En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

02.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

03.

Michel Onfray a contracté la Covid-19

04.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

05.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

06.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

07.

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

03.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 7 min 48 sec
décryptage > Politique
Restrictions et nouvelles mesures

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

il y a 17 min 10 sec
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Manchester United - PSG : 1-3 Paris s'impose dans le théâtre des rêves et reprend la tête de son groupe

il y a 37 min 28 sec
décryptage > Politique
VGE

Valery Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

il y a 50 min 31 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Mindhunter" de David Fincher : entretiens avec des tueurs en série

il y a 13 heures 59 min
light > Culture
Monuments parisiens
Déconfinement : la Tour Eiffel va rouvrir dès le 16 décembre
il y a 14 heures 34 min
pépites > Santé
Endiguer la pandémie
Vaccin contre la Covid-19 : Boris Johnson attendra son tour
il y a 15 heures 30 min
light > Santé
Etat de santé
Michel Onfray a contracté la Covid-19
il y a 17 heures 46 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 20 heures 2 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 21 heures 1 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 11 min
décryptage > International
En avant-première pour vous

Le dernier film du Mossad : « Bons baisers de Téhéran »

il y a 35 min 49 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Crise économique : l‘OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l’Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

il y a 45 min 35 sec
pépites > Politique
Disparition
Mort de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing à l’âge de 94 ans
il y a 9 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Voir le jour" de Marion Laine : si le quotidien du personnel hospitalier m’était conté…

il y a 14 heures 18 min
pépites > Société
L’amour aux temps du Coronavirus
Covid-19 : un Français sur trois serait sur un site de rencontres depuis le premier confinement
il y a 15 heures 1 min
pépites > Santé
« The Wuhan files »
La rédaction de CNN dévoile le contenu de documents chinois confidentiels qui révèlent les erreurs commises par la Chine lors de l’apparition du Covid-19
il y a 16 heures 33 min
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 19 heures 26 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 20 heures 47 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 21 heures 10 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
Emmanuel Macron interview 14 juillet
© LUDOVIC MARIN / AFP
Emmanuel Macron interview 14 juillet
Oral de rattrapage

Macron, l'incompris... mais la faute à qui ?

Publié le 15 juillet 2020
Anita Hausser décrypte l'interview du président de la République. Emmanuel Macron a tenté d'éclairer les Français après la crise de la Covid-19. Le chef de l'Etat a notamment fait un certain nombre d'annonces comme sur le port du masque ou pour la jeunesse.
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser décrypte l'interview du président de la République. Emmanuel Macron a tenté d'éclairer les Français après la crise de la Covid-19. Le chef de l'Etat a notamment fait un certain nombre d'annonces comme sur le port du masque ou pour la jeunesse.

Je ne suis pas celui que vous croyez, "ce Président qui voudrait tout réformer pour que ce ne soit que les meilleurs qui puissent réussir", un homme qui ne se soucie que des premiers de cordée, mais j'ai du mal à me faire comprendre par mes concitoyens, a tenté en substance de plaider  Emmanuel Macron pour expliquer la " détestation" dont il fait l'objet de la part d'une partie des Français. Afin d'en faire (-une nouvelle fois), la démonstration, le Président de la République a sacrifié pour la première fois à l'exercice (-dédaigné jusque là), de l'interview du 14 juillet. Crise sanitaire et crise économique obligent. La séquence faisait suite à une cérémonie du 14 juillet inédite, qui a pris la forme d'un hommage aux soignants et tous ceux qui se sont dévoués pendant la crise sanitaire. Un moment émouvant pour ceux qu'on a appelé les "premiers de corvée" pendant le confinement. Ironie du sort, Emmanuel Macron a fait l'expérience quasi in situ de ce rejet, voire d'une manifestation de haine-verbale, en croisant un groupe de manifestants Gilets Jaunes dans les Jardins des Tuileries, à quelques pas de l'Elysée où il se promenait avec son épouse, dans la soirée du 14 Juillet...  

L'interview télévisée, elle, était destinée à faire le point sur la crise du Coronavirus, et à éclairer les Français sur l'après... En attendant la disparition de la pandémie ou la découverte d'un vaccin, Emmanuel Macron a confirmé que le port des masques dans les lieux fermés sera obligatoire à partir du 1er aôut. Pourquoi seulement à partir de cette date ? Parce qu'il faut bien préparer la règlementation qui va avec... L'interview devait également nous apprendre davantage sur ce "nouveau chemin" promis pendant le confinement, mais Emmanuel Macron a prévenu d'emblée, il s'agit pas d'un changement de cap, juste de méthode. Pour lui la priorité demeure l'emploi, l'insertion des jeunes dans le marché du travail alors que la crise va provoquer une recrudescence du chômage (-les prévisionnistes tablent sur  900.000 chômeurs supplémentaires en France d'ici la fin de l'année); Emmanuel Macron  est revenu sur le dispositif de chômage partiel "sans équivalent" mis en place au moment du confinement, l'occasion pour lui de rappeler les prêts consentis aux entreprises ainsi que les  exonérations de charges, et de marteler que "pas un jeune ne sera laissé sur le bord du chemin" grâce, notamment, aux contrats d'insertion et au soutien à l'apprentissage. C'est un des aspects du plan de relance de 100 milliards actuellement en préparation, une somme qui viendra s'ajouter aux 450 milliards qu'ont déjà coûté la crise. L'accent sera également mis sur le ferroviaire avec le maintien ou le rétablissement de petites lignes promises à l'abandon, le retour des trains de nuit et le développement du frêt ferroviaire, (-vieux serpent de mer). Les impôts vont-ils augmenter? Non, assure le Président, mais  il se pourrait bien, par exemple, que les 20% de contribuables qui n'ont pas encore été exemptés de taxe d'habitation ne le soient jamais. Pour le reste, on attendra les précisions qu'apportera le Premier ministre dans son discours de politique générale. Au fait, pourquoi avoir congédié Edouard Philippe de Matignon alors qu'il devenait populaire auprès des Français ? Parce qu'il fallait une équipe renouvelée pour incarner le  nouveau chemin..."On ne peut pas dire on emploie un nouveau chemin, une nouvelle méthode, un nouveau temps du quinquennat et le faire avec la même équipe. Vous m’auriez à ce moment-là posé à juste titre la question exactement contraire : pourquoi, comment pouvez-vous nous dire que vous allez changer de chemin et de méthode alors que vous avez les mêmes ?", argumente Emmanuel Macron.

Et Jean Castex, élu d'une petite ville, dont le chef de l'Etat a admiré la culture du dialogue social, "la patte humaine"  pendant la préparation du déconfinement, incarne parfaitement cette volonté d'écoute, de "dialogue social", nécessaires pour cette période difficile qui s'annonce. A lui de faire passer la pilule amère à ces salariés à qui on va demander d'accepter, un temps, une baisse de salaire contre le maintien de l'emploi. A lui et son gouvernement de relancer la réforme des retraites à laquelle la France ne peut pas échapper, même si les partenaires sociaux s'y opposent (-le déficit est passé de 5 à 30 milliards pendant la crise)."Dans les années qui viennent il faudra la faire, la réforme des retraites", soupire Emmanuel Macron qui précise toutefois que ce ne sera pas la même que celle votée sous le gouvernement Philippe.  Alors, si on voulait filer la métaphore on dirait que le gouvernement quitte l'autoroute (des réformes) à grande vitesse, pour emprunter les nationales les départementales, et les petites lignes de train, pour arriver à la même destination.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Patyz
- 15/07/2020 - 21:11
Macron n est pas un président
Macron n est pas un président, c est un ado vaniteux, orgueilleux, un ado fait roi par celle qui voulait devenir épouse du président, celle qui l a façonné pour donner mille raisons à des donateurs puissants de lui faire confiance quand elle vantait les mérites de son ado roi, et le plan machiavélique a fonctionné, macron a été élu parce que Fillon a été lapidé et crucifié sur la place publique, macron n a jamais été un élu, il ne connaît rien de la vie réelle, il est incapable de ressentir ce que ressent tout un peuple qui n attend plus aucune considération de ces élites qui ont prouvé qu au milieu d une crise sanitaire ils n étaient plus rien, ils ne servaient à rien et pourtant ils jouissent de privilèges de roitelets tandis que celles et ceux qui ont tenu le pays à bout de bras, les premiers de corvée eux touchent des salaires misérables, en quoi des arrogants , des manipulateurs, des calculateurs dangereux méritent que nos impôts leur permettent de gagner des salaires exorbitants alors qu ils sont en train de trahir et ruiner notre France
Patyz
- 15/07/2020 - 21:11
Macron n est pas un président
Macron n est pas un président, c est un ado vaniteux, orgueilleux, un ado fait roi par celle qui voulait devenir épouse du président, celle qui l a façonné pour donner mille raisons à des donateurs puissants de lui faire confiance quand elle vantait les mérites de son ado roi, et le plan machiavélique a fonctionné, macron a été élu parce que Fillon a été lapidé et crucifié sur la place publique, macron n a jamais été un élu, il ne connaît rien de la vie réelle, il est incapable de ressentir ce que ressent tout un peuple qui n attend plus aucune considération de ces élites qui ont prouvé qu au milieu d une crise sanitaire ils n étaient plus rien, ils ne servaient à rien et pourtant ils jouissent de privilèges de roitelets tandis que celles et ceux qui ont tenu le pays à bout de bras, les premiers de corvée eux touchent des salaires misérables, en quoi des arrogants , des manipulateurs, des calculateurs dangereux méritent que nos impôts leur permettent de gagner des salaires exorbitants alors qu ils sont en train de trahir et ruiner notre France
Patyz
- 15/07/2020 - 21:11
Macron n est pas un président
Macron n est pas un président, c est un ado vaniteux, orgueilleux, un ado fait roi par celle qui voulait devenir épouse du président, celle qui l a façonné pour donner mille raisons à des donateurs puissants de lui faire confiance quand elle vantait les mérites de son ado roi, et le plan machiavélique a fonctionné, macron a été élu parce que Fillon a été lapidé et crucifié sur la place publique, macron n a jamais été un élu, il ne connaît rien de la vie réelle, il est incapable de ressentir ce que ressent tout un peuple qui n attend plus aucune considération de ces élites qui ont prouvé qu au milieu d une crise sanitaire ils n étaient plus rien, ils ne servaient à rien et pourtant ils jouissent de privilèges de roitelets tandis que celles et ceux qui ont tenu le pays à bout de bras, les premiers de corvée eux touchent des salaires misérables, en quoi des arrogants , des manipulateurs, des calculateurs dangereux méritent que nos impôts leur permettent de gagner des salaires exorbitants alors qu ils sont en train de trahir et ruiner notre France