En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

03.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

04.

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

05.

Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez

06.

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

07.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

06.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 9 heures 48 min
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 10 heures 37 min
light > Société
L’Amour aux temps du coronavirus
Les couples binationaux séparés par la pandémie de coronavirus vont pouvoir enfin se retrouver
il y a 11 heures 38 min
pépites > International
Violence de la catastrophe
Les explosions du port de Beyrouth ont formé un cratère de 43 mètres de profondeur
il y a 13 heures 7 min
light > Media
Loi sur la sécurité nationale
Hong Kong : la figure prodémocratique Jimmy Lai a été arrêtée, ses journaux perquisitionnés
il y a 15 heures 42 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

L'État, sauveur du jour, tueur du lendemain. Mr Darmanin est-ce l’image que vous voulez donner de votre mandat ?

il y a 16 heures 59 min
pépite vidéo > International
Liban
De nouveaux incidents à Beyrouth lors de manifestations, trois ministres ont démissionné
il y a 18 heures 9 min
décryptage > Economie
Baisse des prix

Le Covid-19 est déflationniste

il y a 20 heures 5 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez
il y a 20 heures 48 min
décryptage > High-tech
Fake news

Vidéos trafiquées : les deepfakes deviennent de plus en plus faciles à produire et de plus en plus crédibles

il y a 21 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 10 heures 12 min
pépites > International
Renouveau ?
Explosions à Beyrouth : le Premier ministre libanais, Hassan Diab, annonce la démission de son gouvernement
il y a 11 heures 10 min
light > Insolite
"Photo souvenir"
Allemagne : il fait un doigt d’honneur à un radar, son amende est multipliée par 75
il y a 12 heures 14 min
pépites > Santé
Pouvoir d'achat
Covid-19 : le prix des masques devrait fortement baisser à la rentrée
il y a 13 heures 30 min
pépites > Politique
Bras de fer démocratique
Biélorussie : la candidate d'opposition Svetlana Tikhanovskaïa demande à Alexandre Loukachenko de céder le pouvoir
il y a 16 heures 37 min
pépites > Terrorisme
Investigations
Attaque au Niger : le parquet antiterroriste français ouvre une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 17 heures 41 min
décryptage > Santé
Anticipation

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

il y a 19 heures 50 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Traité d’antidiplomatie

il y a 20 heures 27 min
décryptage > International
Retour vers le passé

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

il y a 21 heures 9 min
décryptage > France
La ruée vers l'Ouest

Quel impact des canicules sur l’immobilier ?

il y a 21 heures 24 min
© LOUISA GOULIAMAKI / AFP
Grèce antique
© LOUISA GOULIAMAKI / AFP
Grèce antique
Atlantico Litterati

Bernard Plessy : "Travaux et jours dans la Grèce antique" (éditions Paradigme), grandeur du "petit peuple"

Publié le 12 juillet 2020
L’essayiste Bernard Plessy publie « Travaux et jours dans la Grèce antique » (Paradigme/). L’art de l’épigramme, ou la poésie des vivants d’hier pour les amoureux des arts et lettres d’aujourd’hui.
Annick Geille
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Annick Geille est une femme de lettres et journaliste française, prix du premier roman 1981 pour Portrait d'un amour coupable et prix Alfred-Née de l'Académie française 1984 pour Une femme amoureuse. Elle est également la cofondatrice, avec...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’essayiste Bernard Plessy publie « Travaux et jours dans la Grèce antique » (Paradigme/). L’art de l’épigramme, ou la poésie des vivants d’hier pour les amoureux des arts et lettres d’aujourd’hui.

C’est ici-même, dans les colonnes d’Atlantico, que l’académicien et historien de la littérature Marc Fumaroli (1932-2020), s’opposa à ce qu'il nommait le «divertissement industriel ». « La France culturelle, pourtant riche en talents, est poussive, du fait de la conception inflationniste qu’elle s’est faite de la culture. Je ne vois pas pour demain un courage, un éveil, un élan qui changent la donne. » (Marc Fumaroli/Atlantico/ 2011). Forte tête, l’occupant du fauteuil 6, quai de Conti, s’était valu l’opprobre des féministes en s’opposant dès 1998 à  la féminisation des noms de métiers. Dans « La Querelle des Anciens et des Modernes » précédé de son essai : « Les abeilles et les araignées » (Gallimard/Folio2001), Marc Fumaroli prône un retour aux sources –antiques afin de s’opposer aux « acharnés du présent ». Un présent sans passé, sans histoire, sans chronologie : un présent dénué de sens, donc barbare. « La bêtise au front de taureau », dirait Baudelaire. Cette sous- culture règne aujourd’hui, forgée par  l’absence de pensée de ceux qui, au contraire de  Roland Barthes hier- (« La Grèce  c’est une langue et une culture très familières à tout intellectuel français formé avant la Seconde Guerre Mondiale »), ou du politologue Luc Ferry, ancien ministre de l’éducation nationale (« L'antiquité grecque »/ livre –audio/ Frémeaux & Associés) voudraient voir disparaître le grec des enseignements contemporains. 

« Le grec ancien  me semble moins une langue morte qu’une langue endormie », déclara récemment dans Atlantico Nicolas Waquet, le nouveau traducteur d’Aristote (L’amitié/Aristote/Editions Rivages/août 2020). Pour finir de rassurer les hellénistes, hellénisants et autres  amoureux  de l’Antiquité, paraît ces jours-ci un essai manifestant une passion futée pour cette littérature : « Travaux et jours dans la Grèce antique » (éditions Paradigme) de l’écrivain Bernard Plessy (à gauche le texte en grec ancien, à droite, sa traduction). Quatre-vingts inscriptions  (« epigramma ») extraites de l’« Anthologie grecque »/ 13 tomes dans l’édition Jérôme Budé (« anthologie », en grec, se dit« guirlande »). L’épigramme  est souvent une inscription sur une statue, un monument, un tombeau. Un genre littéraire ultra-court : tout doit être dit en quelques mots. Une sorte de tweet antique. La « parole ailée ». Un condensé de pensée. Il existe toutes sortes d’épigrammes : descriptives, votives, amoureuses, morales, funéraires, satiriques, énigmatiques, etc. Les premières épigrammes connues sont celles du poète  grec Archiloque. « Cœur, mon cœur, confondu de peines sans remèdes, reprends-toi. Résiste à tes ennemis : oppose-leur une poitrine contraire. Ne bronche pas au piège des méchants. Vainqueur, n'exulte pas avec éclat  ». Dans sa leçon inaugurale  au Collège de France (« La littérature pour quoi faire »du 30 Novembre 2006), Antoine Compagnon évoqua d’ailleurs Archiloque ( 740-685 av. J.-C.).

Bernard Plessy quant à lui  a choisi de piocher dans l’Anthologie Grecque/Palatine les épigrammes qu’il préfère : des ex-voto. L’hommage des humbles aux figures de la divinité. Un échange symbolique  circule en cette épigraphie  particulière : le donateur, l’offrande et cette divinité qu’il s’agit d’amadouer, de louer, à laquelle il faut offrir cette action de grâce pour un bienfait précis. 

« La mer, la terre, les guerre, la campagne et les cités » d’un peuple qui rend grâce aux dieux. Tels sont les personnages et le décor de ce recueil d’épigrammes traduites par Bernard Plessy  (agrégé de lettres classiques, ex patron du « Bulletin des Lettres »). La présentation–éclairante- de l’auteur nous permet d’entrer derechef dans les subtilités du texte. Exemple.  «Thalassa ! Thalassa ! Le grec revit quand il retrouve la mer ! Voici ses hommes : pêcheurs de rivage, marins-pêcheurs, capitaines. (…) Ainsi le marinier souvent, pour tout trésor, rapporte des harengs au lieu des lingots d’or ». L’épigramme votive met en forme la supplique du paysan à l’adresse de la divinité qui peut changer son destin : « Je suis le vieil Euphron, mon lopin n’a pas grand nombre de sillons, 

Les grappes de ma vigne ne donnent pas quantité de vin,

Vraiment c’est un maigre sol qu’égratigne ma charrue

Et chiche est la coupe de ma vendange,

Si elle n’était de maigres biens, maigre serait l’offrande ; mais si tu m’accordes

Davantage, déesse, autrement abondantes seront mes prémices ( texte grec p.54, traduction p.55). Grâce à Bernard Plessy, la « guirlande » scintille. On n’a jamais vu d’aussi près et si bien compris l’art de l’épigramme : parmi tant de prières, surgit une leçon –limpide- d’amour et de beauté. Oui les gens du petit peuple sont bien là, l’épigramme est leur blason. Ils portent des armes, quand il le faut, arc ou lance, casque et bouclier. Ils ont des outils de paix, -rustiques, soc et joug aux champs, pressoir et pelle à vanner à la ferme. (…) Anonymes ? Ils ont un nom que le vers met en valeur et c’est celui de leur père. Petits ? Ils ont leur secrète grandeur. Humbles, mais fiers.(…) Si l’on sait entrer dans la confidence des ces épigrammes, dit et non-dit, entendu et sous-entendu, on comprend que ces gens ordinaires ont  fait un peuple extraordinaire », conclut Bernard Plessy.

Plaisir de lecture garanti. Barthes, sans doute, aurait aimé, lui qui chérissait les splendeurs du Haiku.Réunies ici, donc, pour notre plaisir et en VO, quatre-vingts inscriptions, ou l’art et la manière de rendre grâce pour  le travail accompli et les bienfaits obtenus. Etre encore et toujours en vie, par exemple, et savoir ses proches vivants, eux aussi. Une poétique  spirituelle comme née d’hier. « Le secret grec ? Le beau est inséparable du bon », chuchote Bernard Plessy.Nous sommes sous le charme. Un secret à méditer cet été. Et après.

« Travaux et jours dans la Grèce antique » par Bernard Plessy( Paradigme/Corsaire) 4 euros et 99 cents.

« Anthologie grecque/Anthologie Palatine »/Livre VI Volume 3 ( épigrammes 1-358) Pierre Waltz  

Lire aussi  ( à propos de cette très belle cité antique et de ses épigrammes) :

DOSSIERS D'ARCHÉOLOGIE N° 139 

APHRODISIAS, LA CITÉ DE VÉNUS RETROUVÉE

N° 139 - juin 1989 Version papier /19 euros

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires