En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

03.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

04.

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

05.

Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez

06.

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

07.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 9 heures 28 min
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 10 heures 17 min
light > Société
L’Amour aux temps du coronavirus
Les couples binationaux séparés par la pandémie de coronavirus vont pouvoir enfin se retrouver
il y a 11 heures 18 min
pépites > International
Violence de la catastrophe
Les explosions du port de Beyrouth ont formé un cratère de 43 mètres de profondeur
il y a 12 heures 47 min
light > Media
Loi sur la sécurité nationale
Hong Kong : la figure prodémocratique Jimmy Lai a été arrêtée, ses journaux perquisitionnés
il y a 15 heures 22 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

L'État, sauveur du jour, tueur du lendemain. Mr Darmanin est-ce l’image que vous voulez donner de votre mandat ?

il y a 16 heures 39 min
pépite vidéo > International
Liban
De nouveaux incidents à Beyrouth lors de manifestations, trois ministres ont démissionné
il y a 17 heures 49 min
décryptage > Economie
Baisse des prix

Le Covid-19 est déflationniste

il y a 19 heures 45 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez
il y a 20 heures 27 min
décryptage > High-tech
Fake news

Vidéos trafiquées : les deepfakes deviennent de plus en plus faciles à produire et de plus en plus crédibles

il y a 20 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 9 heures 52 min
pépites > International
Renouveau ?
Explosions à Beyrouth : le Premier ministre libanais, Hassan Diab, annonce la démission de son gouvernement
il y a 10 heures 50 min
light > Insolite
"Photo souvenir"
Allemagne : il fait un doigt d’honneur à un radar, son amende est multipliée par 75
il y a 11 heures 54 min
pépites > Santé
Pouvoir d'achat
Covid-19 : le prix des masques devrait fortement baisser à la rentrée
il y a 13 heures 10 min
pépites > Politique
Bras de fer démocratique
Biélorussie : la candidate d'opposition Svetlana Tikhanovskaïa demande à Alexandre Loukachenko de céder le pouvoir
il y a 16 heures 17 min
pépites > Terrorisme
Investigations
Attaque au Niger : le parquet antiterroriste français ouvre une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 17 heures 21 min
décryptage > Santé
Anticipation

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

il y a 19 heures 30 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Traité d’antidiplomatie

il y a 20 heures 7 min
décryptage > International
Retour vers le passé

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

il y a 20 heures 49 min
décryptage > France
La ruée vers l'Ouest

Quel impact des canicules sur l’immobilier ?

il y a 21 heures 4 min
Peau d'homme Hubert Zanzim
Peau d'homme Hubert Zanzim
Atlanti Culture

"Peau d'homme" de Zanzim et Hubert : une fable "genrée"

Publié le 04 juillet 2020
Zanzim et Hubert ont publié "Peau d'Homme". "À travers une fable enlevée et subtile comme une comédie de Billy Wilder, Hubert et Zanzim questionnent avec brio notre rapport au genre et à la sexualité… mais pas que."
Dominique Clausse pour Culture Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Clausse est chroniqueur pour Culture Tops
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Zanzim et Hubert ont publié "Peau d'Homme". "À travers une fable enlevée et subtile comme une comédie de Billy Wilder, Hubert et Zanzim questionnent avec brio notre rapport au genre et à la sexualité… mais pas que."

"Peau d'homme" de Zanzim et Hubert

De Dessins : Zanzim, Scénario : Hubert
Editions Glénat, p. 160, 27 €

 

RECOMMANDATION
Excellent

 

THEME
La famille de Bianca, l’héroïne de ce récit, détient un étrange secret : les femmes se transmettent de génération en génération une peau d’homme. Cette peau, qu’elles enfilent comme un vêtement, les transforme physiologiquement en homme et leur permet ainsi de vivre des expériences inédites et réversibles, car cette peau s’enlève aussi facilement qu’elle se met. Précisons encore que ce récit prend place dans une ville italienne, vraisemblablement à l’époque de la Renaissance.

Au moment où commence le récit, Bianca, toute fraîche jeune fille, découvre celui qui va être son fiancé, Giovanni. Les futurs époux ne se connaissent pas, car les mariages, en ces temps-là, s’approchent plus de négociations commerciales entre riches familles que d’affaires sentimentales. Sur les conseils de sa tante, Bianca va enfiler la peau d’homme. Ainsi, incognito, Bianca, devenue « Lorenzo », va fréquenter Giovanni pour découvrir un peu mieux sa personnalité. Très vite, elle va se rendre compte que Giovanni préfère les garçons aux filles et qu’il va tomber amoureux d’elle, mais sous sa peau masculine de Lorenzo. C’est alors une étrange double vie que va mener Bianca. En enfilant sa peau d’homme, elle est l’amant comblé de son époux, et aussi, plaisir inédit, elle profite de la liberté propre aux hommes. En enlevant sa peau, elle redevient Bianca, une femme délaissée par son mari, et soumise aux conventions du genre féminin. Bianca ne pourra se satisfaire de cette situation et va tout mettre en œuvre pour trouver une solution à l’impasse dans laquelle elle se trouve.

 

POINTS FORTS
La force de cette histoire est de ne pas être pontifiante ou trop moralisatrice. A mi-chemin entre la fable sociale et la farce satirique, elle nous livre, avec légèreté, une jolie leçon de tolérance aux accents extrêmement modernes. En 160 pages, Bianca va passer du statut de jeune femme naïve et soumise à celui de Hérault de la Liberté sous toutes ses formes : liberté de penser face au fanatisme religieux, liberté sexuelle face aux conventions de la domination masculine et, pour les résumer toutes, liberté de vivre sa vie. Sa transformation est aussi graphique, si vous portez attention à la façon dont Zanzim dessine son visage et son corps au début et à la fin du récit.

Le graphisme de cette BD est, d’ailleurs, un mélange étonnant de simplicité et de sophistication. Zanzim croque ses personnages en quelques traits, un peu comme des illustrations de livres pour enfants, mais en leur donnant beaucoup de vie (une mention spéciale pour les beaux yeux bleus de Bianca). Cette BD possède un dynamisme et une expressivité très emballante. Et les décors contribuent à cette impression. Tantôt croqués comme de simples esquisses et tantôt travaillés avec soins, ils évoquent avec charme ces villes italiennes de la Renaissance. 

 

POINTS FAIBLES
Le sujet de cette BD est clivant. Il oppose la liberté sous toutes ses formes (sexuelle, artistique, sociale), que représente Bianca, à l’intégrisme religieux, porteur d’interdits, sous la figure de son propre frère, Fra Angelo. Fra Angelo est un prédicateur charismatique et extrémiste, qui veut retrouver la pureté de la ville en la purgeant de toutes ses tares supposées. Donc, votre propre point de vue de lecteur dépendra forcément de votre perception de l’histoire.

 

EN DEUX MOTS
MODERNE RENAISSANCE

Les auteurs nous rappellent que certaines des questions qui agitent nos sociétés modernes ne sont pas récentes. En effet, le personnage de Fra Angelo semble évoquer celui, bien réel, de Savonarole. Savonarole était un prédicateur absolu, comme son double fictif. Comme lui, il a été porté à la tête de sa ville de prêche, Florence (à la fin du XVème siècle). Comme lui, il a organisé une reprise en main morale de la ville, avec en point d’orgue, l’élévation de buchers de vanités, où on brûlait les peintures de nus et les livres licencieux. Et, comme lui, il a mal fini. Les habitants de Florence, lassés par son attitude excessive, l’ont rejeté et même condamné à être brûlé vif, ce que va éviter Fra Angelo, que les habitants de la ville vont se contenter d’exiler.

Cette BD est donc aussi une réflexion sur la place des extrémismes dans nos sociétés, car, à des folies intégristes, répondent aussi des folies libertaires. Et, parfois, les excès de l’une ne sont pas enviables aux excès de l’autre.

Autre signe des temps, on peut aussi lire cette BD comme une œuvre « post-MeToo », car, dans sa peau d’homme, qui lui donne la possibilité de s’exprimer plus librement qu’en tant que femme, Bianca est plus forte et plus courageuse que bien des hommes. Elle va tirer de cette expérience étrange une volonté de contrôler sa vie, sans dépendre d’aucun homme.

Bref, derrière la farce et la satire, se cache une réflexion sociale ambitieuse, et cela donne aussi son intérêt à cette BD.

 

UNE ILLUSTRATION

L'AUTEUR
(d’après le site des Editions Glénat)

Zanzim, aka Frédéric Leutelier, est né à Laval le 5 janvier 1972. Il a grandi en Mayenne où il n'y avait pas grand-chose à faire d'autre que de lire des bandes dessinées... et dessiner ! Il vit actuellement à Rennes et travaille à l'Atelier Pepe Martini avec une dizaine d'auteurs de bande dessinée. Il a participé à Comics 2000, collectif paru à l'Association, et a publié Les Yeux Verts avec Hubert aux éditions Carabas, La Sirène des Pompiers avec Hubert, Tartuffe avec Duval (adaptation de l'œuvre de Molière) et plus récemment Ma Vie Posthume, toujours avec Hubert, dans la collection 1000 Feuilles de Glénat. Il a également collaboré au collectif Les Gens Normaux, paru dans la collection "Écritures" de Casterman.

Hubert est né en 1971 à Saint-Renan dans le Finistère. Scénariste et coloriste de renom, on lui doit notamment les séries Le Legs de l’Alchimiste (dessin de Tanquerelle, Glénat), Les Yeux Verts (dessin de Zanzim, Carabas) ou Miss Pas Touche (dessin de Kerascoët, Dargaud). Son album Beauté, édité chez Dupuis, est sélectionné au Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême en 2012 et reçoit le Firecracker Alternative Book Award « Best graphic novel 2015 » aux États-Unis. Pour la collection 1000 Feuilles de Glénat, il publie avec Marie Caillou La Chair de l’araignée et La Ligne droite, ainsi que le diptyque Ma Vie posthume dessiné par Zanzim. Hubert a également supervisé l’ouvrage collectif Les Gens Normaux chez Casterman. Fin 2014, il publie le remarqué Petit chez Soleil et poursuit sa saga des Ogres-Dieux avec Demi-sang et Le Grand Homme. En 2016, il signe avec Virginie Augustin le très beau Monsieur désire ? chez Glénat. En 2019, il publie avec Gaëlle Hersent Le Boiseleur chez Métamorphose. Hubert reçoit en 2015 le prestigieux prix Jacques-Lob pour l’ensemble de son œuvre. Hubert nous quitte brutalement le 12 février 2020, quelques semaines seulement avant la sortie de son ouvrage Peau d’Homme dessiné par Zanzim.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires