En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

05.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

07.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

01.

Mesurer sa tension avec son iPhone

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Roses fauves" de Carole Martinez : les femmes attirent et piquent autant que les roses... un conte envoûtant, merveilleux et cruel

il y a 5 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 5 heures 56 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attentat à Nice : l'assaillant serait un Tunisien de 21 ans arrivé par Lampedusa
il y a 9 heures 23 min
pépites > International
Multiples attaques
Arabie saoudite : un vigile du consulat français à été blessé au couteau à Djeddah
il y a 10 heures 17 min
pépites > France
Vigilance des forces de l'ordre
Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon
il y a 11 heures 3 min
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 12 heures 1 min
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 14 heures 16 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 15 heures 4 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 15 heures 46 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 16 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Avant la retraite" de Thomas Bernhard : il est encore fécond le ventre…

il y a 5 heures 44 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 6 heures 20 min
pépite vidéo > Religion
Emotion
Attaque à Nice : le glas a résonné dans les églises de France en hommage aux victimes
il y a 9 heures 44 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron s’inquiète de l’affaiblissement de Castex, les islamo-gauchistes refusent d’assumer leurs responsabilités; Le juteux business des ex-politiques; Olivier Véran, l’homme qui dit qu’on n’a pas voulu l’écouter sur la gravité du Covid
il y a 10 heures 39 min
pépites > France
Opération Sentinelle
Attentat à Nice : Emmanuel Macron réhausse de "3.000 à 7.000" le nombre de militaires déployés sur le sol français
il y a 11 heures 17 min
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 12 heures 23 min
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 14 heures 38 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 15 heures 30 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 16 heures 25 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 17 heures 23 min
© JIM WATSON / AFP
© JIM WATSON / AFP
Panorama

COVID-19 : la pandémie s’étend et se politise aux États-Unis

Publié le 15 juillet 2020
Jean-Paul Betbeze décrypte l'évolution de la pandémie de coronavirus et son influence sur les principales devises et sur les marchés financiers.
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze décrypte l'évolution de la pandémie de coronavirus et son influence sur les principales devises et sur les marchés financiers.

1 – Plus de 12,8 millions de cas et 570 000 morts dans le monde. La pandémie poursuit son avancée dans les pays les plus peuplés

  • 3,3 millions de cas aux États-Unis, 1,8 au Brésil, 850 000 en Inde : le virus poursuit son avancée au rythme de plus de 230 000 cas par jour, en accélérant.

Nombre de nouveaux cas par jour dans le monde jusqu’au 10 juillet : 237 000 
(source : Worldometer)

Triplement du nombre de nouveaux cas journaliers aux États-Unis : 71 800 le 10, 61 700 le 11 juillet.

Nombre de nouveaux cas par jour aux États-Unis jusqu’au 10 juillet
(source : Worldometer)

  • sachant que les états ayant voté Trump sont plus touchés. 

Nombre de nouveaux cas par jour aux États-Unis selon le Collège électoral de 2016 (en fonction du nombre de Grands Electeurs par état, d’alors)
(source : Saul Eslake, Corinna Economic Advisory)

Quand le Dr Fauci, le spécialiste en charge des maladies infectieuses aux États-Unis avait parlé de 100 000 cas journaliers possibles, si rien n’était fait pour freiner le rebond, il n’avait pas forcément tort. Les états « trumpiens » ne l’ont pas cru : ils voient ce qui leur arrive et Donald Trump arbore un masque ! Et il baisse dans les sondages, qui annoncent un succès de Joe Biden.

Aux États-Unis, la pandémie a donc un effet politique et les marchés regardent le programme Biden, où les experts lui recommandent un doublement du salaire horaire minimal à 15 dollars l’heure, rien sur les impôts… pour le moment. Et la bourse regarde les cas.

2 – Le Nasdaq, gagnant boursier d’une économie post COVID-19, rejoint par la Chine

Plus le temps passe, plus l’écart se creuse en faveur des GAFAM au NASDAQ et de la Chine, dont les chiffres de reprise surprennent. Ce sont Google, Amazone, Facebook, Apple et Microsoft qui transmettent les informations, permettent le télétravail et transportent les colis, qui sont les gagnants ! Mais il ne faut pas oublier ce qui se passe en Chine, avec des usines qui ouvrent et servent leur marché domestique plus leurs clients : en l’état actuel des chaînes de production mondiale, il ne peut y avoir reprise aux États-Unis et en Europe sans reprise d’abord en Chine ! En outre, la Chine dispose de ses propres GAFAM, plus petits. Ce sont BATX : B pour Baidu le petite frère de Google ; Alibaba celui d’Amazon, coté à New York ; T pour Tencent, celui de Facebook et X pour Xiaomi, celui d’Apple. La Chine n’est évidemment plus seulement l’atelier du monde : elle se bat avec les États-Unis sur la frontière des technologies mondiales, et c’est ce qui explique tout ce qui se passe, derrière les tensions Trump-Xi : la maîtrise du monde futur.

L’inquiétude demeure partout ailleurs : les marchés voient cette course entre les nouveaux cas de virus d’un côté et les soutiens monétaires et budgétaires de l’autre. GAFAM contre BATX : le sentiment gagne, que la « vieille économie » patine.

3 – Tout dépend toujours des Banques Centrales pour faire baisser les taux longs nominaux et lutter contre les menaces de déflation, mais il y a des limites.

Les Banques Centrales sont toujours là, surtout pour les pays industrialisés. Le bilan de la BoJ égale ainsi 120% du PIB japonais, autant pour la BCE avec le PIB de la zone euro. A 70% du PIB, on trouve les bilans de la Fed et de la Banque d’Angleterre, à 50% du PIB celui de la Banque du Canada. Et ce n’est pas fini.
Le quantitive easing s’étend partout, allant chez les émergents où il est évidemment plus limité. Les quantités de monnaie montent partout, pour faire baisser les taux nominaux et soutenir la croissance, mais l’inflation ne monte nulle part. La trappe à liquidité est grande ouverte. Alors, si les taux nominaux baissent beaucoup mais que l’inflation est aussi très basse, les taux réels baissent en Allemagne et en France, en revanche s’ils baissent un peu, mais que l’inflation fléchit plus encore, ils montent : nous sommes aux États-Unis. Et même s’ils baissent, ils ne peuvent s’effondrer quand les prix baissent. Nous sommes alors face à une montée des taux longs réels italiens.

4 – L’or, encore et toujours

Face à ces risques de déflation et de reprise de la pandémie aux États-Unis, les deux étant liés, pas de surprise si l’or seul avance, et il ne coûte rien à garder, tandis que les prix des matières premières sont toujours à la baisse, mais un peu moins, en liaison avec les meilleures nouvelles de la demande plus forte dans les pays industrialisés. La situation des pays émergents reste ainsi préoccupante, sachant leurs étroites limites budgétaires et monétaires  et leurs dépendances aux matières premières. 

5 – Le dollar toujours, avec le franc suisse (comme avec l’or), mais l’euro remonte.

La nouveauté est la remontée de l’euro dans le paysage monétaire mondial. Certes, le dollar reste fort est le franc suisse est toujours l’abri préféré, à tel point que la Banque Centrale Suisse essaie de freiner sa progression par rapport au dollar. La livre sterling souffre de la chute de l’activité, pandémie plus Brexit, quand l’idée du no deal gagne. Chez les pays émergents, la pandémie entraine une récession qui entraine des troubles politiques et sociaux qui fait chuter les changes. C’est le cas pour le real brésilien qui a perdu presque le tiers de sa valeur depuis janvier, moins pour la livre turque et le rouble, mais les inquiétudes sont là, notamment pour la Turquie. 

Évidemment, la pandémie continue. Elle est médicale, économique, sociale, financière et de plus en politique, pesant sur les rapports entre nations et en leur sein. Avec évidence, la Chine continue ses avancées, les États-Unis semblent se distendre et l’Union européenne s’unir. La France continue ses soutiens monétaires et financiers, bénéficiant du rapprochement avec l’Allemagne et se lance dans des programmes à moyen et long termes, comme l’Allemagne et les autres pays d’ailleurs, programmes qu’il s’agira quand même de coordonner. La bonne nouvelle, c’est que les ressources financières ne manquent pas.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gastoch
- 16/07/2020 - 11:31
Pravda
Ne jamais croire la Pravda. Le bourrage de crâne ne suffit pas à gagner la guerre. Tout cela est un conte de fée (golène), un château de cartes japonais mais dans les Balkans. Au moindre couac —et il y en aura, Hong Kong tiens, par exemple— la petite musique socialo s'arrêtera. Net!! Et on comptera les baisés par miyons.
evgueniesokolof
- 15/07/2020 - 13:45
ah c'est inimitable
Betebeze réalise un nouveau chef d'oeuvre de nouvelle cuisine....
Ferait mieux de s'interroger sur ses stats; le différences c'est du aux soins ou.....aux statistiques....
Excepté pour l'Iran où ils ont le docteur Al Comynes qui fait des miracles......Tous ceux qui commandent chez Ali Baba un poil de barbe du prophète sont immunisés!