En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

04.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

05.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

06.

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

07.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Alerte à l’aliénation idéologique : pire que les nouveaux extrémistes progressistes, les idiots utiles qui leur ouvrent les portes

02.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

03.

PMA pour toutes : le conservatisme sociétal est-il une cause définitivement perdue ?

04.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

05.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

06.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Nouveau rebondissement
Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature
il y a 33 min 53 sec
pépites > Environnement
Temps d’adaptation
Barbara Pompili décide de repousser l'interdiction des terrasses chauffées à l'hiver 2021
il y a 3 heures 27 min
décryptage > Environnement
Environnement

C’est la biodiversité du "beau" qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul, du chiffre, du nombre

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Santé
Avertissement

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

il y a 6 heures 4 min
décryptage > Consommation
Cocktail & Terroir

Les idées cocktails originales de l’été : avec de l’Absinthe, essayez le Green Beast

il y a 6 heures 57 min
décryptage > Politique
No non-sense

Séduire les "vrais gens" : le match des résultats Boris Johnson / Emmanuel Macron. Avantage...

il y a 7 heures 52 min
décryptage > Europe
Milliards à l'eau

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

il y a 8 heures 23 min
pépites > Politique
Renouvellement
Important mouvement préfectoral
il y a 23 heures 3 min
pépites > International
A la mode
Coronavirus : des New Yorkais adoptent le scooter
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > International
Ennemi depuis toujours

Entre hyper-ouverture et « pression maximale », quelle sera la stratégie iranienne de Joe Biden ?

il y a 1 jour 4 heures
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Relance ou investissement ? Présent simple ou avenir composé ? Être en France ou aux USA ?

il y a 3 heures 9 min
pépite vidéo > Science
Mission accomplie
SpaceX : les images de l'amerrissage des deux astronautes américains
il y a 3 heures 54 min
décryptage > Société
Sélection inclusive

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

il y a 5 heures 48 min
décryptage > Economie
Incertitudes sur les marchés

Le COVID-19 s’attaque surtout au dollar

il y a 6 heures 24 min
décryptage > International
Centre d'attraction

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

il y a 7 heures 27 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

TikTok première victime du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump va décider de fermer la star montante des réseaux sociaux

il y a 8 heures 10 min
pépites > Economie
Vroum
Hausse des ventes de voitures neuves
il y a 22 heures 48 min
pépites > Economie
Crise aux Etats-Unis
Coronavirus : le cauchemar des restaurants américains condamnés à la faillite
il y a 23 heures 59 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol
il y a 1 jour 4 heures
décryptage > Economie
Billet vert

Le Dollar est-il en crise?

il y a 1 jour 4 heures
© LUDOVIC MARIN / AFP
Julien Denormandie ministre de l'agriculture
© LUDOVIC MARIN / AFP
Julien Denormandie ministre de l'agriculture
Wiki Agri

Julien Denormandie : un proche d'Emmanuel Macron devient ministre de l'Agriculture

Publié le 07 juillet 2020
Le gouvernement du Premier ministre Jean Castex vient d'être annoncé, ce lundi 6 juillet 2020. Le nouveau ministre de l'Agriculture s'appelle Julien Denormandie. Ce proche d'Emmanuel Macron n'est pas profane en agriculture.
Antoine Jeandey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri, pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Lancé en début d’année 2012, WikiAgri a pour philosophie de partager, avec les...
Voir la bio
WikiAgri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gouvernement du Premier ministre Jean Castex vient d'être annoncé, ce lundi 6 juillet 2020. Le nouveau ministre de l'Agriculture s'appelle Julien Denormandie. Ce proche d'Emmanuel Macron n'est pas profane en agriculture.

C'est en lisant la biographie du nouveau ministre de l'Agriculture que l'on comprend son attachement à ce secteur : ce natif de Cahors (Lot) est ainsi devenu ingénieur des eaux-et-forêts en 2004 (avec également un MBA d'économie) après avoir intégré l'Institut national agronomique de Paris-Grignon en 2000, spécialité ingéniérie rurale. C'est ainsi par l'agriculture qu'il a commencé sa carrière. Il a connu différents postes de conseiller ensuite, mais cette fois toujours liés à l'économie. De l'ambassade de France au Caire (2008-2010) à différents ministères sous l'ère Hollande, ses conseils lui valent d'être remarqué par le ministre de l'Economie d'alors, Emmanuel Macron. Julien Denormandie a ainsi fait partie de ceux qui ont créé La République En Marche.

Déjà auteur d'une loi qui, par ricochet, oeuvre contre l'artificialisation des terres agricoles

Et depuis l'ascension du mentor à l'Elysée, il gravit une marche à chaque remaniement, du secrétariat d'Etat au ministère. Après le Logement, la Cohésion du Territoire, la Ville, il arrive donc à l'Agriculture.

Ses promotions, il les doit aussi à son travail. Les premières années du quinquennat l'ont vu imaginer une loi qui porte son nom, qui offre des réductions d'impôts aux propriétaires qui réhabilitent des logements anciens pour les louer. Quand on y réfléchit, quelque part, cette loi oeuvre contre l'artificialisation des terres agricoles : on éprouve moins le besoin d'aller grignoter des terres agricoles pour donner un toit à la population quand les logements laissés vacants sont réhabilités.

Un travail considérable à fournir

Pour autant, ce jeune ministre de 39 ans, aussi brillant soit-il, doit démontrer que ses capacités sont adaptées aux problématiques actuelles de notre agriculture nationale. Celle-ci connait de nombreuses crises, à répétition dans de trop nombreux secteurs, si l'on parle en termes économiques.

Elle connait également une autre crise, de confiance, d'une part d'une partie de la société envers les agriculteurs (l'agribashing), d'autre part chez les paysans eux-mêmes, dont un nombre bien trop important connait le désespoir, jusqu'à l'acte ultime, le suicide.

Parallèlement, il faut se plonger dans la technicité des sujets d'actualité : la nouvelle Pac dont seuls les contours sont déterminés à l'heure actuelle, les échanges internationaux (avec ce sempiternel paradoxe macronien, le Président de la République multipliant les déclarations favorables à une autonomie agricole en France, et signant parallèlement les accords de libre-échange au fur et à mesure qu'ils se présentent, alors que l'agriculture y est très souvent considérée comme une monnaie d'échange), l'épilogue du Brexit et ses implications pour notre agriculture...

Il aura aussi à trancher entre deux attitudes concernant le revenu agricole : soit accepter l'échec de la loi EGAlim et repartir d'une feuille blanche, soit conserver l'héritage politique dans un souci consensuel envers ses pairs, mais au détriment de l'objectif affiché officiellement à l'origine. Dilemme entre marquer ce ministère de son empreinte, ou penser stratégiquement à son avenir politique... Tout en sachant que la deuxième option ne fait que renforcer le sentiment de contestation, ce que craint tout de même particulièrement Emmanuel Macron.

Enfin, le contexte écologique du moment le poussera à s'exprimer sur la réduction de l'utilisation des pesticides, un dossier pour le moins clivant qu'il devra appréhender au plus juste.

Julien Denormandie et l'agriculture, morceaux choisis

Des recherches sur internet pour trouver des interventions de Julien Denormandie sur un sujet agricole ne donnent (pour l'instant) qu'un faible résultat. On trouve néanmoins un discours, prononcé le 20 octobre 2017 au congrès de l'Anem (association nationale des élus de la montagne) où un passage retient l'attention. Celui qui était alors secrétaire d'Etat à la Cohésion des Territoires disait : "Aujourd’hui, quand vous avez 30 % des agriculteurs qui gagnent moins de 350 euros, le système n’est juste pas tenable, qu’il y ait des loups, ou qu’il n’y ait pas de loups d’ailleurs. Il n’est juste pas tenable, ou des ours. Et donc là, c’est tout le travail qu’on a essayé de faire de manière différente. Le travail de rénovation du prix payé à l’agriculteur, en se disant « ce qu’il faut faire en fait, c’est quand même partir de combien ça coûte réellement pour l’agriculteur de produire, que ce soit des céréales, d’élevage ou de la betterave à sucre ? » Et ça aussi quelque chose que ce gouvernement a fait et a entrepris."

On peut interpréter ce propos à différents niveaux. 1) A l'époque au moins, il ne doutait pas de la finalité des travaux des états généraux de l'alimentation, se montrant même plutôt clairvoyant sur les objectifs à tenir pour les agriculteurs. 2) Visiblement, les problèmes rencontrés par le pastoralisme avec les prédateurs lui avaient été rapportés, et il les a évoqués dans son discours comme s'il répondait à une question, mais sans y répondre, en tout cas en se gardant de formuler toute opinion sur le loup ou l'ours et les attaques sur les troupeaux de brebis. Pour autant, difficile d'être conclusif sur un tel exemple, dans un contexte différent de ce que rencontrera le nouveau ministre de l'Agriculture.

Plus près de nous, fin février 2020, le magazine Le Moniteur a croisé Julien Denormandie... Sur le toit de l'un des halls du Salon de l'agriculture. Julien Denormandie évoquait alors l'agriculture urbaine.

Le quatrième ministre de l'Agriculture de l'ère Macron

Pour l'anecdote et les curieux, le magazine Challenge rapportait en 2017 la déclaration de patrimoine du nouveau membre du gouvernement d'alors, évalué à un peu moins de 500 000 € (aucun lien avec l'agriculture).

Julien Denormandie est le quatrième ministre de l'Agriculture de l'ère Macron (depuis 2017). Le secteur a besoin d'une vision stabilisée, et pas seulement dans le discours, jusqu'alors reconduit avec des hommes différents. Et d'un ministre qui défende davantage la profession que les positions gouvernementales antérieures, surtout quand elles n'ont pas fonctionné (sans obligatoirement montrer du doigt un prédécesseur non plus d'ailleurs, des contextes plus globaux ont pu déformer les concepts initiaux).

Sera-t-il l'homme de la situation ? Tout porte à croire qu'il en ait les capacités, à condition de s'affranchir d'a priori, de stratégies politiciennes, et de se dévouer corps et âme à la mission, sans arrière-pensée...

Cet article a été initialement publié sur le site de WikiAgri, cliquez ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
SD..
- 07/07/2020 - 22:13
Technocrate
C’est plutôt le portrait d’un technocrate que d’un gars qui a déjà mis des bottes. À la justice, Mac a mis un avocat, là il aurait pu mettre un agriculteur !!
SD..
- 07/07/2020 - 22:13
Technocrate
C’est plutôt le portrait d’un technocrate que d’un gars qui a déjà mis des bottes. À la justice, Mac a mis un avocat, là il aurait pu mettre un agriculteur !!
jurgio
- 07/07/2020 - 18:33
Après l'éloignement de Castaner, fruste compagnon soldat,
le rappel de Denormandie sera la nouvelle épaule du petit Macron. En plus, cet élève d'Agri-Paris aura probablement enfin l'occasion de voir de près un champ labouré.