à la baisse d’Eric Dupond-Moretti

il y a 2 heures 9 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

il y a 3 heures 25 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
Présidentielle 2022 : EELV décide de repousser la désignation d’un candidat après les régionales
il y a 17 heures 17 min
light > Culture
Icône du théâtre et du cinéma
Mort de l'acteur Michael Lonsdale à l'âge de 89 ans
il y a 19 heures 9 min
pépites > Justice
ENM
Eric Dupond-Moretti propose l'avocate Nathalie Roret pour diriger l'Ecole nationale de la magistrature
il y a 20 heures 39 min
© POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Mark Zuckerberg facebook
© POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Mark Zuckerberg facebook
Sur le grill

Petit best of des pratiques illégales ou anti-concurrentielles reconnues par les patrons des GAFA devant le Congrès américain

Publié le 31 juillet 2020
Les dirigeants de Google, Apple, Facebook et Amazon ont dû répondre des pratiques de leurs entreprises devant le Congrès américain cette semaine. Ces sociétés disposent toutes d'une position dominante sur leur marché.
Jean-Baptiste Soufron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ancien Secrétaire Général du Conseil National du Numérique et Directeur du Think Tank de Cap Digital, Jean-Baptiste Soufron est aujourd'hui avocat chez FWPA Avocats
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les dirigeants de Google, Apple, Facebook et Amazon ont dû répondre des pratiques de leurs entreprises devant le Congrès américain cette semaine. Ces sociétés disposent toutes d'une position dominante sur leur marché.

Atlantico.fr : Que nous a révélé l'audition concernant le rachat d'Instagram et Whatsapp par facebook ?

Jean-Baptiste Soufron : Ce n'est pas la première fois que les dirigeants des entreprises de la Big Tech américaine sont interrogés par des politiques, mais c'est la première fois qu'ils le sont en groupe. Pour le dire autrement, il y a visiblement une prise de conscience nouvelle du fait que ces entreprises sont peut être différentes entre elles, qu'elles visent des secteurs et des produits différents, mais qu'elles semblent souvent toutes opérer de la même façon, avec les mêmes méthodes et selon les mêmes stratégies.

Cette audition n'était donc pas seulement celle des dirigeants de ces quatre entreprises, mais celle de toute l'idéologie californienne, celle du darwinisme social et des affaires dans lequel tous les coups sont permis pour survivre le plus longtemps possible, détruire la concurrence, et prendre le pouvoir dans son secteur et au-delà. Car la surprise tient surtout dans le caractère violent et immoral des tactiques qui ont été décrite et qui semblent pouvoir aujourd'hui être mises en oeuvre sans conséquences dans cet univers. Même si ce sont des informations qui étaient parfois déjà connues - comme par exemple l'histoire de la fondation de Facebook avait été racontée dans le film The Social Network, leur généralisation est une nouveauté qui est regardée avec inquiétude par les dirigeants et les citoyens des Etats-Unis, et du monde entier.

Sont par exemple ainsi ressortis des échanges entre Mark Zuckerberg et le fondateur de Instagram qui pouvaient donner l'impression d'être des menaces en cas de refus de vente de la société. Sur ce sujet, questionné par la représentante Jayapal, la réponse de Mark Zuckerberg ne peut qu'inquiéter puisqu'il a déclaré : "Madame, je ne suis pas sur de ce que vous entendez par menacer".

De même quand on lui a demandé s'il avait déjà essayé de cloner les produits de la concurrence, il a seulement répondu qu'il ne s'en souvenait pas, alors même que des échanges avec sa numéro 2 semblaient démontrer directement le contraire.

Amazon a-t-il avoué mettre en avant ses produits maisons tout en réduisant la place des vendeurs tiers ?

Jeff Bezos, le fondateur de Amazon, a lui aussi évité autant que possible de répondre directement aux questions qui lui étaient posées. Alors que le Wall Street Journal a par exemple récemment prétendu que Amazon avait monté un fonds d'investissement uniquement destiné à pénétrer ses potentiels futurs concurrents pour les détruire de l'intérieur et reproduire les mêmes produits qu'eux, il a simplement qu'il n'était "pas au courant des détails de la situation".

Quant à la question de savoir si Amazon aurait utilisé des informations de ses propres clients pour leur porter concurrence - par exemple en redéveloppant les mêmes produits qu'eux, il faut savoir qu'il s'agit encore une fois d'une enquête parue dans la presse américaine et relevée par la représentante Jayapal.

