En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Société
Solidarité
Le congé du proche aidant indemnisé va entrer en vigueur ce jeudi
il y a 6 heures 50 min
light > Santé
Coronavirus
Covid-19 : Alexandre Benalla est sorti de l'hôpital après une semaine en réanimation
il y a 7 heures 47 min
pépites > Politique
Organigramme
LREM : Aurore Bergé est nommée "présidente déléguée" des députés marcheurs
il y a 9 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Nez" de Nikolaï Gogol : une farce nasale et masquée

il y a 10 heures 44 min
Faune
La ministre de l'Ecologie annonce la fin des animaux sauvages dans les cirques itinérants et dans les parcs aquatiques
il y a 13 heures 3 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

il y a 13 heures 57 min
décryptage > Société
Distanciation sociale

Bulle sociale ou cérémonies restreintes : petits conseils pour bien choisir ses proches sans se fâcher

il y a 14 heures 17 min
pépite vidéo > Economie
Mesures contre le virus
Bruno Le Maire évoque son expérience du Covid-19 : "Une fois qu'on y est passé, on voit les choses différemment"
il y a 14 heures 35 min
pépites > Société
Sécurité
La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris
il y a 15 heures 21 min
Poison
Cueillette de champignons : ne pas faire confiance aux applications de reconnaissance sur téléphone mobile
il y a 15 heures 54 min
pépites > Politique
Signatures
Pétitions citoyennes : l'Assemblée nationale lance officiellement sa plateforme
il y a 7 heures 20 min
pépites > France
Craintes pour les rémunérations
Covid-19 : des agents de la SNCF testés positifs auraient continué à travailler
il y a 9 heures 19 min
pépites > Terrorisme
Profil
Attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo : l'assaillant a reconnu être âgé de 25 ans et non de 18
il y a 10 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nuit sombre et sacrée" de Michael Connelly : une enquête minutieuse au suspens garanti

il y a 11 heures 4 min
light > Science
Loin
Nouvelle découverte d'eau sur Mars : plusieurs lacs sur des milliers de km2
il y a 13 heures 31 min
pépites > Santé
Succès
Coronavirus : plus de 12 millions de téléchargements pour l'application britannique officielle de traçage
il y a 14 heures 3 min
décryptage > Economie
Compétitivité

Veut-on vraiment être compétitifs ?

il y a 14 heures 23 min
décryptage > Politique
Impact sur l'opinion

Des Français déboussolés et désemparés

il y a 15 heures 32 sec
décryptage > Consommation
Craintes chez les consommateurs

Reconfinement non exclu : avec le recul, faut-il se jeter sur le papier toilettes au cas où ?

il y a 15 heures 31 min
décryptage > Politique
La France a-t-elle les moyens de ses ambitions (à lui)...?

Emmanuel Macron et les tentations dangereuses

il y a 15 heures 56 min
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Avant que j'oublie" de Anne Pauly, un magnifique roman sur le deuil d’un père méconnu

Publié le 24 juillet 2020
Retrouvez les "lectures d'été" de Culture-Tops, les meilleures chroniques essais, romans et bandes dessinées des 10 derniers mois. Aujourd'hui, "Avant que j'oublie" de Anne Pauly.
Véronique Roland
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Véronique Roland est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Retrouvez les "lectures d'été" de Culture-Tops, les meilleures chroniques essais, romans et bandes dessinées des 10 derniers mois. Aujourd'hui, "Avant que j'oublie" de Anne Pauly.

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly 

Editions Verdier 144 pages

 

RECOMMANDATION
En priorité


THEME
Le père d’Anne vient de mourir. Un père « déglingo » qui en a fait voir à sa famille – caractériel, cabotin, violent, alcoolique. Mais aussi un père autodidacte et cultivé, sensible aux spiritualités, à la poésie et à la nature. Un père, enfin, qui laisse un fils amer et trop en colère pour aider à vider une maison pleine à craquer. Anne s’y attelle seule. Et tombe sur la lettre d’une certaine Juliette...

 

POINTS FORTS
- Un premier roman magnifique sur le temps immédiat du deuil et les souvenirs, un récit autobiographique assumé, qui commence à la mort du père et avance avec fluidité par associations d’idées et remontées d’enfance. On est avec Anne comme si elle nous parlait.

– Une écriture très ferme et très personnelle, ni misérabilisme ni tragique. Anne pose un regard tendrement lucide, souvent humoristique, voire “trash” sur ce père aux deux visages.

– Que faire des affaires d’un mort ? Seule devant la masse, Anne refuse pourtant de solder vite fait toute une vie comme son entourage l’y pousse. A travers les objets, les papiers qu’elle trie, elle continue de faire vivre son père. Dans la même veine, on pourra lire Comment j’ai vidé la maison de mes parents par Lydia Flem (Seuil).

– La vérité dans une lettre. Nous ne fréquentons que la version adulte et abîmée de nos parents. Quel enfant ont-ils été lorsqu’ils étaient intacts ? Dans la lettre d’une inconnue, Anne entend le lointain un écho de ce père-là.

 

POINTS FAIBLES
Je n’en vois aucun. On attend avec impatience les prochains livres d’Anne Pauly, s’il y en a.

 

EN DEUX MOTS
Beaucoup d’hommes écrivent sur leur mère et sur sa disparition. Avec Avant que j’oublie , Anne Pauly se distingue en faisant entendre la voix d’une fille à la mort de son père. Il n’a rien d’un héros, elle pourrait lui en vouloir. Au contraire, sans pour autant chausser ses lunettes roses, elle honore sa mémoire.

 

UN EXTRAIT
« Lors de ces soins qui m’offraient une proximité avec lui que je n’avais jamais eue avant, j’apercevais parfois, au détour d’un coup de gant, le jeune homme spirituel et dégingandé, coincé dans le corps du vieillard »

« J’ai cru mourir d’amour et de mélancolie. Je l’ai admiré une dernière fois pour son esprit original et si mal compris (…) et pour m’avoir appris à être sensible à la poésie que dégagent les choses modestes. »

 

L'AUTEUR
Anne Pauly a 45 ans. Elle vit et travaille à Paris. Avant que j’oublie est son premier roman. Il a reçu le Prix du livre ”Envoyé par la Poste” 2019 et il est sur la liste de plusieurs prix de la rentrée littéraire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires