En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

02.

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

03.

Le risque d’une généralisation de l’épidémie à toute la France est pris très au sérieux par les chefs d’entreprise, mais pas par les Français. Alors pourquoi ?

04.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

05.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

06.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

07.

Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

06.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
pépites > Société
Solidarité
Le congé du proche aidant indemnisé va entrer en vigueur ce jeudi
il y a 4 heures 33 sec
light > Santé
Coronavirus
Covid-19 : Alexandre Benalla est sorti de l'hôpital après une semaine en réanimation
il y a 4 heures 57 min
pépites > Politique
Organigramme
LREM : Aurore Bergé est nommée "présidente déléguée" des députés marcheurs
il y a 6 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Nez" de Nikolaï Gogol : une farce nasale et masquée

il y a 7 heures 55 min
Faune
La ministre de l'Ecologie annonce la fin des animaux sauvages dans les cirques itinérants et dans les parcs aquatiques
il y a 10 heures 13 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

il y a 11 heures 7 min
décryptage > Société
Distanciation sociale

Bulle sociale ou cérémonies restreintes : petits conseils pour bien choisir ses proches sans se fâcher

il y a 11 heures 27 min
pépite vidéo > Economie
Mesures contre le virus
Bruno Le Maire évoque son expérience du Covid-19 : "Une fois qu'on y est passé, on voit les choses différemment"
il y a 11 heures 45 min
pépites > Société
Sécurité
La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris
il y a 12 heures 31 min
Poison
Cueillette de champignons : ne pas faire confiance aux applications de reconnaissance sur téléphone mobile
il y a 13 heures 4 min
pépites > Politique
Signatures
Pétitions citoyennes : l'Assemblée nationale lance officiellement sa plateforme
il y a 4 heures 30 min
pépites > France
Craintes pour les rémunérations
Covid-19 : des agents de la SNCF testés positifs auraient continué à travailler
il y a 6 heures 29 min
pépites > Terrorisme
Profil
Attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo : l'assaillant a reconnu être âgé de 25 ans et non de 18
il y a 7 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nuit sombre et sacrée" de Michael Connelly : une enquête minutieuse au suspens garanti

il y a 8 heures 14 min
light > Science
Loin
Nouvelle découverte d'eau sur Mars : plusieurs lacs sur des milliers de km2
il y a 10 heures 41 min
pépites > Santé
Succès
Coronavirus : plus de 12 millions de téléchargements pour l'application britannique officielle de traçage
il y a 11 heures 13 min
décryptage > Economie
Compétitivité

Veut-on vraiment être compétitifs ?

il y a 11 heures 33 min
décryptage > Politique
Impact sur l'opinion

Des Français déboussolés et désemparés

il y a 12 heures 10 min
décryptage > Consommation
Craintes chez les consommateurs

Reconfinement non exclu : avec le recul, faut-il se jeter sur le papier toilettes au cas où ?

il y a 12 heures 41 min
décryptage > Politique
La France a-t-elle les moyens de ses ambitions (à lui)...?

Emmanuel Macron et les tentations dangereuses

il y a 13 heures 6 min
Atlanti Culture

"Lecture d'été" : "D'un cheval l'autre" de Bartabas, un magnifique texte empli de la passion et de la poésie de Bartabas

Publié le 30 juillet 2020
Retrouvez les "lectures d'été" de Culture-Tops, les meilleures chroniques essais, romans et bandes dessinées des 10 derniers mois. Aujourd'hui, "D'un cheval l'autre" de Bartabas.
Serge Bressan pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Bressan est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Retrouvez les "lectures d'été" de Culture-Tops, les meilleures chroniques essais, romans et bandes dessinées des 10 derniers mois. Aujourd'hui, "D'un cheval l'autre" de Bartabas.

"D'un cheval l'autre" de Bartabas

Gallimard, 320 pages

 

RECOMMANDATION
En priorité

 

THEME
Mi-homme, mi-cheval (comme l’a écrit un jour un plumitif en panne d’inspiration), après avoir créé le Théâtre Zingaro en 1984 et de l’Académie du spectacle équestre à la Grande Ecurie du château de Versailles en 2003, le grand Bartabas passe enfin à l’écriture avec  D’un cheval l’autre. Il y évoque ses « premiers pas dans l’écriture de l’âme » et raconte l’aventure théâtrale qui l’a mené du fort d’Aubervilliers, proche banlieue nord de Paris à plusieurs tours du monde. Il raconte sans jamais vraiment se raconter. Au hasard des pages, il admet que, oui, « de Zingaro, je suis l’âme ». Il n’en dit, il n’en écrit pas plus… En ouverture, il rappelle une citation extraite de « Genèse », 2, 19 : « L’Eternel Dieu forma de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les fit venir vers l’homme, pour voir comment il les appellerait et afin que tout être vivant portât le nom que lui donnerait ». Celui-ci, donc, fut appelé cheval. Ce cheval qu’a découvert le petit Clément Marty, alors âgé de 5 ou 6 ans. Puis à 17 ans, il s’en va, prend la route, devient artiste de rue. Il est repéré en Avignon pendant le Festival…

Ensuite, il achètera son premier cheval, il se nommera Hidalgo. Et puis Zingaro, la naissance d’une vie, d’une œuvre, d’un genre nouveau qu’on appellera le ” théâtre équestre ” et dont Bartabas sera le grand maître, le grand ordonnateur, le poète ultime. Et puis, tous les autres, tous répondant à ce grand principe édicté par le maître de troupe : “Que mon cheval aussi / soit insolent et bouscule / les convenances”  Dans la caravane des nuits de Bartabas, de A à Z, d’Akim à Zurbaran, d’Angelo à à Zingaro en passant par Barychnikov, Chamaco, Dominguin, Edwin, Farinelli, Hermès, Lucifer, Mazeppa, Pollock, Swann ou encore Terminator… La journée s’achève, la nuit se pointe, « pour éteindre l’insomnie, je les épelle un à un. Longue caravane, sans tambours ni musique, ils défilent lentement dans ma nuit et m’emmènent vers le sommeil, enfin ».

 

POINTS FORTS
-Des chapitres courts pour évoquer et raconter l’intimité et le lien charnel qui unissent l’homme et le cheval.

-Dans toutes les pages, l’homme vit avec ses chevaux mais, dès l’entrée sur la piste (et pas que…), il sait se mettre en retrait. Parce que l’honneur, chez Zingaro, revient encore et toujours au cheval.

-Même s’il évoque les écrits de La Guérinière, Baucher ou encore Nuno Oliveira sur l’art équestre, Bartabas prône une approche différente : l’écoute du cheval par le détail. Il écrit ainsi : « Dresser un cheval ne peut se résumer à la compréhension de sa locomotion et à la résolution de ses résistances physiques. Je dois aussi sonder son âme ».

 -Comme avec le cheval sur la piste, Bartabas l’écrivain manie à la perfection l’art de la pirouette et aussi de la rodomontade.

 -La certitude que Bartabas est bien l’homme qui fait danser les mots aussi délicieusement que les chevaux…

 

POINTS FAIBLES
A 62 ans, Bartabas -le créateur, mieux : « l’âme » du Théâtre Zingaro- est enfin passé à l’écriture. Quelle merveilleuse idée il a eue !  D’un cheval l’autre, c’est tout simplement, c’est définitivement un magnifique texte empli de passion et de poésie, étourdissant hymne à la beauté de l’équidé, impeccable chant d’amour et d’amitié avec l’animal… 

 

UN EXTRAIT
« C’est l’aube… enfin ! Dans le barn, je les entends tout autour. Ils s’étirent un à un, lâchent des soupirs résignés. Ça tousse et pète comme une chambrée qui s’éveille. Dehors, le chant des oiseaux, timide par intermittence. Il est allongé, là, nu sur les copeaux, tout éteint, sa tête sur mes genoux, mes doigts sans vie sur son chanfrein et son œil qui ne me voit plus. Il est parti… Encore un, parti… Ils sont tous partis, comme on s’endort, sans peur… Et moi, je reste ».

«  Ce que nous vivons à Zingaro,
On ne le voit pas dans les films,
On ne le lit pas dans les livres.
Ici, pas de rôles, ni de romances,
Personne ne se déguise
En autre chose que lui-même.

Ce sont de vrais gens et de vraies bêtes

Qui se jouent de la vie ».

 

L'AUTEUR
Né à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) le 2 juin 1957, Clément Marty est un écuyer, metteur en scène, scénographe, réalisateur et pédagogue. Il a grandi avec un père architecte et une mère médecin du travail. Dès l’enfance, il se passionne pour les chevaux. En 1977 lors du festival off d’Avignon, à 20 ans, il est remarqué et, très vite, devenu Bartabas, il fonde le Théâtre Emporté et le Cirque Aligre. En 1984, il crée le Théâtre Zingaro (tzigane, en italien). Près de vingt ans plus tard, en 2003, il crée l’Académie du spectacle équestre de Versailles et fait ainsi revivre la Grande Écurie du château. Parmi ses spectacles qui ont fait le tour du monde, on citera  Cabaret équestre  (1984),  Opéra équestre  (1991),  Triptyk  (2000),  Ex Anima  2017) avec la troupe du Théâtre Zingaro, et  Le Chevalier de St George  (2004), Voyage aux Indes galantes (2005) et Les Juments de la nuit (2008) avec l’Académie du spectacle équestre. La soixantaine passée, Bartabas s’est mis également à l’écriture et a ainsi, en ce début d’année 2020, publié D’un cheval l’autre .

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires