En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

02.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

03.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

06.

Pour la France, la dette est magique, plus on en fait, plus on s’enrichit... alors pourquoi se priver ?

07.

Le risque d’une généralisation de l’épidémie à toute la France est pris très au sérieux par les chefs d’entreprise, mais pas par les Français. Alors pourquoi ?

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

La coupe est pleine. Insurrection ? Désobéissance ? Révolte ? Les PME et TPE ont-elles encore le choix ?

05.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

06.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

03.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

06.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
A voté

Oui, il faut abaisser à 16 ans l’âge du droit de vote

il y a 22 min 45 sec
décryptage > Société
Etincelles

Ce qui se passe vraiment lorsqu’un parfait inconnu devient un ami proche quasi instantanément

il y a 43 min 57 sec
pépite vidéo > Politique
Démocrates Vs Républicains
Présidentielle américaine : retrouvez le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden
il y a 1 heure 13 min
décryptage > International
Course à la Maison Blanche

Trump - Biden : un débat chaotique qui ne devrait pas changer les lignes

il y a 1 heure 31 min
pépites > International
Ring
Trump face à Biden : un pugilat confus, un match de boxe, plutôt qu'un débat
il y a 2 heures 12 min
décryptage > Justice
Garde des Sceaux

Rébellion corporatiste des magistrats : il faut sauver le soldat Dupond-Moretti

il y a 3 heures 12 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Pour la France, la dette est magique, plus on en fait, plus on s’enrichit... alors pourquoi se priver ?

il y a 3 heures 36 min
pépites > Politique
Signatures
Pétitions citoyennes : l'Assemblée nationale lance officiellement sa plateforme
il y a 18 heures 17 min
pépites > France
Craintes pour les rémunérations
Covid-19 : des agents de la SNCF testés positifs auraient continué à travailler
il y a 20 heures 15 min
pépites > Terrorisme
Profil
Attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo : l'assaillant a reconnu être âgé de 25 ans et non de 18
il y a 21 heures 16 min
light > Economie
Crise
Disney supprime 28.000 emplois sur 100.000 employés dans ses parcs aux USA
il y a 28 min 53 sec
décryptage > Science
Imagination

Bonne nuit les petits (cyborgs) : le MIT développe une technologie pour téléguider les rêves

il y a 57 min 51 sec
light > High-tech
Sécurité
Amazon One : un nouveau système de paiement en magasin, un scanner qui analyse votre main
il y a 1 heure 23 min
décryptage > Economie
Espoir

Les ménages américains ont connu un boom de leur pouvoir d’achat pendant les années 2010. Voilà les leçons que l’Europe pourrait en retenir

il y a 1 heure 57 min
décryptage > Politique
Campagne électorale

LR intermittent : mais à quoi a donc joué Gérard Larcher pendant les sénatoriales ?

il y a 2 heures 32 min
décryptage > International
On ne change pas un Ottoman qui gagne

Conflit du Haut-Karabakh : une nouvelle guerre du croissant contre la croix

il y a 3 heures 35 min
pépites > Société
Solidarité
Le congé du proche aidant indemnisé va entrer en vigueur ce jeudi
il y a 17 heures 47 min
light > Santé
Coronavirus
Covid-19 : Alexandre Benalla est sorti de l'hôpital après une semaine en réanimation
il y a 18 heures 44 min
pépites > Politique
Organigramme
LREM : Aurore Bergé est nommée "présidente déléguée" des députés marcheurs
il y a 20 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Nez" de Nikolaï Gogol : une farce nasale et masquée

il y a 21 heures 41 min
© Yann COATSALIOU / AFP
Jean Castex Premier ministre
© Yann COATSALIOU / AFP
Jean Castex Premier ministre
Nouvelles inquiétudes

Covid-19 : 181 000 cas en France où le virus s’étend encore. Aux États-Unis, il fait baisser la bourse

Publié le 27 juillet 2020
Jean-Paul Betbeze décrypte l'impact de la pandémie de coronavirus sur les marchés financiers et les principales devises. Les situations de la France, de l'Allemagne et des Etats-Unis permettent de tirer de nombreux enseignements de la crise.
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze décrypte l'impact de la pandémie de coronavirus sur les marchés financiers et les principales devises. Les situations de la France, de l'Allemagne et des Etats-Unis permettent de tirer de nombreux enseignements de la crise.

1 – France : ce n’est surtout pas parce que la France est au 19ème rang par le nombre de cas qu’il faudrait s’endormir !

Certes, le nombre de cas en France passe au-dessous de celui de l’Allemagne, qui en compte 206 000, mais l’inquiétant est ailleurs. On compte en effet ici 2765 cas par million d’habitants contre 2 460 en Allemagne au total soit 12% de plus, mais avec un taux de décès par million d’habitants de 462 contre 110, soit quatre fois plus ! Que se passe-t-il donc ici ? Les Français sont-ils plus vieux, plus gros, en moins bon suivi médical ? Attendons que les travaux parlementaires répondent et gardons nos distances et nos masques, en attendant.

2 – Monde : 280 355 nouveaux cas rapportés à l’Organisation mondiale de la santé le 23 juillet, toujours en hausse.

Au total, ce sont 15,8 millions de cas et 640 000 morts. Les pays les plus atteints sont les États-Unis (4,2 millions de cas), le Brésil (2,3), l’Inde (1,3), la Russie (0,8), l’Afrique du Sud (0,4), le Pérou et le Mexique (0,37), avant 0,37 million pour l’Espagne, premier pays de l’Union Européenne. Si l’on raisonne par nombre de cas par million d’habitants, le Chili est le plus touché (17,7), le deuxième les États-Unis (12,7), le troisième le Pérou (11,2) et le quatrième le Brésil (10,8). Les pays pauvres et peuplés arrivent.


Le nombre de cas quotidiens dans le monde (Source : Wordometer)

3 – États-Unis : le Dow Jones à la peine.

Ce sont la hausse récente du nombre de cas, donc les reconfinements partiels dans certains états, plus la remontée des demandes d’emploi la semaine dernière (1,416 million de chômeurs supplémentaires la semaine dernière, là où le consensus en attendait 1,3 million), plus les tensions avec la Chine, qui pèsent de plus en plus sur le Dow Jones. Certes, le Nasdaq continue son avancée solitaire et l’indice de Shanghai reflète les bons chiffres de reprise de l’activité en Chine, mais le Dow est très à la traîne, malgré les soutiens budgétaires et les appuis de la Banque Centrale. Toutes les inquiétudes pèsent sur lui ! Pour le Cac, il paye toujours le prix d’un secteur bancaire et d’un secteur pétrolier qui souffrent.

4 – L’euro remonte, un peu à cause des soucis qui entourent les États-Unis : virus et autres, un peu grâce à l’accord trouvé pour soutenir la reprise dans le cadre de l’Union, malgré le virus. Le dollar cède du terrain par rapport aux grandes monnaies.

Les politiques monétaires n’ont pas changé, renforçant seulement leurs annonces : donc la baisse du dollar vient des inquiétudes économiques américaines, face à la pandémie et des relations qui se détériorent avec la Chine. Et l’Union Européenne, qui avait inquiété avant son marathon politico-budgétaire, soupire. Mais ce pourra être de courte durée, attendons les Parlements européens et les calculs frugaux… mais l’essentiel semble acquis. Comme toujours, l’inconnue est sanitaire.

5 – Tout dépend toujours des Banques Centrales pour faire baisser les taux longs nominaux et soutenir la reprise. En plus l’Italie est la gagnante de l’accord européen, alors qu’elle avait tant inquiété, quand elle était l’épicentre du virus.

Sans les Banques Centrales qui achètent des tombereaux de bons du trésor, la récession aurait été terrible et il n’y aurait pas encore eu le moindre signe de reprise. Ainsi, malgré le creusement du déficit budgétaire américain et les prochains programmes prévus de soutien, au moins 1 trillion de dollars dans les jours qui viennent, les rendements américains restent très bas : 0,59% en termes nominaux. La vraie surprise est italienne avec l’accord européen et les 250 milliards d’euros (crédits et dons) pour le pays : soudain, son risque diminue, avec un rendement nominal qui chute à 1,08%, 1,28% en termes réels. 

6 – L’or encore et toujours, en cas de « deuxième vague »

L’or est toujours le refuge. Le pétrole est en train de se stabiliser à un niveau qui rend compte d’une modeste amélioration économique mondiale, mais qui est trop bas pour les pays exportateurs, qui puisent dans leurs fonds souverains (quand ils en ont un bien sûr).

La question que pose la montée de l’or est la suivante : et si le virus avance, si les milliards pour soutenir la demande et faire repartir l’activité ne suffisent pas, et si l’inquiétude et les tensions montent encore avec la Chine ? Et elle donne la réponse.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JonSnow
- 28/07/2020 - 14:31
Psychose collective
Il faut arrêter de se faire peur. Ce n'est pas le nombre de cas qui compte, mais la dangerosité réelle du virus. Or, le taux de mortalité est à peine supérieur à celui de la grippe saisonnière (encore moins si on prend l'Allemagne comme référence), et la charge virale par patient infecté serait même plus faible qu'au début de la crise.