En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

03.

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

04.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

05.

Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"

06.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

07.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

01.

Moisson de médailles aux championnats d'Europe

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Culture
Enchères
Une oeuvre de Banksy parodiant Monet a été vendue 8,5 millions d'euros chez Sotheby's à Londres
il y a 1 heure 52 min
pépites > Santé
46 millions de personnes concernées
Covid-19 : Jean Castex annonce l'instauration du couvre-feu pour 38 nouveaux départements et la Polynésie dès samedi
il y a 2 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Man Ray et la mode" : quand un photographe surréaliste magnifie les femmes... Une exposition d'une suprême élégance

il y a 3 heures 54 min
pépites > International
Réformes attendues
Liban : Saad Hariri a été officiellement désigné Premier ministre
il y a 5 heures 25 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Boualem Sansal alerte sur la guérilla islamiste qui nous menace, le recteur de la mosquée de Paris sur l’entrisme des radicaux; Bertrand cherche à s’attirer les bonnes grâces de Sarkozy, Bayrou ménage Le Maire; Le Drian organise les macronistes de gauche
il y a 6 heures 49 min
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 8 heures 47 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 9 heures 22 min
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 10 heures 11 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 11 heures 31 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 11 heures 55 min
pépites > Politique
Calendrier électoral
François Bayrou, haut-commissaire au Plan, est favorable à un report des élections régionales
il y a 2 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Féministe pour Homme" de Noémie de Lattre : rira bien qui rira la dernière

il y a 3 heures 31 min
pépites > International
Tensions
Recep Tayyip Erdogan estime qu'Emmanuel Macron veut "régler ses comptes avec l'islam et les musulmans"
il y a 4 heures 56 min
pépite vidéo > Politique
Idéologie
Jean-Michel Blanquer : "Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages"
il y a 6 heures 13 min
décryptage > International
Campagne électorale

Election présidentielle en Côte d’Ivoire : ne pas rejouer les luttes du passé

il y a 8 heures 30 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 9 heures 11 min
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 9 heures 32 min
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 10 heures 54 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 11 heures 51 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 11 heures 59 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Marché du travail

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

Publié le 11 juillet 2020
De moins en moins de Français travaillent depuis 1975… L’INSEE vient de publier une série longue sur la population active en France (les plus de 15 ans) au sens du Bureau International du Travail (BIT), et les résultats sont sans appel : la part de la population active ne cesse de diminuer depuis cette date.
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De moins en moins de Français travaillent depuis 1975… L’INSEE vient de publier une série longue sur la population active en France (les plus de 15 ans) au sens du Bureau International du Travail (BIT), et les résultats sont sans appel : la part de la population active ne cesse de diminuer depuis cette date.

Il faut absolument lire les statistiques de l’INSEE sur la population active en France depuis 1975, qui éclairent de façon très utile le débat sur l’emploi, mais aussi sur la croissance et sur les dépenses sociales. Les statistiques qui sont reprises et décortiquées ici sont établies par référence à la définition de la population active selon le Bureau International du Travail. Elles ne résultent donc pas d’un tripatouillage à la française, mais correspondent à des définitions internationales bien ancrées.

On soulignera qu’il s’agit ici d’une approche de la population active (les 15 ans et plus) en emploi et au chômage, rapportée à la population totale. 

Le taux d’emploi baisse de 3 points en 35 ans

Le constat le plus évident est que le taux d’emploi en France a atteint un point culminant avec Raymond Barre. En 1980, près de 58,5% des Français de plus de 15 ans étaient soit en emploi, soit inscrits au chômage. Ce taux d’emploi a entamé une forte pente baissière avec l’arrivée de la gauche au pouvoir en 1981. Pendant dix ans, la part des Français en emploi n’a cessé de baisser, pour atteindre un point bas à 55,5% en 1990.

On verra dans ce repli l’effet de la retraite à 60 ans, puis de la massification du baccalauréat. 

Au tournant des années 2000, le taux d’emploi a repris une pente haussière, et a atteint un plateau entre 56% et 56,5% de 2002 à 2013. Le retour de la gauche a provoqué un nouveau plongeon vers les 55%, phénomène continu depuis 2013.

On tient ici une explication des piètres performances macro-économiques du pays : de moins en moins de Français travaillent ou sont en position de travailler. 

L’effondrement de l’emploi des jeunes

Le point le plus marquant dans l’évolution de la population active depuis 1975 tient à l’emploi des jeunes. En 1975, 60% des 15 à 24 ans étaient en situation d’emploi. Cette proportion est passée sous la barre des 50% en 1987, puis sous la barre des 40% en 1991. Depuis cette époque, elle stagne autour de 38%. 

Autrement, moins de 2 jeunes de 15 à 24 ans sur 5 est en emploi ou au chômage aujourd’hui, quand il étaient 3 sur 5 il y a près de 50 ans. On mesure la modification radicale que la massification de l’accès au baccalauréat puis à l’enseignement supérieur a produit dans la jeunesse française. Le travail est devenu l’exception, et l’étude la règle.

Le travail des seniors progresse

Pendant que le taux d’emploi des jeunes s’effondrait sous les coups de boutoir de la gauche, le travail des seniors entamaient une étrange courbe qui est passée par un effondrement dans un premier temps, puis par une remontée escarpée sous l’effet de l’allongement des durées de cotisation retraites. 

Ainsi, en 1975, près de 40% des Français de 60 à 64 ans étaient en position d’emploi. Ce taux s’est littéralement effondré à 10,4% en 2000. Il est ensuite remonté, notamment du fait des politiques européennes, pour atteindre 25% en 2013 et 35% aujourd’hui. Après ce gros creux dû à l’abaissement brutal de l’âge de la retraite à taux plein, la catégorie des 60-65 ans a donc à peu près retrouvé aujourd’hui (tendanciellement) le taux d’emploi qui était le sien 50 ans plus tôt. Avec une espérance de vie bien supérieure toutefois. 

La révolution du travail des femmes

Pendant que le taux d’emploi des jeunes diminuait comme neige au soleil (de même que celui des seniors, durant les années Mitterrand, ce qui donne un reflet assez précis des dégâts de cet épisode sur la place du travail dans la mentalité collective), le travail des femmes compensait partiellement ces phénomènes baissiers. Il ne faudrait toutefois pas surestimer le poids de cette féminisation du marché du travail. 

Ainsi, elles étaient 43% en 1975 à exercer une activité ou à être au chômage. Après avoir atteint un pic de près de 52% (soit un gain de 9 points) en 2013, le taux d’emploi des femmes s’est légèrement replié depuis lors et flotte autour des 51,5% depuis les années 2010.

De façon tendancielle, le travail des femmes oscille donc bien à un niveau supérieur de 8 points environ à ce qu’il était au début de la crise pétrolière. Ce sont les femmes qui ont compensé la baisse du taux d’emploi dans les autres catégories de population. 

Une diminution globale de la masse travaillée depuis cinquante ans

S’il existe un chiffre à retenir, une tendance générale, c’est celle du recul du travail dans notre société depuis un demi-siècle. Cette tendance systémique a commencé dès les années Giscard, avec l’allongement de la durée des études. Mais il est vrai que, sous Giscard, le taux d’emploi a battu des records. Il « couvait » des tendances baissières qui ont explosé avec les années Mitterrand. Les années Sarkozy ont permis de remonter partiellement la pente, mais l’arrivée de François Hollande aux affaires a enrayé cette « remontada ». 

Si l’on admet l’hypothèse qu’il existe un lien structurel entre le taux d’emploi d’une société et sa prospérité globale, on comprend dans quelle ornière le pays se trouve. 

Cet article a été initialment publié sur le site Le Courrier des stratèges, cliquez ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Hiris
- 12/07/2020 - 17:58
Evgueniesokolof j adhère
Vous avez tout à fait raison de dénoncer le rôle déterminant de l Ednat dans ce boxon ,création de filières bidons à noms ronflant en bac+10 qui aboutissent directo à pôle emploi car elles ne génèrent AUCUN emploi ni sur terre ni sur mer ! MAIS quelles super sinécures pour profs au bord du nervous breakdoune!!! Ils n en ont rien à faire des jeunes ...
Hiris
- 12/07/2020 - 17:50
Le lien structurel il est entre
Le taux d emploi et la couleur politique à la tête du pays ...Ce que vous demontrez fort bien ,avec la gauche le slogan est toujours "il est urgent de ne rien faire " ce qui attire beaucoup d adeptes ! Merci de confirmer ce que nous étions nombreux à savoir.
evgueniesokolof
- 12/07/2020 - 16:20
Fluffy+J'accuse
ON rappellera quand même que personne ne conteste la nécessité de certains emplois ( enseignants, soignants flics inspecteurs des impots....)
La première question est de savoir s'ils doivent tous être fonctionnaires...Au RU les profs ne le sont pas mais....sont tout aussi nombreux !
La seconde est de savoir s'ils sont efficaces: or je rappelle que selon la comptabilité nationale les fonctionnaires sont censés produire une richesse qui correspond......à leurs salaires!!!
Le Covid n'a pas affecté la part non marchande du PIB puisqu'ils continuaient à être payés!!!!!
Parmi les fonctionnaires certains sont inutiles voire nuisibles: c'est le cas des services déconcentrés de l'Etat annexés aux préfectures mais aussi d'une grande partie des fonctionnaires territoriaux!
Mais que dire des associatifs subventionnés directement ou indirectement (et pas seulement la famille Traoré)et de tout ce réseau parasitaire de "logues " vivant de réseaux...Tiens, elle vit de quoi mademoiselle Martin ou sa copine Chloé ?