En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

04.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

05.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

06.

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

07.

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

01.

Faut-il augmenter les salaires?

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Alerte à l’aliénation idéologique : pire que les nouveaux extrémistes progressistes, les idiots utiles qui leur ouvrent les portes

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

PMA pour toutes : le conservatisme sociétal est-il une cause définitivement perdue ?

05.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

06.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Wuhan
Covid-19 : la mission de l'OMS en Chine a terminé son travail préparatoire dans le cadre de l'enquête sur l'origine du virus
il y a 15 min 55 sec
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Relance ou investissement ? Présent simple ou avenir composé ? Être en France ou aux USA ?

il y a 3 heures 26 min
pépite vidéo > Science
Mission accomplie
SpaceX : les images de l'amerrissage des deux astronautes américains
il y a 4 heures 11 min
décryptage > Société
Sélection inclusive

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

il y a 6 heures 5 min
décryptage > Economie
Incertitudes sur les marchés

Le COVID-19 s’attaque surtout au dollar

il y a 6 heures 41 min
décryptage > International
Centre d'attraction

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

il y a 7 heures 44 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

TikTok première victime du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump va décider de fermer la star montante des réseaux sociaux

il y a 8 heures 27 min
pépites > Economie
Vroum
Hausse des ventes de voitures neuves
il y a 23 heures 5 min
pépites > Economie
Crise aux Etats-Unis
Coronavirus : le cauchemar des restaurants américains condamnés à la faillite
il y a 1 jour 16 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol
il y a 1 jour 4 heures
pépites > Justice
Nouveau rebondissement
Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature
il y a 50 min 44 sec
pépites > Environnement
Temps d’adaptation
Barbara Pompili décide de repousser l'interdiction des terrasses chauffées à l'hiver 2021
il y a 3 heures 44 min
décryptage > Environnement
Environnement

C’est la biodiversité du "beau" qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul, du chiffre, du nombre

il y a 5 heures 40 min
décryptage > Santé
Avertissement

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

il y a 6 heures 21 min
décryptage > Consommation
Cocktail & Terroir

Les idées cocktails originales de l’été : avec de l’Absinthe, essayez le Green Beast

il y a 7 heures 14 min
décryptage > Politique
No non-sense

Séduire les "vrais gens" : le match des résultats Boris Johnson / Emmanuel Macron. Avantage...

il y a 8 heures 9 min
décryptage > Europe
Milliards à l'eau

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

il y a 8 heures 40 min
pépites > Politique
Renouvellement
Important mouvement préfectoral
il y a 23 heures 20 min
pépites > International
A la mode
Coronavirus : des New Yorkais adoptent le scooter
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > International
Ennemi depuis toujours

Entre hyper-ouverture et « pression maximale », quelle sera la stratégie iranienne de Joe Biden ?

il y a 1 jour 4 heures
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Retrouver le sens du réel

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

Publié le 12 juillet 2020
Trente ans après la chute du Mur de Berlin, Edouard Husson décrypte les menaces qui pèsent sur les libertés en Occident et à travers la planète au regard de la crise du coronavirus, de la protection de l'environnement ou bien encore de la situation à Hong Kong.
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Trente ans après la chute du Mur de Berlin, Edouard Husson décrypte les menaces qui pèsent sur les libertés en Occident et à travers la planète au regard de la crise du coronavirus, de la protection de l'environnement ou bien encore de la situation à Hong Kong.

Trente ans après....

C’était il y a très longtemps, il y a trente ans, une génération. Le Mur de Berlin s’effondrait, pacifiquement, les nations d’Europe centrale et orientale avaient renversé le communisme. Une fois n’est pas coutume, une classe dirigeante avait cédé la place sans verser le sang. L’Occident se réjouissait: Reagan, naguère honni, était soudain fêté comme le visionnaire organisateur du coup de boutoir final dans l’édifice vermoulu. Même les moins favorables au catholicisme, parmi les médias, ne pouvaient s’empêcher de mettre en avant le rôle du pape polonais dans la chute de l’abominable totalitarisme, assagi sur sa fin mais bien étouffant et qui n’avait pas résisté, finalement, au réveil des sociétés. 

Comment en sommes-nous arrivés, nous autres Occidentaux, à la situation désabusée qui est la nôtre aujourd’hui? Comment les Etats-Unis, fer de lance de la lutte contre le communisme en sont-ils arrivés à la situation où l’héritier de Ronald Reagan, Donald Trump, est à ce point haï par ses adversaires politiques qu’ils sont prêts à toutes les manoeuvres antidémocratiques pour l’empêcher d’être réélu, et ceci alors même qu’il a eu le courage de dénoncer, avant les autres, la résurgence totalitaire du Parti Communiste Chinois ? Comment en est-on arrivé, dans l’Eglise, à ce que le pontificat de Jean-Paul II, le pape des libertés, soit, littéralement, oublié, laissant la place à un affrontement très dur entre traditionalistes et sécularisateurs? Comment en est-on arrivé à la situation où le seul fait, pour les nations d’Europe centrale, de penser la démocratie dans la nation et de chérir les frontières comme la plus sûre protection des libertés civiques, vaut aux peuples il y a peu fêtés d’être honnis et même mis au ban de l’Union Européenne? 

En Occident aussi les libertés sont menacées

Il y a d’abord le constat: trente ans après, en Occident, les libertés sont menacées. La première de ces libertés, le droit de dire ce que l’on veut, est de plus en plus mise en cause par les pressions conjuguées de l’Etat et des géants du numérique. En cascade, ce sont toutes les libertés qui sont progressivement confisquées: en quelques jours, comme dans une sorte d’hallucination collective, les sociétés occidentales ont décidé d’arrêter, plus ou moins complètement, l’ensemble des activités de la nation pour lutter contre une épidémie venue de Chine, dont la gravité apparaît, après coup, avoir été surestimée, pour dire le moins. Il va mourir plus de personnes du SIDA dans le monde, en particulier en Afrique, des suites de traitements non acheminés pendant le confinement, qu’il y aura eu de victimes du COVID 19.  

La crise causée par le COVID 19 est instructive parce qu’elle nous permet de mieux comprendre ce qui est en jeu. Le débat rationnel, sans lequel il n’y a pas de démocratie, est devenu quasi-impossible. Imaginez qu’un des leaders politiques en vue se soit obstiné à refuser le confinement voulu par la « main invisible » des émotions collectives: il aurait été lynché. Tout le monde a fait l’éloge d’Angela Merkel pendant la crise du Coronavirus: mais personne n’a fait remarquer qu’elle avait une fois de plus excellé dans la capacité à ne pas aller contre le consensus mainstream? Aurait-elle été autant adulée en refusant le confinement?  D’ailleurs, n’est-ce pas ce qui est arrivé, non pas à un leader politique mais à une sommité médicale française, qui proposait un traitement d’urgence pour arrêter précocement le développement de la maladie? Il a été l’objet d’une campagne de dénigrement qui rappelle furieusement la politisation de la médecine dans feu le bloc soviétique - la violence d’Etat en moins.  La crise du COVID 19 nous a fait toucher du doigt ce qui est en jeu: le déni de liberté et le déni de réalité progressent d’un même pas dans nos sociétés. 

Comment l’écologie a été confisquée par les idéologues

Regardons ce qui se joue sur le front de l’écologie. La France est l’un des pays les plus soucieux de son environnement, depuis au moins les années 1970. Tous y contribuent, des militants écologistes aux chasseurs; des ingénieurs de l’industrie nucléaire aux chercheurs de niveau mondial qui travaillent sur le stockage de l’énergie. La protection de l’environnement demande que l’on soit attentif à la complexité du réel. Ce qui était modèle scientifique hier est nié aujourd’hui; certaines innovations technologiques tournent court, des procédés industriels anciens sont redécouverts et adaptés aux exigences du moment. Dans tous les cas, notre pays est véritablement pionnier en Europe. Ou plutôt, l’était: en effet l’écologie est progressivement confisquée par une avant-garde bien peu éclairée, qui s’accroche aux modèles scientifiquement dépassés du changement climatique, qui procède à des exclusions arbitraires et à des choix non moins douteux et qui prétend mettre le pays en coupe réglée. Cette nouvelle «dictature du prolétariat » a provoqué une première révolte populaire, celle des Gilets Jaunes. Qu’à cela ne tienne, elle est prête à remettre le couvert. L’abstention aux élections municipales a été massive, les écologistes auto-proclamés ont été élus par une infime minorité d’électeurs et uniquement dans quelques grandes villes: nos médias en font un raz-de-marée vert et le président de la République en profite pour faire passer les propositions d’une commission « citoyenne » sans aucune légitimité, habilement conduite, en coulisses, par des activistes. Comme pour la crise du Coronavirus, le déni de réalité conduit au déni de liberté. Peu importe à nos nouveaux apparatchiks que l’automobile soit aujourd’hui un moyen de déplacement toujours plus propre: il faut supprimer la voiture pour tous sous prétexte que quelques habitants privilégiés de centre-ville n’ont jamais passé leur permis de conduire ou bien ont des angoisses religieuses de substitution: ils n’adorent plus le Dieu des Juifs et des chrétiens mais Gaïa, la Terre-Mère. 

Ce « En même temps » liberticide 

On pourrait multiplier les exemples: partout en Occident s’est installé, dans la partie de la société la plus riche, celle qui a accès aux leviers du pouvoir, un universel déni de réalité: la Chine populaire n’est pas un Etat dangereux pour l’équilibre du monde; l’industrie nucléaire n’est pas une industrie propre; il existe un racisme systémique des sociétés blanches; Un enfant n’a pas besoin pour grandir dans l’équilibre, d’un père et d’une mère; la France est mieux gouvernée par des décisions prises à Francfort ou à Paris qu’au plus près du terrain, là où les gens habitent et travaillent; une société ne soit pas chercher à assimiler les étrangers qui sont sur son sol; une société n’a pas besoin de secteur industriel pour être prospère etc....Partout s’est installé le déni de la complexité du réel et, avec lui, du débat qui nourrit la démocratie. Le « en même temps» macronien est faussement inclusif puisque son objectif est toujours d’embrasser un point de vue adverse pour mieux l’étouffer. Le président centriste est ... en même temps celui d’une loi sur les « fake news ». Lui même a un déni de réalité qui l’emporte sur tous les autres: il ne cesse de répéter qu’il faut plus d’Union Européenne pour pallier les échecs de l’Union Européenne. C’était la logique des dirigeants soviétiques: le communisme ne marchait pas parce qu’on ne l’avait pas suffisamment mis en oeuvre. 

Lorsque Christophe Castaner - j’en parle encore avant qu’il sombre dans l’oubli -  a expliqué que l’émotion pouvait l’emporter sur la justice, il révélait à son insu le mécanisme auquel nous assistons: le mariage de l’idéologie et de l’émotion aboutit à la destruction de la liberté et de la raison. Cela a un impact dévastateur sur les jeunes générations, qui sont plongées par leurs parents et leurs instructeurs scolaires dans l’angoisse permanente de lendemains hostiles. Au lieu que nous formions nos enfants à affronter le réel et accepter le débat, nous les conditionnons et les rendons prêts à accepter toutes les dictatures de la pensée et les tyrannies sociales. 

Trente ans après le printemps des peuples européens, et au moment où le valeureux peuple de Hong Kong se fait écraser par les héritiers de Mao, il serait temps, en Occident, de retrouver le sens du réel, sans quoi notre démocratie et nos libertés individuelles continueront de s’étioler. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 13/07/2020 - 21:55
Till Eulenspiegel
Vous êtes bien pessimiste !
De nombreux peuples, aux USA, Angleterre, Belgique flamande, Autriche, Pologne, Hongrie, se sont montrés capables de reprendre leur destin en main.
Il semblerait que désormais les français sont prêts.
Entendu ce soir dans le 28 Minutes d'Arte : ''les policiers sont racistes puisque 50% ont voté Rassemblement National''.
Marine Le Pen a-t-elle déjà commis une seule déclaration raciste ?
Ce genre de propagande débile, les français y croient de moins en moins !
Till Eulenspiegel
- 13/07/2020 - 20:00
Une mémoire de poisson rouge.
La République est un pacte social entre le citoyen,bon Père de famille et l'Etat qui doit être garant des libertés et responsable de la sécurité de la Nation.Cet ordre découle des obligations énormes du Français envers son pays qui peut aller jusqu'au sacrifice suprême.Mais nos gouvernants successifs depuis quarante ans se sont évertués à transformer le citoyen qui avait de hautes aspirations et des idéaux en un vulgaire consommateur sans but dans la vie ,sans idéal transcendantal qu'on peut aisément manipuler parce qu'il ne lit pas mais réagit d'instinct aux images qu'on lui présente. L'homme moderne a été dépravé et comme le soulignait Alexandre Soljenitsyne, il est devenu particulièrement lâche.Il est évident que bientôt ,il ne vivra plus dans un Etat démocratique parce qu'il ne le mérite pas.
lasenorita
- 13/07/2020 - 17:56
Le ''déni des réalités'' des non-musulmans européens!
Les Européens non-musulmans se laissent envahir par une horde (de BARBARES) et islamiser sans réagir!Le dictateur Erdogan vient de transformer la basilique Sainte-Sophie, construite par un chrétien(l'empereur Constantin),en mosquée..et l'U.E. vient de voter un ''financement de 485 millions d'euros pour aider les quelques 4 millions de réfugiés syriens installés en Turquie'',pourtant Erdogan a ouvert la frontière de la Turquie avec la Grèce,il ne ''retient pas ceux qui veulent partir en Europe'',il viole l'embargo des Nations unies sur les livraisons d'armes,à la Libye,en soutenant le gouvernement d'Union Nationale..Ankara mène des forages(illégaux) dans la zone économique de Chypre,la Turquie combat les forces kurdes qui luttent contre l'E.I...Eric Zemmour a raison quand il dit que la Turquie veut islamiser l'Europe voir https://www.breizh-info.com/2020/06/23/146221/eric-zemmour-a-court-terme-erdogan-fait-chanter-leurope-avec-limmigration-mais-a-moyen-terme-il-veut-coloniser-et-islamiser-toute-leurope..Les moutons européens vont à l'abattoir en ''soumission''....Aurons-nous un nouveau Charles Martel pour arrêter cette invasion??