En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

05.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

06.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

07.

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 1 min 18 sec
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 1 heure 47 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 3 heures 20 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 4 heures 50 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 5 heures 4 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 5 heures 28 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 5 heures 49 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 6 heures 22 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 6 heures 45 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 7 heures 14 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 35 min 17 sec
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 2 heures 17 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 4 heures 39 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 5 heures 41 sec
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 5 heures 24 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 5 heures 47 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 6 heures 4 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 6 heures 25 min
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 7 heures 11 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 7 heures 52 min
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Laissez-nous respirer : cette douteuse convergence des luttes qui asphyxie la France

Publié le 20 juillet 2020
Laurence Sailliet revient cette semaine sur la nouvelle manifestation pour Adama Traoré, organisée ce samedi. Alors que la rentrée s’annonce périlleuse, la France pourra difficilement assumer des mouvements qui bloquent encore son économie.
Laurence Sailliet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Sailliet, ex-porte-parole Les Républicains, est chroniqueuse politique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Sailliet revient cette semaine sur la nouvelle manifestation pour Adama Traoré, organisée ce samedi. Alors que la rentrée s’annonce périlleuse, la France pourra difficilement assumer des mouvements qui bloquent encore son économie.

Samedi, à Beaumont-sur-Oise, lors de la manifestation pour Adama Traoré, on pouvait entendre un nouveau slogan scandé par des militants écologistes venus grossir les rangs : « Laissez-nous respirer ! ». Celui-ci avait un double sens car il s’agissait d’une part de dénoncer l’incapacité des politiques à agir pour protéger la planète et d’autre part il faisait référence aux derniers mots de Georges Floyd « je ne peux plus respirer ». Nous nous souvenons tous que ces mots ont été l’expression de sa terrible suffocation, celle qui lui aura été fatale. Alors, les retrouver sur une pancarte avec cette confusion pour créer une « convergence des luttes » est plus que troublante , elle est choquante. Cette vile récupération politique aura gagné, sans conteste, le prix du cynisme. Mais rien n’arrête EELV et ses alliés, d’ailleurs co-organisateurs de l’évènement, rien et surtout pas la dignité nécessaire lorsque l’on fait référence à une mort si tragique. Ce cynisme n’est pourtant pas très difficile à comprendre pour celui qui voit venir le duel fratricide entre EELV et la FI. Plutôt que de rivaliser d’idées et de projets, ces deux formations politiques préfèrent « se tirer la bourre » sur le terrain de l’indécence. 

Ce premier slogan énoncé venait s’ajouter aux habituels « Tout le monde déteste la police ! » ou « Une société sans police ! ». Ces propos encourageant la haine anti-flic, n’ont, de la même manière, aucunement gêné les élus de la République présents et qui portaient d’ailleurs fièrement leur écharpe tricolore comme signe distinctif de leur autorité. Pour certains d’entre eux, ils étaient déjà là lors de la manifestation nommée faussement « contre l’islamophobie ». Rien ne les avait non plus dérangé, ni la foule scandant 'Allahou Akbar' sous l'impulsion de Marwan Muhammad, ni l’étoile jaune arborée par des manifestants. On peut légitimement se poser la question : méritent -ils encore de représenter la Nation alors qu’ils participent avec engouement à ces rassemblements qui défient sans vergogne la République ? Car, ne soyons pas dupes, le réel objectif de certains organisateurs est bien celui-ci : déstabiliser la République et obtenir dans la rue, souvent avec violence, ce qu’ils n’ont pas obtenu dans les urnes.
 
Il ne s’agit pas de nier la sincérité de certains participants, réellement attachés à des causes de justice sociale, de défense du climat ou inquiets d’une montée de la violence. Ceci serait une injure faite à de nobles combats. Mais on ne peut continuer à baigner dans cette naïveté ambiante où si peu dénoncent les réelles ambitions de ceux qui cherchent à faire converger les luttes, pour mieux faire plier un pouvoir pourtant démocratiquement élu par le peuple. Cette manifestation de samedi, découlant de l'appel conjoint du Comité Adama et Alternatiba, organisation du mouvement pour le climat, à laquelle ont participé des gilets jaunes est la démonstration de cette dangereuse « confusion des causes » plus que « convergence des luttes ». 

En cette rentrée qui s’annonce si périlleuse, tant la dégradation du marché du travail liée à l’épidémie va frapper de plein fouet les plus fragiles, la France pourra difficilement assumer des mouvements qui bloquent encore son économie. Certains commerçants, restaurateurs ont difficilement survécu et leur demander de baisser encore leur rideau pour ces samedis de manifestation leur sera fatal. Nos forces de l’ordre mobilisées depuis presque deux ans pour encadrer ces manifestations répondront encore présent mais seront toujours plus la cible des factieux, leur autorité ayant été bafouée à de nombreuses reprises sans que le bouclier de leur hiérarchie ne les en protège. Alors si l’on veut que notre pays traverse cette étape avec la force et la dignité qu’on lui connaît, il est de la responsabilité de chacun de ne pas être le soutien d’agitateurs animés par l’unique volonté de voir la France mettre un genou à terre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 20/07/2020 - 13:54
heureusement que l'auteur
a compris qu'entre les Gilets Jaunes et le climat , c'était, en gros l'alliance du lapin et de la belette...Elle aurait pu aller plus loin en évitant de parler de noble combat pour le climat....Car ces gens la s'abritent derrière une peur fabriquée de toutes pièces par un petit groupe d'ennemis de l'humanité, orchestrée par des merdias avides ou imbéciles...Atlantico ne se hasarderait plus à dire que BHL ou Joffrin sont des défenseurs du peuple ; qu'il fasse encore un petit effort pour expliquer aux cons et mijaurées que ceux qui écrivent des articles ne sont pas autorisés à pèter à table !