En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol

02.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

03.

Elon Musk affole la twittosphère en affirmant que les pyramides d’Egypte ont été construites par… des aliens

04.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

05.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

06.

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

07.

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

01.

Ce que son opposition au projet ITER révèle de la véritable nature de Greenpeace

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

04.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

05.

Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire

06.

Pères et maris dangereux ? Quand Alice Coffin oublie opportunément les guerres judiciaires sans fondements menées par des mères sans scrupules

01.

Alerte à l’aliénation idéologique : pire que les nouveaux extrémistes progressistes, les idiots utiles qui leur ouvrent les portes

02.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

03.

PMA pour toutes : le conservatisme sociétal est-il une cause définitivement perdue ?

04.

Chaudières à fioul et à charbon : une interdiction moins vertueuse qu’il n’y paraît

05.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

06.

Statues déboulonnées : la Martinique est-elle encore en France ?

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Wuhan
Covid-19 : la mission de l'OMS en Chine a terminé son travail préparatoire dans le cadre de l'enquête sur l'origine du virus
il y a 19 min 18 sec
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Relance ou investissement ? Présent simple ou avenir composé ? Être en France ou aux USA ?

il y a 3 heures 30 min
pépite vidéo > Science
Mission accomplie
SpaceX : les images de l'amerrissage des deux astronautes américains
il y a 4 heures 14 min
décryptage > Société
Sélection inclusive

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

il y a 6 heures 8 min
décryptage > Economie
Incertitudes sur les marchés

Le COVID-19 s’attaque surtout au dollar

il y a 6 heures 44 min
décryptage > International
Centre d'attraction

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

il y a 7 heures 47 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

TikTok première victime du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump va décider de fermer la star montante des réseaux sociaux

il y a 8 heures 30 min
pépites > Economie
Vroum
Hausse des ventes de voitures neuves
il y a 23 heures 8 min
pépites > Economie
Crise aux Etats-Unis
Coronavirus : le cauchemar des restaurants américains condamnés à la faillite
il y a 1 jour 19 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Comment le rover Perseverance va-t-il chercher la vie sur Mars ? ; L'avion électrique à décollage vertical conçu par la Suisse prend son envol
il y a 1 jour 4 heures
pépites > Justice
Nouveau rebondissement
Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature
il y a 54 min 7 sec
pépites > Environnement
Temps d’adaptation
Barbara Pompili décide de repousser l'interdiction des terrasses chauffées à l'hiver 2021
il y a 3 heures 47 min
décryptage > Environnement
Environnement

C’est la biodiversité du "beau" qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul, du chiffre, du nombre

il y a 5 heures 44 min
décryptage > Santé
Avertissement

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

il y a 6 heures 24 min
décryptage > Consommation
Cocktail & Terroir

Les idées cocktails originales de l’été : avec de l’Absinthe, essayez le Green Beast

il y a 7 heures 18 min
décryptage > Politique
No non-sense

Séduire les "vrais gens" : le match des résultats Boris Johnson / Emmanuel Macron. Avantage...

il y a 8 heures 13 min
décryptage > Europe
Milliards à l'eau

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

il y a 8 heures 43 min
pépites > Politique
Renouvellement
Important mouvement préfectoral
il y a 23 heures 23 min
pépites > International
A la mode
Coronavirus : des New Yorkais adoptent le scooter
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > International
Ennemi depuis toujours

Entre hyper-ouverture et « pression maximale », quelle sera la stratégie iranienne de Joe Biden ?

il y a 1 jour 4 heures
© JONATHAN NACKSTRAND / AFP
éoliennes parc éolien
© JONATHAN NACKSTRAND / AFP
éoliennes parc éolien
Bonne méthode

Parc éolien dans le Groenland, une double bonne idée pour l’énergie verte

Publié le 07 juillet 2020
Les chercheurs de climatologie de Liège, sous la direction de Xavier Fetweiss, ont essayé de trouver la bonne méthode pour promouvoir l’énergie éolienne. Ils ont notamment étudié la situation du Groenland et la politique menée par le Danemark sur ces questions.
Loïk Le Floch-Prigent
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Loïk Le Floch-Prigent est ancien dirigeant de Elf Aquitaine et Gaz de France, et spécialiste des questions d'énergie.Ingénieur à l'Institut polytechnique de Grenoble, puis directeur de cabinet du ministre de l'Industrie Pierre Dreyfus (1981...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les chercheurs de climatologie de Liège, sous la direction de Xavier Fetweiss, ont essayé de trouver la bonne méthode pour promouvoir l’énergie éolienne. Ils ont notamment étudié la situation du Groenland et la politique menée par le Danemark sur ces questions.

Décidemment les écologistes politiques et ceux qui les suivent devraient mieux suivre les chercheurs plutôt que de vouloir poursuivre des programmes couteux et inutiles de fermes éoliennes dans nos pays très peuplés, à terre ou près de nos plages. 

Les éoliennes sont de plus en plus rejetées par les populations, certes ceux qui vivent dans les métropoles les trouvent ravissantes en les observant au cours de leurs voyages en train ou en voiture, mais les riverains ne supportent plus ni leur vue, ni leur bruit et observent aussi qu’il arrive que l’une d’entre elles dégringole. Par ailleurs les défenseurs de l’environnement font remarquer que leur construction et leur exploitation sont préjudiciables à  la flore et à la faune, en particulier dans les territoires maritimes lorsqu’elles sont trop près des rivages. 

Les énergéticiens, eux, font remarquer que les éoliennes sont intermittentes, que le stockage de l’électricité est difficile et couteux, tandis  que la restitution électrique a un rendement déplorable. Lorsque l’intermittence dépasse 15% de l’alimentation d’un réseau, celui-ci commence à avoir des problèmes car il n’a pas été conçu pour et, en conséquence, on cherche à doubler les énergies intermittentes par des centrales pilotables, ce qui explique la multiplication des centrales à charbon ou à gaz lorsque les pays veulent s’affranchir des centrales nucléaires. Enfin dans nos pays européens les vents sont insuffisamment réguliers, ce qui amène à un facteur de charge de 25%, c’est-à-dire que le rendement de la puissance installée n’est que du quart. 

Les chercheurs de climatologie de Liège, sous la direction de Xavier Fetweiss ont donc essayé de trouver la bonne méthode pour promouvoir l’énergie éolienne. On peut, certes continuer à investir dans les éoliennes dans nos pays européens, mais c’est l’idéologie qui préside à cette décision, ce n’est ni techniquement, ni socialement, ni écologiquement ni économiquement justifiable. Ils ont donc essayé de trouver des zones pas trop éloignées, peu habitées, et même désertiques, avec des vents réguliers et forts pouvant conduire à un facteur de charge de 80%. Leurs études les ont conduits au Groenland, territoire froid appartenant au Danemark, pays lui-même promoteur de l’éolien utilisant comme doublure l’énergie hydraulique abondante et pilotable de la Norvège, qui accepte aussi ses surplus éoliens pour éviter que les réseaux  danois ne sautent  lorsque le vent souffle trop. 

Les chercheurs de Liège ont bien compris l’impasse dans laquelle l’énergie éolienne se fourvoyait en maintenant la promotion d’un matériel couteux au rendement incertain dans un univers surpeuplé. 

Tout d’abord le Groenland reçoit des vents très violents venant de la banquise, les vents dits « catabatiques », ils soufflent au minimum à 60 Km/h et ils viennent du Nord. L’idée de mettre des éoliennes dans des zones du littoral non habitées est une double bonne idée, cela ne gêne personne mais aussi cela génère de l’électricité à un moment où les éoliennes de nos régions habitées ne tournent pas  ou peu. On doit se souvenir que l’énergie produite est proportionnelle au cube de la vitesse, donc quand on regarde une éolienne qui tourne paisiblement comme dans les publicités elle est globalement inutile. 

Pour vérifier leurs hypothèses les chercheurs Belges vont, avec l’aide des Danois, installer des capteurs dans les zones qu’ils ont choisies pour une période de 3 ans. Les techniques modernes leur permettent une transmission automatique des données et ils effectueront ensuite les simulations nécessaires pour justifier un investissement ultérieur. 

Ainsi, s’ils avaient raison, on pourrait justifier les milliards enfouis dans les expériences éoliennes depuis tant d’années, comme l’Airbus a fini par convaincre que les sommes déversées dans le programme Concorde n’avaient pas été dépensées en vain ! Car les éoliennes du Groenland bénéficieraient des progrès incontestables obtenus tandis que les pays non désertiques feraient disparaitre les leurs à mesure de leur obsolescence constatée ou provoquée. L’objection de l’éloignement entre les lieux de production et ceux de la consommation est également en train de disparaitre avec les câbles sous-marins en continu haute tension (CCHT) dont la mise au point économique aura le temps d’intervenir.

On voit donc que plutôt que se précipiter à investir dans des formules non économiques et non acceptables socialement, il vaut mieux faire des expérimentations pour s’assurer du bon fonctionnement technique et ensuite réfléchir ou accepter la réflexion des chercheurs pour arriver à imaginer des véritables solutions. L’emprise au sol ou en mer des fermes éoliennes actuelles est absurde dans des pays très habités, il fallait sans doute en faire quelques unes, en particulier dans les lieux isolés, et le Danemark était une zone passionnante à cet égard. On peut encore, grâce à l’amélioration des rendements les envisager en circuits courts pour alimenter des petites collectivités ou des industries dans des zones mal desservies, mais il est clair que les programmes envisagés par la France (PPE) et l’Europe (GreenDeal) tournent le dos à la science et à l’économie, et donc à la raison. Les chercheurs de Liège, en continuant à croire dans les énergies renouvelables en évitant les pièges de l’idéologie nous indiquent la voie à suivre  non seulement pour les éoliennes mais pour tout ce qui concerne le solaire ou l’énergie des mers : on expérimente puis on cherche où et comment c’est justifiable sans se contenter des fameux mots  idiots amplement répandus- le vent, le soleil et les courants marins, c’est gratuit- Les utilisateurs d’énergie électrique savent qu’ils doivent toujours la payer.   

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires