En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus

03.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

04.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

05.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Trump Biden : vers une élection beaucoup plus serrée qu’il n’y paraît ?

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 10 heures 13 min
pépites > Santé
IHU Mediterranée
Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine
il y a 11 heures 46 min
pépites > Politique
Nouvelles mesures
Jean Castex intensifie la lutte contre la haine en ligne avec le renforcement de la plateforme Pharos et de nouvelles sanctions
il y a 14 heures 3 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Les islamistes tuent ? Qu’à cela ne tienne, les autorités s’en prennent aux libertés publiques

il y a 17 heures 55 min
pépites > Politique
Séculier
Des ministres considèrent que plutôt que la défendre, l'Observatoire de la laïcité se concentre sur la lutte contre l'islamophobie avec des alliés pas toujours fréquentables
il y a 18 heures 25 min
Sécurité
Île-de-France : hausse importante des cambriolages de pharmacies
il y a 19 heures 4 min
décryptage > Sport
N'ayez plus honte d'être des petites natures…

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

il y a 19 heures 45 min
Pollution
La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus
il y a 20 heures 10 min
décryptage > Environnement
Effet bénéfique ?

Si vous pensez que la pollution des villes va décroître grâce au télétravail cet hiver, vous vous trompez

il y a 20 heures 44 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

La nouvelle bataille de France

il y a 20 heures 59 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 11 heures 11 min
pépites > Société
Extension
Congé paternité : l'Assemblée nationale vote le passage à 28 jours
il y a 12 heures 7 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand un gros œil surveille les minutes et quand le ricin tisse les bracelets : c’est l’actualité des montres
il y a 14 heures 59 min
décryptage > Santé
Mesures contre la Covid-19

Demi-confinement, demi-mesures et omnipotence de l’Etat : la soviétisation de la France

il y a 18 heures 17 min
pépite vidéo > Politique
Election américaine
Ultime débat : Joe Biden focalise ses attaques contre Donald Trump sur sa gestion du coronavirus
il y a 19 heures 3 min
pépites > Justice
Terrorisme
Des obstacles juridiques affaiblissent, voire paralysent, la lutte contre l’islamisme selon l’ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, Jean-Éric Schoettl
il y a 19 heures 19 min
décryptage > Santé
Stratégie contre la Covid-19

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

il y a 20 heures 3 min
décryptage > Santé
Inquiétudes face à la pandémie

Covid-19 : faut-il que les parents se testent lorsque leurs enfants ont (peut-être juste) un rhume ?

il y a 20 heures 23 min
pépites > Politique
Immigration
Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage
il y a 20 heures 46 min
décryptage > Politique
Un effort SVP

Monsieur le président, pourriez vous - de temps en temps au moins - dire "France" au lieu de "République" ?

il y a 21 heures 8 min
© Paul J. RICHARDS / AFP
© Paul J. RICHARDS / AFP
Atlantico Business

"Mon signore, il est l'or !". L'or bat son record historique et hystérise la spéculation

Publié le 28 juillet 2020
Le métal jaune a coté hier 1930,48 dollars l’once, c’est à dire plus que son record historique de septembre 2011. La banque UBS voit l’once d’or à plus de 2000 dollars tandis que Bank of America parie sur 3000 dollars l’année prochaine.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le métal jaune a coté hier 1930,48 dollars l’once, c’est à dire plus que son record historique de septembre 2011. La banque UBS voit l’once d’or à plus de 2000 dollars tandis que Bank of America parie sur 3000 dollars l’année prochaine.

« Mon signore, il est l’or, l’or de se réveiller ». Personne n’a oublié la réplique culte de Yves Montand à l’adresse de Louis de Funès dans La Folie des grandeurs. Les souvenirs de Louis de Funès refont l’actualité alors que l’or pulvérise ses records historiques et déchaine les traders sur tous les marchés du monde.

Depuis le début de l‘année 2020, l’arrivée du Covid-19 a propulsé les cours de l’or qui a battu ses records historiques. L’or a progressé de 25 %, devenant ainsi l’investissement le plus rentable sur le court terme. Mieux que les stars du Nasdaq, mieux que Tesla. Plus fort qu’en pleine crise financière de 2011.

Comme souvent les explications sont limpides. Entre l’angoisse alimentée par la pandémie, l’arrêt de l’économie mondiale provoquée par le confinement et les montagnes de titres obligataires à taux négatifs, tous les ingrédients sont réunis pour faire de l‘or la valeur refuge par excellence. Ajoutons à ces explications banales, un dollar plutôt affaibli par le coût de la pandémie aux Etats-Unis et surtout par les perspectives très incertaines. Personne ne sait quand et comment l’économie va rebondir. Personne ne sait quand et comment le virus va disparaître ou même si on aura un vaccin pour s’en protéger.

Depuis une semaine, les nouvelles qui viennent des États-Unis sont alarmantes. Donald Trump a d’ailleurs changé de discours, les nouvelles en provenance de Chine ne sont pas meilleures. Si le virus est sous contrôle en Asie (ce qui reste à prouver), la machine économique ne redémarre pas. Enfin, on voit bien qu’en Europe, si le confinement a réussi à freiner la circulation du coronavirus, la menace d’une reprise des feux épidémiques est très présente et très stressante.

Bref, la semaine qui s’ouvre va être déterminante pour savoir si on ne sera pas obligé de prendre de nouvelles mesures de confinement partout dans le monde.

L‘or a toujours été, dans l’histoire de l’humanité, une monnaie d’échange, de placement et surtout une valeur refuge. Sa rareté sur la planète, le coût de son extraction et son caractère inaltérable en a fait une des composantes incontournables de la richesse. La confiance dans l’or est partagée dans le monde entier, quels que soient la géographie, le climat, l’histoire religieuse ou le système politique. On sait que Staline par exemple, le petit père des peuples, voulait de l’or partout y compris dans les WC.

L’or est assez peu utilisé dans l’industrie. Le secteur informatique en a beaucoup consommé au niveau des microprocesseurs mais il aurait désormais trouvé des matériaux de substitution un peu moins cher. Le secteur commercial le plus gourmand est la bijouterie, mais la demande est tombée complètement depuis le début de l’année. Les particuliers n’achètent plus de bijoux, notamment en Chine et en Inde où les populations étaient les plus gros acheteurs.

L’or est principalement utilisé désormais pour thésauriser de la valeur et protéger une épargne de précaution. Cela dit, la conservation de l’or n’est pas très pratique. Il faut le mettre en sécurité. Ce qui n’est pas évident.

L’or se présente sous forme de pièces (des Napoléons ou des Louis d’or qui servaient jadis aux monarques à garantir les dettes de l’Etat) ou de lingots. L’once d’or, qui sert à coter son prix, est une unité de poids très ancienne utilisée dans les pays anglophones. Elle est aussi appelée once Troy, en référence à la ville de Troyes (la ville de François Baroin) où cette unité de mesure a été utilisée pour la première fois au Moyen-Âge. Une once d’or pèse très précisément 31,1034768 grammes.

On trouve donc des petits lingots d’une once. Mais les plus courants des lingots pèsent 1 kg. Ce qui, au cours actuel, met le lingot à 50 000 euros.

Par conséquent, l’or physique qu‘entasse Louis de Funès n’est, non seulement pas pratique à conserver, mais il n’est pas facile à utiliser pour gérer son patrimoine. On ne peut pas le couper en deux, par exemple, pour diversifier son placement.

C’est la raison pour laquelle se sont développées des formes d’or papier pour attirer les investisseurs vers des produits financiers dont la valeur repose sur l’or. Des “Exchange Traded Fund” ou “Fonds Coté en Bourse », ce sont des trackers qui vont suivre des entreprises en rapport avec l’or. Mais pour investir véritablement dans le métal jaune, ce n’est pas via un ETF, mais un ETC (pour Exchange Traded Commodities).  Quand investit dans un fonds, on en devient actionnaire. Mais dans les fonds en or, les ETC, il s’agit d’un titre de dettes. On prête de l’argent. La garantie de l’ETC est le stock d’or possédé. On appelle ça “Gold Backed”. Au mois de juin, il faut savoir que l’encours total des produits indiciels cotés et adossés à de l’or représentait plus de 3000 tonnes d’or.

Depuis le début de juillet, 600 tonnes d’or ont encore été achetées. La Suisse, qui possède sans doute les plus gros stocks d’or dans le monde, en vend des tonnes considérables aux États-Unis depuis trois mois.

Parallèlement à ces investissements en or-papier gagé sur des stocks, le marché des titres de mines d’or et lui aussi devenu très actif. Et là, c’est à Johannesburg que ça se passe et où sont cotés les 5 plus gros groupes du monde. Alors que la bourse d’Afrique du Sud patine dans l’épidémie et perd 2% , la valeur de ces 5 groupes a gagné 100 % depuis deux mois.

Est-ce que cette frénésie est durable ? Personne ne le sait. Le phénomène est intéressant parce qu‘il n’y a pas de frénésie d’achat d’or physique de la part des particuliers. Le confinement a figé le commerce, y compris celui de la bijouterie. En revanche, il existe une demande exceptionnellement forte sur l’or papier, parce qu‘il y a beaucoup de liquidité et d’épargne. Et que ces liquidités recherchent des rendements que la bourse ou la dette obligataire ne génèrent plus. Donc on chasse les plus-values sur l’or.

Une des conséquences de ce phénomène est qu’on commencerait à voir de « l’or sale » sortir. Pour garantir l’or papier, les établissements financiers ont besoin d’or physique qu‘ils achètent en Suisse.

La Suisse possède des raffineries pour purifier l’or métal. Ces raffineries sont désormais soupçonnées de s’approvisionner en or sur le marché de Dubaï. Or, l’or de Dubaï provient d’Afrique et des zones de guerre, notamment du Darfour. Des enquêtes sont en cours. Ça n’est pas la première fois que l’attrait de l’or permettrait de blanchir des revenus illicites pour indirectement financer le terrorisme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
salamander
- 29/07/2020 - 17:39
c un mvt technique
au dessus de 1920 usd (precedent record de 2011), la voie est libre. Aucune résistance.
Pour ceux qui veulent se prémunir d'un défaut de l'Italie dans les 5 ans , ça peut constituer une excellente protection.