En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

02.

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

03.

Pour la France, la dette est magique, plus on en fait, plus on s’enrichit... alors pourquoi se priver ?

04.

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

05.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

06.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

07.

Rébellion corporatiste des magistrats : il faut sauver le soldat Dupond-Moretti

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

05.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

06.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

06.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

ça vient d'être publié
light > Culture
Lecteurs orphelins
Quino, le dessinateur et scénariste argentin, créateur du personnage de "Mafalda", est mort à l'âge de 88 ans
il y a 1 heure 12 min
pépites > Justice
Mesures de restrictions
Covid-19 : la justice confirme la fermeture des bars et des restaurants à Aix-en-Provence et à Marseille
il y a 3 heures 31 min
pépites > Politique
Rapport
Soupçons de détournement de fonds publics : le conseil régional d'Ile-de-France visé par des perquisitions
il y a 4 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mon Cousin" de Jan Kounen : l’enfant terrible du cinéma français s’est amusé à "lifter" les codes des films de duos à la Francis Veber

il y a 5 heures 52 min
pépites > France
Affolement sur les réseaux sociaux
Détonation à Paris : un avion a franchi le mur du son
il y a 6 heures 21 min
light > Société
Croc Top
55% des Français se prononcent pour une interdiction des tee-shirts laissant apparaître le nombril dans les lycées
il y a 7 heures 59 min
décryptage > Politique
A voté

Oui, il faut abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote

il y a 8 heures 33 min
décryptage > Société
Etincelles

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

il y a 8 heures 54 min
pépite vidéo > Politique
Démocrates Vs Républicains
Présidentielle américaine : retrouvez le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden
il y a 9 heures 23 min
décryptage > International
Course à la Maison Blanche

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

il y a 9 heures 41 min
pépites > Défense
Guerre
L'Azerbaïdjan va combattre jusqu'au "retrait total" des Arméniens du Karabakh
il y a 3 heures 3 min
décryptage > Politique
CAMPAGNE ÉLECTORALE

LR intermittent : mais à quoi a donc joué Gérard Larcher pendant les sénatoriales ?

il y a 4 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Cabaret Louise" de Régis Vlachos : quand l'histoire de la révolutionnaire Louise Michel est revisitée, complètement décalée, avec des incursions en mai 1968 et avec les Gilets jaunes

il y a 5 heures 30 min
light > High-tech
Pas Perdu
Un système d'adresse gratuit pour localiser avec précision n'importe quel endroit dans le monde
il y a 6 heures 10 min
Bulles
Une marque de champagne propose un millésime 2010 bien que cette année-là soit considérée comme à oublier
il y a 6 heures 54 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

A la découverte des Emirats arabes unis

il y a 7 heures 59 min
light > Economie
Crise
Disney supprime 28.000 emplois sur 100.000 employés dans ses parcs aux USA
il y a 8 heures 39 min
décryptage > Science
Imagination

Bonne nuit les petits (cyborgs) : le MIT développe une technologie pour téléguider les rêves

il y a 9 heures 8 min
light > High-tech
Sécurité
Amazon One : un nouveau système de paiement en magasin, un scanner qui analyse votre main
il y a 9 heures 34 min
décryptage > Economie
Espoir

Les ménages américains ont connu un boom de leur pouvoir d’achat pendant les années 2010. Voilà les leçons que l’Europe pourrait en retenir

il y a 10 heures 7 min
Pierre Assouline Tu seras un homme, mon fils
Pierre Assouline Tu seras un homme, mon fils
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Tu seras un homme, mon fils" de Pierre Assouline, un portrait inattendu, saisissant et remarquable de Rudyard Kipling

Publié le 27 juillet 2020
Retrouvez les "lectures d'été" de Culture-Tops, les meilleures chroniques essais, romans et bandes dessinées des 10 derniers mois. Aujourd'hui, "Tu seras un homme, mon fils" de Pierre Assouline.
Marie De Benoist pour Culture Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie De Benoist est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Retrouvez les "lectures d'été" de Culture-Tops, les meilleures chroniques essais, romans et bandes dessinées des 10 derniers mois. Aujourd'hui, "Tu seras un homme, mon fils" de Pierre Assouline.

"Tu seras un homme, mon fils" de Pierre Assouline

Editions Gallimard 296 p.

 

RECOMMANDATION 
Excellent


THEME
A Londres, sur le parvis de l’abbaye de Westminster en 1941, Louis Lambert se souvient des funérailles de Rudyard Kipling cinq ans avant. Professeur de français au Lycée Janson-de- Sailly, il rêvait alors de proposer une nouvelle traduction à ses élèves du poème « If » qui avait changé le cours de sa vie. Il avait eu l’immense privilège d’approcher à plusieurs reprises l’auteur du Livre de la Jungle et de nouer avec lui des liens amicaux. Il revient sur quelques années de la vie de son écrivain préféré. Invité dans sa propriété du Sussex pour donner des cours de français à son fils John, dix-sept ans, il découvre la personnalité puissante de Kipling, qui écrase celle plus terne de ce jeune garçon. Nous sommes en avril 1914 … La guerre est pressentie par celui qui déteste autant les Allemands qu’il aime les Français ! Il exhorte John à porter l’uniforme. En dépit des refus, il intervient avec insistance pour qu’il soit incorporé dans un régiment d’irlandais. Le drame ne se fera pas attendre : en septembre 1915, à la bataille de Loos, il est tué d’une balle dans la tête, en sortant de sa tranchée. Après la disparition de sa fille aînée à six ans, Kipling est atteint une deuxième fois, frappé au plus profond de lui-même.

Le déni laisse place au remords, puisqu’il a quasiment forcé son fils à s’engager dans cette guerre d’une violence inouïe. Il se lance alors dans une quête désespérée pour tenter de retrouver les preuves de cette mort insupportable. Désormais cet homme brisé survit, comme habité par le souvenir de son fils, tout en gardant une dignité et une pudeur qui forcent le respect. La fameuse traduction du poème « If » apparaît dans un épilogue magnifique et symbolique, qui rapproche Louis Lambert de « cet homme que (s)on (propre) fils est devenu. »

 

POINTS FORTS
• Le point de vue choisi et imaginé par l’auteur, celui d’un professeur de lettres, admirateur de Kipling et de son poème célèbre dans le monde entier, qui dessine un portrait intimiste et lucide du Prix Nobel de littérature. 

• Le caractère romanesque de cette biographie, centrée sur l’homme qui a perdu ce fils, sur lequel il fondait tant d’espoirs et qui devait combattre à sa place en quelque sorte.  Sa culpabilité sera à la hauteur de son acharnement à lui imposer un rôle trop exigeant pour lui.

• Les contradictions et les excès de cet auteur britannique ressortent : ses haines contre les Allemands, les Juifs, les Irlandais et sa passion pour la France, sa deuxième patrie, ses colères exprimées dans ses tirades réactionnaires et sa clairvoyance politique, son esprit rebelle et son goût pour l’ordre, son individualisme forcené et son souci du sort des disparus. Au-delà de ses extravagances, Pierre Assouline nous le rend attachant par son refus des honneurs inutiles, sa passion pour les Rolls, sa nostalgie de l’Empire des Indes, où il est né, et son travail d’écrivain. 

• Des personnages secondaires marquants autour de Louis Lambert, comme sa grand-mère si intelligente ou sa femme lumineuse.

• Un détail touchant : Kipling payait un employé du cimetière de Loos pour qu’il joue tous les soirs en l’honneur de son fils The Last Post, La Sonnerie aux Morts.  

 

POINTS FAIBLES
• Je n’en vois pas.

 

EN DEUX MOTS 
Pierre Assouline brosse un portrait inattendu, saisissant et remarquable de Rudyard Kipling. Il décrit  un personnage flamboyant et bouleversant, dont il efface volontairement la face sombre pour nous montrer plutôt la grandeur d’âme d’un homme inconsolable. On retrouve avec bonheur la belle plume inspirée de ce talentueux portraitiste, décidément doué pour rendre une vie romanesque.

 

UN EXTRAIT
« Le nom du père : une bénédiction et une malédiction. Pesant est l’héritage … pour qui a grandi dans un univers de grands idéaux … Le père avait mis si haut la barre pour le fils. » p. 93 

« Il lui semblait que le sort lui avait infligé une triple peine : d’abord la mort de l’être aimé ; puis la disparition de son corps ; enfin l’incapacité à s’accommoder de son absence. » p. 207

 

L'AUTEUR
Né en 1953, Pierre Assouline, membre de l’Académie Goncourt depuis 2012, est journaliste, chroniqueur de radio, romancier et biographe. Il a raconté la vie de Dassault, Gaston Gallimard, Albert Londres, Cartier-Bresson, Camondo, Simenon, Hergé … Il est l’auteur, entre autres, de La Cliente (1998), de Double vie (2000), de Lutetia (2005), de Sigmaringen (2014).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires