En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Pierre Manent : "Nous souffrirons longtemps de la passivité qu’a imposé le gouvernement aux Français avec le Covid"

04.

La décennie qui s'ouvre pourrait être encore pire que la précédente et voilà pourquoi

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"

07.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
Dépenses et coups de coeur
Black Friday : les Français sont prêts à dépenser plus que l’an dernier
il y a 2 heures 10 min
pépites > Europe
Lutte contre la pandémie
Covid-19 : "L'issue est en vue", selon Boris Johnson
il y a 3 heures 48 min
pépites > Justice
Justice
Affaire des "écoutes" : le procès de Nicolas Sarkozy, jugé pour corruption, est suspendu jusqu'à jeudi
il y a 6 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’archipel des Solovki" de Zakhar Prilepine : plaisir de relire - Les camps des Solovki, antérieurs aux goulags. « J’ai voulu écrire moins sur les camps que sur les Russes » a dit l’auteur, l’un des plus grands romanciers russes contemporains

il y a 7 heures 36 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement
il y a 8 heures 43 min
pépites > Santé
Ecrans
L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'inquiète du temps passé par les jeunes devant leurs écrans, sans activité physique, aggravé par le confinement
il y a 9 heures 47 min
décryptage > High-tech
Réseaux sociaux

Et si la Chine était en train de doubler la créativité d'une Silicon Valley en panne d'idées ?

il y a 10 heures 40 min
pépite vidéo > Economie
Engagements face à la crise
Michel-Edouard Leclerc annonce qu'un "quart du profit réalisé dans les centres Leclerc sera réaffecté au personnel"
il y a 11 heures 5 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

A la fin, est-ce le capitalo-marxisme qui l’emportera?

il y a 11 heures 44 min
pépites > Santé
Coronavirus
Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"
il y a 12 heures 8 min
pépites > International
Avenir des Etats-Unis
Joe Biden a dévoilé les noms des premiers membres de son gouvernement
il y a 2 heures 41 min
light > Politique
Succès fou
Barack Obama a vendu 890.000 exemplaires de ses mémoires en seulement 24h en Amérique du Nord
il y a 4 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un coupable presque parfait La construction du bouc émissaire blanc" de Pascal Bruckner : un plaidoyer solide, un essai brillant, au secours d’une civilisation crépusculaire ébranlée par les diktats des minorités

il y a 7 heures 15 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Ma lettre au père Noël. Chômage. Récession. Dépression. Un peu de champagne ?

il y a 8 heures 22 min
pépites > International
Diplomatie
Le Premier ministre israélien aurait rencontré secrètement le prince héritier d'Arabie Saoudite
il y a 8 heures 58 min
pépites > High-tech
Gaffe
Un journaliste débarque dans une réunion Zoom secrète des 27 ministres européens de la Défense qui a du être annulée
il y a 10 heures 27 min
pépites > International
Environnement
Un ancien bureaucrate a inspiré le discours du président chinois Xi Jinping changeant l'histoire du réchauffement climatique
il y a 10 heures 54 min
pépites > Finance
Economie
Danone annonce 1.500 à 2.000 suppressions de postes dont près de 400 en France
il y a 11 heures 38 min
décryptage > Media
Sur le divan

"L’élection de Joe Biden est bonne pour l’équilibre mental des Français". Et c’est la psy attitrée de France Info qui vous le dit

il y a 12 heures 1 min
décryptage > Société
La germination des mots

Existerait-il des complotistes sans comploteurs ?

il y a 12 heures 9 min
© STR / AFP
© STR / AFP
Atlantico Business

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

Publié le 04 juillet 2020
Tesla, en dépassant les 200 milliards de dollars de valorisation boursière, détrône tous les constructeurs traditionnels. Pour beaucoup, c’est l’arnaque du siècle, pour d’autres, c’est le pionnier d’une nouvelle révolution industrielle.
Aude Kersulec
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômée de l'Essec, Aude Kersulec est specialiste de la banque et des questions monétaires. Elle est chroniqueuse économique et blogueuse. 
Voir la bio
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tesla, en dépassant les 200 milliards de dollars de valorisation boursière, détrône tous les constructeurs traditionnels. Pour beaucoup, c’est l’arnaque du siècle, pour d’autres, c’est le pionnier d’une nouvelle révolution industrielle.

Tesla est donc devenu l’entreprise automobile la plus chère du monde. Avec 300 000 voitures produites par an et malgré des profits toujours très discrets, Tesla capitalise actuellement plus de 200 milliards de dollars, c’est à dire beaucoup plus, au moins deux fois, que General Motors ou Toyota, qui produisent chacun plus de 10 millions de véhicules par an.

Elon Musk, le trublion de lautomobile, éternel adolescent provoquant, a donc réussi à faire de Tesla  le 1er constructeur en termes de capitalisation boursière. Et ça change beaucoup de choses dans le leadership de lautomobile mondial.

Alors rien n’est évidemment gravé dans le marbre puisqu’un cours de bourse est par nature très volatil. Et pour certains analystes, cette performance boursière s’apparente à une gigantesque spéculation fondée sur un rêve technologique, alimenté par les flux de liquidités des banques centrales. Depuis que les marchés boursiers existent, on a périodiquement vu des spéculations du même type qui ont fait la fortune de quelques petits malins, mais qui ont aussi ruiné quantités de petits épargnants naïfs à qui on a fait croire qu'une fois de plus,  la bourse pouvait être plus profitable encore que le casino du Caesar Palace. Warren Buffett, par exemple, n’aurait jamais acheté des actions Tesla ou alors il ne s’en serait jamais vanté. Mais Warren Buffett est-il représentatif de la vague digitale ? La réponse est non.

Pour beaucoup d’analystes, la performance boursière marque et traduit surtout le changement qui est en train de s’opérer dans l’industrie mondiale de l’automobile. Jusqu'à une époque très récente, cette industrie a obéi à une stratégie de la taille. Carlos Ghosn avait conceptualisé cette stratégie. Pour lui, il n’y avait pas de survie possible pour un constructeur automobile en dessous des 10 millions de voitures par an.

C’était son ambition avec l‘alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, c’est encore la taille de General Motors, de Toyota ou de Volkswagen, aujourd’hui. Pour tous ces dinosaures, la voiture automobile est un produit mondial, il faut donc s’installer sur la planète avec un poids suffisant pour affronter les fournisseurs d’électronique et notamment les Gafam, dont les composants représentent plus de la moitié de la valeur client du véhicule (Électronique et connectique).

Or, le fait nouveau, c’est que ces entreprises leader du marché, GM, Toyota et Volkswagen, valent deux fois moins que Tesla, alors qu’ils produisent 20 fois plus de véhicules par an.

Ce classement des valeurs de l’automobile mondial, qui est décorrélé des ventes, peut paraître insensé. En réalité, il signifie que les investisseurs semblent aujourdhui récompenser linnovation et l’électrification.  Linvestissement initial requiert une mise dargent élevée, mais depuis le début de lannée, Tesla a prouvé quil était capable de gagner de largent et donc quil avait déjà appréhendé ces coûts dinnovation. Nombre d’autres constructeurs n’ont pas encore initié cette transition et ces investissements coûteux. Ce retard pris, c’est précisément par exemple, ce qui pousse Fiat Chrysler à se marier avec PSA.

L’innovation Tesla se trouve bien évidemment dans sa batterie électrique et le design racé de la voiture, mais c’est aussi le modèle de production que n’a pas hésité à chambouler Elon Musk.

Dabord, Tesla ne produit pas pour vendre, mais vend pour produire. Les clients passent commande avant que ne soit fabriquée la voiture. Ce qui fait que parfois, il faut attendre quelques mois avant d’être livré, mais cela fait partie de l’expérience Tesla. Et les stocks lui restent rarement sur les bras, alors que c’est justement ce qui a pénalisé beaucoup de constructeurs, après le confinement, qui se sont retrouvés avec des stocks gigantesques à écouler.

Ensuite, Tesla, cest aussi une structure de coût optimisée, lentreprise se permet peu de coûts superflus.

Au niveau de la production, Tesla produit quasiment tout sur ses véhicules : batteries, écran tactile, moteur… Elle a la main sur tous les coûts de production.

Enfin, Tesla combine tous les critères du luxe. Les voitures restent chères, mais Tesla domine aujourd’hui le segment des voitures électriques haut de gamme. Un peu comme Chanel ou Hermès, les voitures Tesla ne sont distribuées que dans des magasins de la marque et non en concessionnaire multimarques.

Pas de publicité dans les médias traditionnels et d’ailleurs pas besoin. Les campagnes de publicité se font sur les réseaux sociaux et le compte Twitter d’Elon Musk.

Tesla sait produire de la valeur ajoutée. Dans la voiture, le logiciel Tesla a su se rendre indispensable.Les clients Tesla rentrent dans un écosystème Tesla, comme on peut le faire en devenant utilisateur d’Apple. Tesla a finalement plus l’image d’une entreprise de la tech née dans la Silicon Valley dans les années 2000, plus que celle d’une entreprise industrielle.

En quand on aura tiré toutes les leçons de la pandémie,Tesla aura plutôt bénéficié de la crise du coronavirus. En 2020, la baisse des ventes est estimée à 15 % pour l’ensemble de l’industrie automobile. Tous les constructeurs traditionnels vont être touchés.

Pour soutenir le secteur, dans beaucoup d’Etats, en France, en Allemagne, en Asie, des aides gouvernementales pour l’achat de voitures électriques sont massivement distribuées. La vague verte et les normes de pollution toujours plus contraignantes, vont donc encore booster la marque Tesla.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JBL
- 04/07/2020 - 11:46
Deux hommes !
L'un est obsédé, obnubilé par sa carrière, par le prestige de sa fonction, il est prêt à toute les petites compromissions, les petits arrangements. Sans doute qu'il ne laissera pas dans l'histoire une trace indélébile, tellement son égo aura pris le pas sur la grandeur d'un projet, sur le développement d'un pays. Objectifs qu'il aura rangé au second rang. Un type certainement intelligent, mais qui dans le fond n'apporte rien à personne. Lui ou un autre....

Et puis un autre homme, un visionnaire, une intelligence hors du commun, un aventurier des temps modernes, un Christophe Colomb, qui transforme ses rêves en réalisation, qui bouscule tout, un innovateur, qui se projette dans le futur, et qui de fait, tire l'humanité et l'homme de sa petite condition étriquée, qui passe son temps à se regarder le nombril et à se chercher des poux dans la tête parce qu'on le maintient dans l'abêtissement : le Co2, la parité, la Pma, la décroissance, etc. La liste devient sans fin, et cette connerie finira pas détruire l'homme.

Des deux, il y en un qui me fait rêver, et qui fait rêver la jeunesse. L'homme est un conquérant dans le sens le plus noble du terme, encore faut-il l'entrainer.