Pour être concret, l'accusation tient au fait que Amazon aurait lancé sa propre marque de rangements pour coffres de voiture après avoir espionné les données d'une marque qui avait réussi à développer un succès dans ce secteur.

Mais là encore, Jeff Bezos a été extrêmement prudent, indiquant qu'il n'était pas en mesure d'affirmer que ces faits n'avaient pas eu lieu et qu'il était encore en train d'enquêter sur la situation. 

Google profite-t-il de Yelp pour récupérer des informations sensible ?

Même chose pour Google qui a été accusé de rediriger les recherches des internautes vers ses propres services, au détriment des services concurrents comme le site de recommandations Yelp - lequel dénonce cette situation depuis des années.

Dans la meme ligne que Mark Zuckerberg et Jeff Bezos, Sundar Pichai n'a pas directement répondu à la question de savoir si des menaces de déréférencement destinées à forcer les sites comme Yelp à partager leurs données avec Google seraient anticoncurrentielles. Il s'est contenté de dire qu'il serait "heureux de discuter des détails" à une date ultérieure.

D'après les informations de la commission, comment Apple utilise ses commissions sur l'App Store pour garder une place dominante ?

Idem enfin pour Tim Cook qui s'est vu confronté avec des emails d'employés de Apple qui proposaient à des entreprises de bénéficier d'un enregistrement accéléré dans l'App Store et qui a indiqué qu'il n'avait pas connaissance de ces agissements.

Cela n'a pourtant pas suffi au représentant Johnson qui lui a reproché d'être aujourd'hui dans une situation où il peut imposer n'importe quel changement technique ou juridique aux apps enregistrées sur l'app store, sans que leurs éditeurs ne soient jamais en mesure de s'y opposer efficacement - une situation qui fait également l'objet d'une enquête anticoncurrentielle au sein de l'Union Européenne depuis le mois dernier.

Qu'avons-nous appris de la position de monopole dont se rapproche Amazon sur certains marchés ? 

Qu'il s'agisse d'Amazon ou des autres, les questions qui ont été posées sont nouvelles et ne se résument pas à des questions de monopoles. Il y a visiblement une prise de conscience du fait que les entreprises du numérique américaines ont acquis un rôle quasi-infrastructurel et qu'elles auraient désormais une démarche immorale, et potentiellement illégale. Mais il y a aussi une prise de conscience du fait qu'elles ne constituent pas exactement des ententes - elles se partagent des secteurs différents, ni tout à fait des monopoles - elles ne sont pas forcément inamovibles ou indispensables.

Dans ces conditions, la principale question est de se demander comment réagir utilement. Sur ce point les représentants américains ont clairement indiqué que la première étape est celle du travail et de la documentation - leur enquête dure déjà depuis plus d'un an. Ils semblent également privilégier une approche très politique en tendant la perche à d'autres administrations américaines que la seule autorité de la concurrence. Pour ce qui nous concerne en France et en Europe, il semble évident qu'une partie de la réponse serait déjà de réussir à aider les entreprises, leurs financeurs et leurs dirigeants, quitte peut être à leur offrir des avantages supplémentaires qui ne seraient que le reflet de ceux dont disposent déjà les GAFA. Au regard de la qualité des développeurs, des talents et de l'importance du marché européen, il faudra aussi se poser la question de savoir à quel moment ce sujet devra faire l'objet d'une réflexion véritablement collective et de la définition d'un projet de société.   

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Nicolas59
- 01/08/2020 - 08:22
Monopily
Dans les années 80 il était certain que IBM serait le fournisseur unique de produits et de services informatiques. Le monopole se dessinait sur la technologie hardware , la domination des clients via l’imposition du software , sans parler du consulting technique et même des différents métiers des clients.
On a vu ce qu’il en a été. Le géant s’est effondré et existe encore en quatrième division. En sont temps IBM a également largement passé la ligne rouge en exerçant des pressions sur le carrière des patrons informatique afin de les forcer a acheter toujours les produits IBM. Quelquefois jusqu’a imposer des conversions inutiles et pomper les finances des clients.
Un boss informatique qui s’opposait a la Company risquait gros. Il devait rester un agent d’IBM dans sa boite et faire avaler les décisions même inutiles et couteuses.
Une organisation de conflit d'interêt à Grande échelle.
Les GAFA c’est ni plus ni moins la même approche et on ne connait pas encore ce qui les fera tomber .
Mais ils tomberont . C’est fatal.
Ex abrupto
- 31/07/2020 - 12:22
Amazon versus petit commerce
Contraindre par la loi Amazon à se comporter comme un fournisseur compétitif du petit commerce; A flux tendus bien sur!!!