En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

04.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

05.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

06.

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

07.

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Alerte à l’aliénation idéologique : pire que les nouveaux extrémistes progressistes, les idiots utiles qui leur ouvrent les portes

03.

PMA pour toutes : le conservatisme sociétal est-il une cause définitivement perdue ?

04.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

05.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

06.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Wuhan
Covid-19 : la mission de l'OMS en Chine a terminé son travail préparatoire dans le cadre de l'enquête sur l'origine du virus
il y a 16 min 48 sec
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Relance ou investissement ? Présent simple ou avenir composé ? Être en France ou aux USA ?

il y a 3 heures 27 min
pépite vidéo > Science
Mission accomplie
SpaceX : les images de l'amerrissage des deux astronautes américains
il y a 4 heures 12 min
décryptage > Société
Sélection inclusive

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

il y a 6 heures 6 min
décryptage > Economie
Incertitudes sur les marchés

Le COVID-19 s’attaque surtout au dollar

il y a 6 heures 41 min
décryptage > International
Centre d'attraction

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

il y a 7 heures 45 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

TikTok première victime du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump va décider de fermer la star montante des réseaux sociaux

il y a 8 heures 27 min
pépites > Economie
Vroum
Hausse des ventes de voitures neuves
il y a 23 heures 6 min
pépites > Economie
Crise aux Etats-Unis
Coronavirus : le cauchemar des restaurants américains condamnés à la faillite
il y a 1 jour 17 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol
il y a 1 jour 4 heures
pépites > Justice
Nouveau rebondissement
Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature
il y a 51 min 37 sec
pépites > Environnement
Temps d’adaptation
Barbara Pompili décide de repousser l'interdiction des terrasses chauffées à l'hiver 2021
il y a 3 heures 45 min
décryptage > Environnement
Environnement

C’est la biodiversité du "beau" qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul, du chiffre, du nombre

il y a 5 heures 41 min
décryptage > Santé
Avertissement

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Consommation
Cocktail & Terroir

Les idées cocktails originales de l’été : avec de l’Absinthe, essayez le Green Beast

il y a 7 heures 15 min
décryptage > Politique
No non-sense

Séduire les "vrais gens" : le match des résultats Boris Johnson / Emmanuel Macron. Avantage...

il y a 8 heures 10 min
décryptage > Europe
Milliards à l'eau

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

il y a 8 heures 41 min
pépites > Politique
Renouvellement
Important mouvement préfectoral
il y a 23 heures 21 min
pépites > International
A la mode
Coronavirus : des New Yorkais adoptent le scooter
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > International
Ennemi depuis toujours

Entre hyper-ouverture et « pression maximale », quelle sera la stratégie iranienne de Joe Biden ?

il y a 1 jour 4 heures
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
Petits mais costauds

Intimidations à tous les étages : ces minorités qui prennent la démocratie en otage

Publié le 26 juillet 2020
La démission de l'adjoint à la culture de la Ville de Paris, Christophe Girard, accusé d'avoir été proche de l'écrivain Gabriel Matzneff, mis en cause pour viols sur mineurs, montre le poids de certains groupes radicaux sur les instances politiques.
Chloé Morin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chloé Morin est ex-conseillère Opinion du Premier ministre de 2012 à 2017, et Experte-associée à la Fondation Jean Jaurès.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La démission de l'adjoint à la culture de la Ville de Paris, Christophe Girard, accusé d'avoir été proche de l'écrivain Gabriel Matzneff, mis en cause pour viols sur mineurs, montre le poids de certains groupes radicaux sur les instances politiques.

Atlantico : La démission de l'adjoint à la culture de la Ville de Paris, Christophe Girard, sous la pression d'élus EELV a mis en avant le poids de certains groupes radicaux sur les instances politiques. Mais la radicalité de ces groupes exprime-t-elle celle de l’opinion publique sur ces sujets ?

Chloé Morin : Les groupes auxquels vous faites référence, où qu'ils se situent sur l'échiquier politique, ne se soucient précisément pas de leur poids réel dans l'opinion publique, car ils vivent sur le mythe du sauveur, se considèrent comme ceux qui sont chargés de faire changer d'avis, ou de faire prendre conscience d'un sujet donné, le plus grand nombre. Se considérant comme porteurs du bien et du vrai, ils adoptent des postures et des méthodes radicales, abhorrent le compromis qu'ils assimilent à la trahison et au renoncement. C'est bien davantage cette posture, et cette méthode, plus que les causes ou le bord politique auquel ils appartiennent, qui les caractérise. Car au fond, la radicalité existe dans tous les camps - on la trouve à Extinction rebellion, on la trouve chez Génération identitaire, on la trouve chez certains féministes... et historiquement on l'a trouvée à la marge les mouvements pour les droits civiques, ou des grands mouvements sociaux. 

Au fond, le problème de ces groupes est que la posture, l'intransigeance et l'inflexibilité, finit par compter plus que le fond. Or, on n'a jamais vu des idées progresser uniquement au forceps, il y a toujours une part de compromis à un moment donné. 

Pour ce qui concerne M. Girard, on voit bien qu'il s'agit pour une minorité d'imposer ses idées, dans un jusqu'au-boutisme qui n'est pas compatible avec le fonctionnement démocratique des instances du conseil de Paris. Anne Hidalgo l'a d'ailleurs rappelé à sa façon. De plus en plus, les liens comptent davantage que les actions, et l'on nous juge sur ce que nous sommes plutôt que ce que nous avons ou faisons. C'est un véritable problème, car cela donne lieu à des chasses aux sorcières, et à la tentation de bannir tel ou tel groupe de la société justement parce qu'aucune rédemption n'est possible quand c'est ce que l'on est qui est mis en cause. 

Les "identity politics" dont procède l'exemple que vous citez - parmi d'autres -, c'est simplement la fin de la démocratie telle que nous la connaissons. 

Quel est l’impact de ces groupes sur les variations de l’opinion sur les sujets dits « progressistes » ?

Le plus grand risque, dans cette affaire, est que de la même manière que les agissements de groupuscules d'extrême droite ont jeté le discrédit sur le RN depuis des années malgré ses tentatives de "normalisation", ces groupes classés à gauche jettent le discrédit sinon sur toute, du moins sur une bonne partie de la gauche. Dans un pays républicain, universaliste, on ne peut pas être majoritaire avec une ligne qui serait celle des indigènes de la République, par exemple. A force de jouer à la culpabilisation et à la segmentation des populations - opposant les noirs et les blancs, les femmes et les hommes, les femmes lesbiennes et les femmes hétérosexuelles, les homosexuels et les trans.. etc etc -, ces mouvements prospèrent sur le clivage et la division. Or, le propre de la politique est de chercher à unir, et à offrir des solutions et un horizon. Pas de chercher à entretenir les problèmes et multiplier les boucs émissaires...

Plus le temps passe, d'ailleurs, plus on a le sentiment que les seuls ressorts qui restent à une politique qui ne sait plus faire rêver ni tracer d'avenir désirable sont la culpabilisation, la victimisation, bref le recours aux Identity politics que je citais plus haut et dont le résultat ne peut être que désastreux. Réclamer la justice, ce n'est pas réclamer la vengeance. Demander l'égalité, ce n'est pas comme chercher constamment des responsables à lyncher. Déconstruire les préjugés et les idées reçues est bien plus compliqué que cibler tel ou tel bouc émissaire, que l'on rendrait responsable de tous les maux... Mais c'est vrai, c'est beaucoup plus facile...

Quels dangers cette vision binaire portée par ces groupes radicaux fait-elle peser sur notre démocratie ?

Comme je le disais plus haut, lorsque la demande de justice, d'égalité, ou de protection basculent dans ces formes dévoyées que sont la victimisation, la bouc-émissarisation, et la radicalisation, alors le débat n'est guère plus possible et les situations se bloquent. La radicalité permet souvent d'établir un rapport de force, mais elle ne mène nulle part si à un moment donné le jusqu'au-boutisme ne cède pas la place à la capacité à discuter, à faire des compromis. 

Les identity politics ont considérablement affaibli la démocratie américaine. Le Royaume Uni est en train de lui emboîter le pas - avec ce débat incroyable sur l'emploi, jugé illégitime par certains car stigmatisant, du terme "islamistes" accolé au mot "terrorisme"...-. Et nous ne sommes hélas pas loin derrière, alors même que notre universalisme républicain et notre attachement viscéral à l'égalité devraient nous protéger... Or, à ce jeu, nous savons que la liberté d'expression et la démocratie sont toujours perdantes.
Rappelons, pour finir, que les médias participent de cette dynamique de polarisation du débat. Ils entretiennent le phénomène soit parce que c’est efficace en termes d’audiences (Polarization makes money), soit pour des raisons géopolitiques (et le fait qu’Alice Coffin ait eu toute sa place sur RT France le montre bien). 
 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Nicolas59
- 27/07/2020 - 14:00
Punition
Ceux qui ont fauté seront punis par là ou ils ont péché.
La gauche commence à avoir peur de ses enfants. Ils perdent complètement le contrôle des monstres qu’ils ont engendrés et ils
voient avec horreur les méthodes staliniennes qui sont utilisées contre eux pour les de zinguer .
Les carottes sont cuites . On commence sous peu à clôturer 40 ans de stupidité qui nous ont emmené là ou nous sommes.
assougoudrel
- 26/07/2020 - 20:24
Il parait que ce serait des Gilets Jaunes et des Ultra-Gauche
https://actu.orange.fr/france/ceremonie-d-hommage-au-pere-hamel-darmanin-insulte-onze-interpellations-magic-CNT000001rWH6V.html
evgueniesokolof
- 26/07/2020 - 19:40
Bon....
Chlorrhée aura fait exploser les commentaires...... mais une vingtaine c'est pas terrible.... quand à Causeur/Louseur on en serait à 750 pour allumer la meuf !