En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

04.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

05.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

06.

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

07.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Alerte à l’aliénation idéologique : pire que les nouveaux extrémistes progressistes, les idiots utiles qui leur ouvrent les portes

02.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

PMA pour toutes : le conservatisme sociétal est-il une cause définitivement perdue ?

05.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

06.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Relance ou investissement ? Présent simple ou avenir composé ? Être en France ou aux USA ?

il y a 2 heures 26 min
pépite vidéo > Science
Mission accomplie
SpaceX : les images de l'amerrissage des deux astronautes américains
il y a 3 heures 10 min
décryptage > Société
Sélection inclusive

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

il y a 5 heures 5 min
décryptage > Economie
Incertitudes sur les marchés

Le COVID-19 s’attaque surtout au dollar

il y a 5 heures 40 min
décryptage > International
Centre d'attraction

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

il y a 6 heures 44 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

TikTok première victime du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump va décider de fermer la star montante des réseaux sociaux

il y a 7 heures 26 min
pépites > Economie
Vroum
Hausse des ventes de voitures neuves
il y a 22 heures 5 min
pépites > Economie
Crise aux Etats-Unis
Coronavirus : le cauchemar des restaurants américains condamnés à la faillite
il y a 23 heures 16 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Economie
Billet vert

Le Dollar est-il en crise?

il y a 1 jour 4 heures
pépites > Environnement
Temps d’adaptation
Barbara Pompili décide de repousser l'interdiction des terrasses chauffées à l'hiver 2021
il y a 2 heures 44 min
décryptage > Environnement
Environnement

C’est la biodiversité du "beau" qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul, du chiffre, du nombre

il y a 4 heures 40 min
décryptage > Santé
Avertissement

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

il y a 5 heures 20 min
décryptage > Consommation
Cocktail & Terroir

Les idées cocktails originales de l’été : avec de l’Absinthe, essayez le Green Beast

il y a 6 heures 14 min
décryptage > Politique
No non-sense

Séduire les "vrais gens" : le match des résultats Boris Johnson / Emmanuel Macron. Avantage...

il y a 7 heures 9 min
décryptage > Europe
Milliards à l'eau

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

il y a 7 heures 40 min
pépites > Politique
Renouvellement
Important mouvement préfectoral
il y a 22 heures 20 min
pépites > International
A la mode
Coronavirus : des New Yorkais adoptent le scooter
il y a 1 jour 28 min
décryptage > International
Ennemi depuis toujours

Entre hyper-ouverture et « pression maximale », quelle sera la stratégie iranienne de Joe Biden ?

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Politique
La famille Le Pen saison 3

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

il y a 1 jour 4 heures
Atlanti Culture

"Contre les barbares" de Maurizio Bettini : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

Publié le 07 juillet 2020
Maurizio Bettini a publié "Contre les barbares". Autrefois, raconte Virgile, un homme quitta son pays ravagé par la guerre, fit naufrage en Méditerranée et échoua sur la côte de Carthage.
Jean-Pierre Tirouflet pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Tirouflet est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maurizio Bettini a publié "Contre les barbares". Autrefois, raconte Virgile, un homme quitta son pays ravagé par la guerre, fit naufrage en Méditerranée et échoua sur la côte de Carthage.

"Contre les barbares" de Maurizio Bettini

Traduction de l’italien : Madeleine Rousset Grenon, Editions Flammarion collection Champs, 192 pages, 8 €

 

RECOMMANDATION 
Bon


THEME 
Révolté par la manière dont certains gouvernements italiens ont traité les migrants tentant de traverser la Méditerranée, le professeur Bettini, latiniste et helléniste distingué, tente d’établir un parallèle entre la conception des droits de l’homme dans les civilisations grecque et latine et la façon dont ils sont pratiqués aujourd’hui, dans les démocraties occidentales.

 

POINTS FORTS
En démarrant sa démonstration par l’Enéide, notre auteur pense infliger une leçon d’humanité à ses contemporains : aux ports et aux rivages qui se ferment aux réfugiés d’Afrique et du Moyen Orient, il oppose la terre d’accueil que Carthage a constituée pour Enée et ses compagnons fuyant Troie ravagée par les flammes. Il montre combien le sens de l’hospitalité à l’égard de l‘étranger était une valeur essentielle du monde classique. S’y ajoutent l’obligation de lui offrir pain et eau, de lui indiquer son chemin, et surtout le devoir d’enterrer les morts.

En soulignant ainsi que ce qui est droit, à notre époque, était devoir pour les Anciens, il s’efforce de rechercher quelles sont les racines des droits de l’homme ; en d’autres termes, existerait-il un droit naturel dont seraient issus aussi bien les lois fondamentales des mondes grecs et latins et les droits de l’homme tels qu’ils sont admis au XXIème siècle ? C’est le thème d’Antigone et des lois non écrites (“agrapta onoma“) qui prévalent sur les lois de la Cité.

Monument d’érudition, le professeur nous promène avec délectation dans les méandres des littératures classiques, de Virgile à Sénèque, de Cicéron à Homère, en passant par Plaute, Sophocle ou Euripide. Au demeurant il opère une distinction intéressante entre les auteurs qui donnent une extension universelle et illimité aux “devoirs de l’homme envers l’homme“ et ceux qui, comme Cicéron, y apportent quelques tempéraments. Pour satisfaire à la “modernité“, il oppose même Rome, civilisation ouverte, multiculturelle assumée, aux cités grecques repliées sur leur pré carré.

Tous ceux qui ont la nostalgie des humanités, telles qu’on les pratiquait autrefois, se nourriront de cet ouvrage avec bonheur.

 

POINTS FAIBLES 
Comparaison n’est pas raison ; notre professeur indigné butte sur quelques menues différences de civilisation entre le monde antique et notre planète sur laquelle se pressent 8 milliards d’êtres humains.

Jugées à l’aune du politiquement correct, il est peu probable que les sociétés romaine et a fortiori grecque passeraient facilement l’examen : inégalités, aristocraties, cruautés, esclavage…

Sur la question de l’esclavage, on le sent gêné, il biaise, tente de démontrer que même les auteurs chrétiens, les pères de l’Eglise, Saint Augustin, s’en sont accommodés.

Quant au déferlement de population allogènes, peut-être aurait–il été mieux inspiré, pour trouver un champ de comparaison plus adéquat, de descendre dans le temps, vers le bas-empire, lorsque les “barbares“, hordes germaniques, Huns… ont franchi le limes, la frontière de l’empire, et s’y sont établis. Puisqu’il cite Saint Augustin, il est dommage qu’il n’ait pas étendu son propos jusqu’au sermon sur la chute de Rome qui aurait pu offrir matière à une réflexion plus complète.

Pourquoi, enfin, donner un titre aussi provocateur à la traduction française de l’ouvrage –les barbares seraient ceux qui ferment leur frontière-, alors que le titre original se lit tout simplement « je suis homme ».

 

EN DEUX MOTS 
Faut-il tordre le cou à la vérité historique pour entonner un hymne aux droits de l’homme ?

 

UN EXTRAIT
« Parler d’«étrangers» n’a pas de sens, aucun homme sur terre ne peut se qualifier ainsi. » (page 113)

 

L'AUTEUR
Maurizio Bettini est professeur à l’université de Sienne. Philologue, anthropologue, grand spécialiste des littératures latine et grecque, il est parfaitement francophone et enseigne à l’école pratique des hautes études et à l’école normale supérieure. Il a publié en 2017 un ouvrage intitulé : « Contre les Racines ».

De ce même auteur, on peut également lire sur le site de Culture Tops la chronique sur son ouvrage  : Superflu et indispensable

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires