En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus

03.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

04.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

05.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Trump Biden : vers une élection beaucoup plus serrée qu’il n’y paraît ?

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 9 heures 18 min
pépites > Santé
IHU Mediterranée
Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine
il y a 10 heures 51 min
pépites > Politique
Nouvelles mesures
Jean Castex intensifie la lutte contre la haine en ligne avec le renforcement de la plateforme Pharos et de nouvelles sanctions
il y a 13 heures 8 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Les islamistes tuent ? Qu’à cela ne tienne, les autorités s’en prennent aux libertés publiques

il y a 17 heures 21 sec
pépites > Politique
Séculier
Des ministres considèrent que plutôt que la défendre, l'Observatoire de la laïcité se concentre sur la lutte contre l'islamophobie avec des alliés pas toujours fréquentables
il y a 17 heures 30 min
Sécurité
Île-de-France : hausse importante des cambriolages de pharmacies
il y a 18 heures 9 min
décryptage > Sport
N'ayez plus honte d'être des petites natures…

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

il y a 18 heures 51 min
Pollution
La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus
il y a 19 heures 16 min
décryptage > Environnement
Effet bénéfique ?

Si vous pensez que la pollution des villes va décroître grâce au télétravail cet hiver, vous vous trompez

il y a 19 heures 50 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

La nouvelle bataille de France

il y a 20 heures 4 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 10 heures 16 min
pépites > Société
Extension
Congé paternité : l'Assemblée nationale vote le passage à 28 jours
il y a 11 heures 13 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand un gros œil surveille les minutes et quand le ricin tisse les bracelets : c’est l’actualité des montres
il y a 14 heures 4 min
décryptage > Santé
Mesures contre la Covid-19

Demi-confinement, demi-mesures et omnipotence de l’Etat : la soviétisation de la France

il y a 17 heures 22 min
pépite vidéo > Politique
Election américaine
Ultime débat : Joe Biden focalise ses attaques contre Donald Trump sur sa gestion du coronavirus
il y a 18 heures 8 min
pépites > Justice
Terrorisme
Des obstacles juridiques affaiblissent, voire paralysent, la lutte contre l’islamisme selon l’ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel, Jean-Éric Schoettl
il y a 18 heures 24 min
décryptage > Santé
Stratégie contre la Covid-19

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

il y a 19 heures 8 min
décryptage > Santé
Inquiétudes face à la pandémie

Covid-19 : faut-il que les parents se testent lorsque leurs enfants ont (peut-être juste) un rhume ?

il y a 19 heures 28 min
pépites > Politique
Immigration
Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage
il y a 19 heures 51 min
décryptage > Politique
Un effort SVP

Monsieur le président, pourriez vous - de temps en temps au moins - dire "France" au lieu de "République" ?

il y a 20 heures 13 min
© PETER KLAUNZER, Jim WATSON / AFP / POOL
© PETER KLAUNZER, Jim WATSON / AFP / POOL
Nouvelle guerre froide ?

Des espions chinois tentent de pirater la recherche médicale américaine sur le Coronavirus : quelle ampleur pour l’espionnage venu de Chine ?

Publié le 23 juillet 2020
Deux Chinois sont soupçonnés par les autorités américaines d'avoir mené des cyberattaques contre des entreprises impliquées dans la recherche d'un vaccin contre le coronavirus. Que révèle cet incident sur les méthodes d'espionnage par la Chine ?
Fabrice Epelboin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fabrice Epelboin est enseignant à Sciences Po et cofondateur de Yogosha, une startup à la croisée de la sécurité informatique et de l'économie collaborative.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Deux Chinois sont soupçonnés par les autorités américaines d'avoir mené des cyberattaques contre des entreprises impliquées dans la recherche d'un vaccin contre le coronavirus. Que révèle cet incident sur les méthodes d'espionnage par la Chine ?

Atlantico.fr : Deux espions chinois ont tenté il y a quelques jours de forcer la sécurité informatique de laboratoires américains afin de dérober leurs recherches sur le coronavirus, ainsi que des données de sécurité gouvernementale. Que révèle cet évènement sur l'ampleur et les méthodes des pratiques d'espionnage chinois ?

Fabrice Epelboin : Le but premier de tout service de renseignement, chinois ou occidental, est de récupérer des informations auprès de ses concurrents directs. L’affaire Snowden est un exemple frappant des rivalités et des enjeux de l’espionnage économique au sein du monde actuel. Les outils de surveillance de la NSA servent essentiellement à faire du renseignement économique : c’est ce que l’arrestation de ces deux espions chinois, tentant de forcer la sécurité informatique de laboratoires américains, a pu révéler des méthodes de pratiques d’espionnage tant chinoises qu’internationales. Ces outils de surveillance sont utilisés pour surveiller ce qui est produit sur son territoire, mais essentiellement ce qui est produit dans un pays concurrent. Ce qui étonne ici, c’est la séquence de communication qui a été faite autour de cette arrestation. Celle-ci laisse penser à des enjeux beaucoup plus larges qui dépassent le cadre de l’espionnage en lui-même.

Ces méthodes d'espionnages sont-elles propres à la Chine ? Quelle place occupe l'Europe dans ce jeu d'espionnage ?

Qu’elles soient chinoises, américaines, russes, iraniennes ou pakistanaises, les cibles de l’espionnage demeurent les mêmes. C'est dérober la propriété intellectuelle d’un pays concurrent pour la transmettre à une entreprise nationale. Dans le cas présent il s’agit d’un vaccin. Mais il pourrait s’agir d’un camp militaire ou d’une technologie de la Silicon Valley promise à un brillant avenir et dont la Chine voudrait mettre la main dessus sans nécessairement l’acquérir. La question de ce type d’espionnage ne se pose pas au sein de l’Europe, il n’y a pas de service d’espionnage européen. Comme défini par le Traité de Lisbonne, les questions de l’espionnage sont de l’ordre de la souveraineté des nations. Nous serions incapables d’avoir une entente européenne sur cette question. Il y a encore quelques années, les Allemands aidaient la NSA à dérober des plans d’hélicoptères de combat auprès d’Airbus…

Quelles conséquences géopolitiques cet évènement peut-il provoquer ? Peut-on s'attendre à une réaction violente de la part des Américains ?  

Prédire les réactions de Trump serait un peu prétentieux de ma part ! Mais de toute évidence cette séquence s’inscrit dans un plan de communication de la part du gouvernement américain. Donald Trump est à 100 jours des présidentielles et doit impérativement renverser la vapeur. Il faut quelque chose d’impactant dans l’opinion publique de façon à renverser les cartes et l’opinion en sa faveur. Or Donald Trump a l’air suffisamment impulsif pour être prêt à déclencher une guerre avec la Chine. De nombreux sondages réalisés au sein de plusieurs pays désignent les États-Unis comme la menace principale à l’équilibre du monde. L’absence totale de réaction du monde face à la question des Ouïghours montre à quel point l’opinion publique mondiale se détache des actions de la Chine. Le monde s’attend davantage à un nouveau conflit déclenché par les États-Unis envers la Chine que l’inverse.   

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Nicolas59
- 24/07/2020 - 11:12
Bombardement
L’intox anti Trump continue de plus belle. On ne peut qu’appuyer le commentaire concernant le militarisme interventionniste des
prédécesseurs de Trump.
Ce qui dérange c’est qu’il fait ce qu’il a promis. Arrêter de faire la guerre partout dans le monde et ce qu’adorent les gauchos progressistes : massacrer des populations déshéritee au nom des droits de l’homme , de la démocratie etc etc.
C’est surtout les marchands d’armes US qui font la gueule car les pièces détachées et les munitions c’est ce qui rapporte le plus.
Trump fait de la diplomatie pure , il pratique avec un certain succès l'étape qui précède le conflit militaire et il semble que le monde progressiste n’y comprend rien et fait ce la mauvaise foi.
Pas de risque de guerre avec la Chine. Les prophètes de malheur en seront pour leur frais.
Papy Atlantico
- 23/07/2020 - 18:27
" Donald Trump a l’air
" Donald Trump a l’air suffisamment impulsif pour être prêt à déclencher une guerre avec la Chine" : un peu marre des lieux communs de ce genre. Trump, en politique internationale, ne se montre guère impulsif. Sous sa présidence, pas de guerre initiée par les USA, contrairement à ses prédécesseurs (Clinton/Kosovo, Bush/Irak, Obama /Lybie. Je le pense même excessivement prudent, comme avec la Corée, au risque d'une perte de crédibilité. En ce qui concerne sa politique vis à vis de la Chine, il a le mérite d'alerter l'Occident du risque de perdre définitivement sa liberté. Cela doit passer par une confrontation dont tout le monde espère qu'elle restera en deçà du seuil de la guerre, mais dont les gouvernants chinois doivent comprendre qu'elle est toujours susceptible de très mal tourner.
valencia77
- 23/07/2020 - 12:07
recherche medical aux USA
Haro sur le baudet. Trump, pour qui je vote, essaye de se refaire une sante politique apres avoir completement deconne sur la crise du covid-19.
Les chinois? Ben, 75% des PhD dans les laboratoires de biologie aux USA sont de jeunes chinois. Probablement la meme chose dans l'electro-mechanique.
Deja en 1985 il y avait des blagues a l'universite du Nouveau Mexique. 10 etudiants dans une classe de nivau 600, 2 americains, 8 chinois,et le prof etait indien.
Les blancs sont devenus cons. Sociologie, psychologie, history, science sociales, Education science, urbanisme et oh, black studies pour que les noirs puissent obtenir un diplome universitaire.
L'espionage chinois? Autant arreter 80% des employes de recherche en Amerique...